viager

 

définitions

viager ​​​ , viagère ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif Qui doit durer pendant la vie d'une personne et pas au-delà. Rente viagère. —  nom masculin Le viager : la rente viagère. Vendre une maison en viager : moyennant une rente viagère.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pour la moitié de cette somme, je n'ai qu'un intérêt viager qui, si je meurs, sera réversible sur ma veuve.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
Le magistrat romain a d'abord été unique et viager et s'est appelé le roi.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Je n’achèterais pas volontairement en viager, car je ne pense pas que cela m’offrirait un moyen financièrement avantageux d’arranger mes affaires.Europarl
Condé n'en eut que douze, mais avec six cent mille livres en viager.Jules Michelet (1798-1874)
Ayant mis, tardivement d'ailleurs, en viager, les débris d'une fortune qui ne fut jamais considérable, il ne laissait absolument rien, hormis quelques dettes.Daniel Lesueur (1854-1921)
Celle-ci serait payée à titre viager aux vieillards et infirmes.Aristide Briand (1862-1932)
Promettez-moi de vendre vos rentes, d'en réaliser le capital et de le placer en viager.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mais, j'y pense, en voici un excellent : voulant partager avec votre client la somme placée en viager sur la tête de cette malheureuse enfant... vous l'avez fait disparaître...Eugène Sue (1804-1857)
Sa gloire, placée en viager, est venue s'éteindre dans cette mer, dont il a voulu suborner le murmure pour le transformer en applaudissement éternel.Jules Lemaître (1853-1914)
Le lendemain de son enterrement, nous apprîmes que toute sa fortune était en viager.Alphonse Allais (1854-1905)
Ça m'acquitte du tort de m'être fait du viager.Honoré de Balzac (1799-1850)
L'oncle appela son notaire, s'enferma avec lui, et, le soir, au dessert, confia au prêtre que sa fortune, jusqu'au dernier liard, était placée en viager.René Boylesve (1867-1926)
De sa rente en viager il avait excepté ses papiers de famille, sa bibliothèque, composée de cinq mille volumes, et son fameux bréviaire.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La première m'a laissé cent francs de viager, la seconde cinquante écus, et la troisième mille écus de comptant.Honoré de Balzac (1799-1850)
Comme il a perdu tous les siens et qu'il est seul au monde, il veut vendre son bien en viager.Zulma Carraud (1796-1889)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VIAGER, ERE » adj.

Qui dure pendant la vie. On doit aux enfants naturels une pension viagere. L'usufruit, le doüaire sont viagers. Un bail viager, pour la vie. Un don mutuel n'est que viager. On dit en plusieurs Coûtumes viage, pour dire pendant la vie. Une rente, une ferme, une pension donnée à viage ou viagerement, c'est à dire, pour en jouïr pendant la vie.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020