ablution

 

définitions

ablution ​​​ nom féminin

Religion Lavage du corps, comme purification religieuse.
Fait de se laver. Faire ses ablutions, sa toilette.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Indécente, car il est de principe généralement reconnu que toute ablution doit se cacher dans le secret de la toilette.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Avant de remonter, je pensai qu'une ablution me ferait quelque bien.Jules Verne (1828-1905)
Au début du premier acte, la personne qui ouvrait le sabbat subissait une ablution très-froide, saisissante, qui devait faire faire mainte amusante grimace.Jules Michelet (1798-1874)
Après l'ablution, lorsqu'elle reparaissait sous le haik de laine, il se plaisait à la voir se parer.Hector France (1837-1908)
Mais cette ville profane manque du trésor le plus précieux qui soit au monde, c'est-à-dire d'eau vive ; il est impossible d'y accomplir une seule ablution légale.Montesquieu (1689-1755)
Au moment de l'ablution, le vizir jette sur la tête de la courtisane un peu de l'eau merveilleuse, et aussitôt elle est changée en singe.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Et les frais planchers, sous l'ombre des toiles tendues, gardaient pendant quelques heures, autour des longs sièges d'osier, le bienfait de cette ablution.Daniel Lesueur (1854-1921)
Consuelo vint bientôt l'y joindre, et faire la même ablution pour dissiper l'appesantissement du sommeil et se familiariser courageusement avec l'atmosphère du matin, comme elle faisait gaiement tous les jours.George Sand (1804-1876)
S'ils ne peuvent assister à l'assemblée, ils se retirent à l'écart pour observer les mêmes pratiques ; et lorsqu'ils manquent d'eau pour leur ablution, ils emploient de la terre.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABLUTION » s. f.

Qui n'est en usage en François que pour signifier cette goutte de vin qu'on prend aprés la Communion pour consommer plus facilement la Sainte Hostie, ou ce qui sert à laver les doigts du Prêtre qui a consacré, ou dans quelque autre ceremonie ecclesiastique.
 
ABLUTION, se dit aussi chez les Religieux qui portent des habits blancs, de l'action avec laquelle on les blanchit & on les nettoye. Il y a des écriteaux qu'on met dans les Cloistres pour marquer les jours d'ablution. Ce mot vient du Latin ablutio, qui signifie l'action de purifier, de nettoyer.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020