accointance

 

définitions

accointance ​​​ nom féminin

Avoir des accointances (dans un milieu) : avoir des relations, des amis.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
S'étant dérobés en toute hâte à cette compromettante accointance, ils furent taxés durement de philistinisme.Georges Eekhoud (1854-1927)
Je me souviens de t'avoir reproché à toi personnellement cette accointance disproportionnée.Paul Féval (1816-1887)
Chaque individu a ses idées là-dessus, et, comme tel, je vais essayer de faire connaître ce que mon vieux sac, en peau de veau, m'a appris pendant notre accointance.Charles Des Écores (1852-1905)
Et voilà donc l'usage auquel est sujet, comme tout autre marié, ce mercier, la femme duquel desiroit avidement l'accointance du chirurgien son voisin ; mais on ne pouvoit y trouver ordre.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Autrement il saurait qu'il peut hardiment leur refuser tout, hormis des places et des appointements ; pourvu aussi qu'il n'ait aucune accointance avec les opinions opposées.François Guizot (1787-1874)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ACCOINTANCE » s. f.

Hantise, ou familiarité qu'on a avec quelqu'un. Il ne se dit gueres qu'en mauvaise part. Il ne faut avoir aucune accointance avec des gens de mauvaise vie.
Les mots de l’époque Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ? Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ?

L’accusation d’anglicisme est l’épouvantail favori que dressent les puristes de la langue française contre les innovations linguistiques qui leur déplaisent.

Florent Moncomble 09/04/2021