abêtissement

 

définitions

abêtissement ​​​ nom masculin

État de celui qui est abêti.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ces cures de sobriété le préservaient sans doute de tomber dans l'abêtissement du terrible poison.Paul Bourget (1852-1935)
Tels de ses disciples sont d'une farouche intolérance et aspirent à l'abêtissement.Jules Legras (1866-1939)
Au lieu du droit et de la raison règnent la superstition et l'abêtissement.Ernest Haeckel (1834-1919), traduction Camille Bos (1868-1907)
Mais la fatigue est un grand remède et l'abêtissement une précieuse ressource.Anatole France (1844-1924)
Et, chose singulière, aucun critique ne signale cette démence, la statue-tableau, qui est, je le dis net, le dernier pas que l'on puisse faire dans l'abêtissement de l'art plastique.Joséphin Péladan (1859-1918)
La dépopulation et la ruine n'eussent été qu'un malheur secondaire si elles n'avaient été accompagnées d'un abêtissement progressif des habitants.Élisée Reclus (1830-1905)
Ainsi que ces symboles éternels de l'abêtissement humain, elle s'était entourée des parfums qui grisent et troublent le cerveau des plus forts.Hector France (1837-1908)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020