Email catcher

aboyeur

Définition

Définition de aboyeur ​​​ , aboyeuse ​​​ nom

nom masculin Chien qui aboie.
Crieur professionnel, crieuse professionnelle ; personne qui annonce en criant.

Exemples

Phrases avec le mot aboyeur

De petits aboyeurs quotidiens y mirent moins de façons, surtout ceux qui tarifent l'injure à tant la ligne.Daniel Lesueur (1854-1921)
Shakespeare passa bientôt au grade de garçon aboyeur, appelant par leurs noms les spectateurs distingués.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il parlait avec une voix tonnante et se penchait maintenant pour regarder dans les yeux ces aboyeurs qui s'approchaient de lui, à quatre pattes, qui grognaient, qui montraient les dents.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Pendant cette saison, il joue le rôle du crieur ou de l'aboyeur public.Ouest-France, 02/09/2013
Il fallait que se croisent un jour ces deux aboyeurs nés.Ouest-France, 06/08/2015
Ce sont surtout les aboyeurs du soir, les feuilles de tolérance qui raccrochent les passants avec leurs titres en gros caractères, prometteurs de débauches.Émile Zola (1840-1902)
Il n'y a pas de critiques plus aboyeurs que ceux qui n'ont rien imaginé.Gaston Lavalley (1834-1922)
Il le faisait verser coté aboyeurs, non côté décideurs, en y intéressant les salons, non les bureaux.Les cahiers de médiologie, 1999, Régis Debray (Cairn.info)
Le droit des marques confère à l'éditeur, entendu au sens d'émetteur, d'introducteur, d'aboyeur, l'usage exclusif de signes éditoriaux.Medium, 2012, Olivier Bomsel (Cairn.info)
Il avait déjà tous les réflexes d'un coach, du chef, de l'aboyeur, d'organisateur sur le terrain.Ouest-France, Guillaume LAINÉ, 08/06/2021
Mufle d'aboyeur et œil de lynx : le premier a eu raison du second dans nos mémoires.Médium, 2013, Régis Debray (Cairn.info)
Du guignette à l'aboyeur, en passant par le gambette, ils étaient tous sur la vasière à rechercher vers, coquillages et crustacés.Ouest-France, 11/12/2019
Avec sa même voix d'enfant chien – rien à voir avec la gravité de son timbre aboyeur.Topique, 2018, Anne Vernet-Sévenier (Cairn.info)
En quelle langue ces hurleurs, ces aboyeurs, ces avocats et ces muets peuvent-ils dialoguer ?Critique, 2007, Michel Serres (Cairn.info)
On lança l'homme, soutenu d'aboyeurs franciscains, augustins.Jules Michelet (1798-1874)
Il se référait à lui en le traitant d'aboyeur, de cochon, d'enquiquineur.L'Année psychanalytique internationale, 2018, Maria Inês Neuenschwander Escosteguy Carneiro (Cairn.info)
Il est un capitaine bienveillant, ni gouailleur, ni aboyeur, plutôt confident et protecteur.Ouest-France, Christophe DELACROIX, 29/01/2021
L'aboyeur ne vous admettait jamais seul, ni jamais plus de deux.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cet aboyeur de vestiaire capable de remobiliser un groupe dans les moments délicats.Ouest-France, 28/09/2011
C'est le printemps aussi pour cette butte, car des marmailles, des essaims de gosses y tapagent, en compagnie de chiens aboyeurs.Gustave Coquiot (1865-1926)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ABBOYEUR s. m.

Qui abboye. Un chien qui est grand abboyeur est fort importun. On appelle abboyeurs, une sorte de chiens pour le sanglier qui abboyent devant luy sans l'approcher.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots pour se réchauffer pendant l’hiver Top 10 des mots pour se réchauffer pendant l’hiver

Ça y est, l’hiver est là, au grand dam des plus frileux d’entre nous ! Heureusement, pour vous aider à faire face à la baisse du mercure sans...

Marjorie Jean 04/01/2023