vole

définitions

vole ​​​ nom féminin

Aux cartes, Coup où l'un des joueurs fait toutes les levées. Faire la vole.

volé ​​​ , volée ​​​ adjectif et nom

Pris par un vol. Voiture volée.
Dépouillé par un vol. —  nom Le voleur et le volé.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « vole »

Dans l'exemple précèdent, ni vole, ni sort, à les prendre en eux-mêmes seulement, ne sont très heureux.Émile Faguet (1847-1916)
Tu supprimes ces repos, ces intervalles ; tu écris comme l'eau coule, comme la flèche vole.Han Ryner (1861-1938)
Vous êtes à moi, c'est-à-dire que je vole un peu de vous de temps en temps.Guy de Maupassant (1850-1893)
J'entends une cloche qui sonne, je prends mon surplis et mon camail et je vole à la paroisse.Gaston Maugras (1850-1927)
Edwards nous apprend que le hawk-owl chasse et vole en plein jour ; ce que ne fait absolument point l'espèce que j'ai décrite.François Levaillant (1753-1824)
Il y en avait surtout un petit gros, tout brodé... qui a dit en te voyant danser et en ricanant... tiens, tiens... pigeon vole...Eugène Sue (1804-1857)
Moi, je vole parce que je ne suis pas assez riche pour vivre à ma guise, et que je veux vivre à ma guise.Georges Darien (1862-1921)
Elle chasse dès le crépuscule et vole rapidement, à une faible hauteur, puis, au matin, se cache dans les greniers et les vieux bâtiments.René Martin (1846-1925)
Elle habite, durant l'été, les arbres creux, les greniers, les clochers et vole, le soir, plutôt lentement, à une hauteur moyenne.René Martin (1846-1925)
Je vole à l'hôtel du chatouilleur d'ivoire, et j'entre essoufflé dans sa chambre, au moment où il faisait sa malle.Félix Galipaux (1860-1931)
Tout réussit à mon gré... mais il faut que je les brouille... allons, discorde, vole à ma voix...Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Elle vivait comme l'oiseau qui vole, comme la fleur qui pousse, en trouvant autour d'elle chacun prêt à combler ses désirs.Honoré de Balzac (1799-1850)
L'empereur sait parfaitement qu'on le vend, qu'on le vole, que le plus sûr de ses fonctionnaires ne tiendrait pas contre une centaine de roubles.Jules Michelet (1798-1874)
Il ne vole personne en faisant de l'impôt la répartition qu'il juge la plus convenable.Adolphe Thiers (1797-1877)
Les députés à élire ne peuvent l'être par premier vole qu'avec la majorité absolue des électeurs d'arrondissement et du département qui ont voté dans les trois jours.François Guizot (1787-1874)
Je reste trop longtemps ; chaque jour que je vis, il me semble que je le lui vole.George Sand (1804-1876)
Sous leurs coups, la glace vole en éclats et les boîtes à conserve s'éparpillent avec un grand bruit de ferraille.Louis Boussenard (1847-1910)
Tandis que nous nous berçons ainsi de chimères, le temps vole et la tombe se ferme tout à coup sur nous.Jules Lemaître (1853-1914)
Elle va la nuit avec son mari voler du bois dans la forêt qui m'appartient ; elle vole du poisson de mes étangs et elle va le vendre au marché.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Pourquoi penser en ces heures de joie inconsciente, profonde, charnelle, joie de bête qui court dans l'herbe, ou qui vole dans l'air bleu sous le soleil ?Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire

Exemples de « volé »

On l'accuse d'avoir volé ; elle se défend, et dit que si on la presse, elle dira tout.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
J'ai, de plus, volé un petit peigne à moitié cassé dans la toilette, et je m'en vais partout avec cela dans ma poche.Albert le Roy (1856-1905)
Appelé par un roi à qui on a volé de l'argent, il déclare qu'on aura l'argent dans trois jours.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Il la regardait avec une colère exaspérée de fils trompé, volé dans son affection sacrée, et avec une jalousie d'homme longtemps aveugle qui découvre enfin une trahison honteuse.Guy de Maupassant (1850-1893)
Toutes les femmes l'entouraient ; il cognait, c'est le mot, à tort et à travers, disant qu'on l'avait volé, qu'il voulait son argent.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Oublions même, se disait-il en s'en allant, qu'il s'agit d'argent volé aux pauvres détenus, et encore qu'on empêche de chanter !Stendhal (1783-1842)
Vient un jour où l'abbé est accusé d'avoir volé une chaîne d'or à l'un de ses partenaires.Jules Claretie (1840-1913)
Et c'était bien l'argent volé, en effet, qui tombait à flots, car, avec les tomans et les sequins tartares, pleuvaient aussi les ducats et les roubles moscovites.Jules Verne (1828-1905)
La cave seule en emportait une grosse part, et, pour le reste, il était volé par des domestiques trop autorisés à le faire.George Sand (1804-1876)
Il y avait donc une personne que j'ai accusée, moi, d'avoir volé l'enfant, un duc, à ce qu'ils disent.Paul Féval (1816-1887)
Il saisit son couteau et lui ouvrit la bedaine séance tenante pour voir ce qu'il avait volé, le brigand.Paul Féval (1816-1887)
Son mari lui faisait l'effet d'un homme qu'elle avait volé et qui s'en apercevrait un jour ou l'autre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Au reste, vous voyez que l'on m'a mis à la porte, comme si j'avais volé la montre du roi sur la cheminée.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
J'ai été plus volé, trompé, martyrisé, souffleté moralement, déshonoré, que tous ceux dont vous absolvez la colère.Guy de Maupassant (1850-1893)
J'ai vu autrefois un jeune homme qui m'avait volé la forme que j'aurais dû avoir.Théophile Gautier (1811-1872)
Les merciers au détail qui, après avoir volé trente ans sur leur fils et sur leurs aiguilles, se retirent avec dix-huit cents livres de rentes, doivent avoir cette tête inoffensive.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il était l'honnêteté même, et cependant il était accusé, plus que cela, convaincu d'avoir volé au jeu.Émile Gaboriau (1832-1873)
Vous êtes bien heureux, vous n'avez pas de chien et on ne vous en a pas volé.Marie Bashkirtseff (1858-1884)
Elle prétend qu'il l'a épousée, mais qu'il lui a volé toutes les pièces justificatives de leur mariage.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Maman m'a dit depuis que c'était à lui, tout cela, et qu'il n'avait pas volé.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VOLE » s. f.

Terme de jeu de cartes ; & se dit, quand quelqu'un fait toutes les mains ou levées des cartes, à l'Hombre, à la Beste, à la Triomphe, &c. & alors chacun des joüeurs luy doit une marque. Il y en a qui disent volte.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019