accolade

 

définitions

accolade ​​​ nom féminin

Fait de mettre les bras autour du cou. ➙ embrassade. Donner, recevoir l'accolade.
Signe à double courbure ({), qui sert à réunir plusieurs mots, lignes, colonnes.
Architecture Arc surbaissé à courbes qui ressemble à une accolade horizontale.
 

synonymes

accolade nom féminin

embrassade

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Toutefois, au besoin, il ne se gênait pas pour pousser fort loin son droit de remontrance protectrice envers celui qu'il croyait avoir sacré par son accolade.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Quelques caractères, en exposant dans l'original, et dont l'abrévation n'est pas évidente ou non courante, ont été mis en accolade dans cette version électronique.Madame de La Fayette (1634-1693)
Et il tendait les bras pour lui donner cette dernière accolade lorsque les yeux du patient rencontrèrent le pavillon de l'hôtel royal et sa mystérieuse draperie.Octave Féré (1815-1875)
Lisvart lui accorde sa demande, reçoit le nouveau chevalier, lui donne l'accolade et lui fait prêter son serment.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Il me semblait qu'une décision favorable eût été comme une accolade fraternelle, et qu'aucun effort ne m'aurait coûté pour la justifier.Pierre Napoléon Bonaparte (1815-1881)
C'était la première fois que je songeais à lui donner cette accolade, dont la seule idée m'eût causé du dégoût deux mois auparavant.George Sand (1804-1876)
Quelques lettres et numéros d'archives ont été mis en accolade dans cette version électronique pour indiquer qu'il s'agit des signes en exposant dans l'original.Albert Savine (1859-1927)
Chaumette, le procureur en chef, l'embrasse ; le président lui donne l'accolade au nom de tout le conseil.Adolphe Thiers (1797-1877)
Nous nous donnâmes l'accolade du départ, et je m'enquis du lieu où il se rendait.George Sand (1804-1876)
Je ne sache point deux mots qui hurlent plus de se trouver ensemble dans notre milieu social ; je ne conçois pas d'accolade plus hypocrite, d'union qui flaire davantage le divorce !Albert Cim (1845-1924)
Pour célébrer son triomphe, il donne une longue accolade à la bouteille clissée que sa prudente ménagère a remplie d'un punch généreux.Jules Girardin (1832-1888)
Le chapeau gris du bon homme tomba dans cette brusque accolade et alla rouler au fond du ravin.George Sand (1804-1876)
Henriot, qui ne concevait plus aucun doute sur la réalité de l'évasion annoncée, reçut l'accolade du général, et lui souhaita de nouveau bonne chance.Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Son esprit était si peu avec son corps qu'il vota pour son concurrent impérialiste et donna une fraternelle accolade au candidat républicain.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Cette accolade donnée au règne végétal par le règne animal avait fait fortune, et d'écho en écho était arrivée jusqu'à mes confrères parisiens, qui en avaient ri aux larmes.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Presque tous buvaient dans d'énormes outres qui passaient de mains en mains, et auxquelles chaque bandit donnait une longue et chaleureuse accolade.Ernest Capendu (1826-1868)
Le président le complimenta sur ses triomphes et sur son retour, et lui donna l'accolade fraternelle.Adolphe Thiers (1797-1877)
Sur le couvercle des tiges de chrysanthèmes fleuries, au-dessus desquelles volent deux papillons ; sur le pourtour des têtes d'oiseaux terminés par une accolade.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Lagardère lui tendit la main ; le duc l'attira contre sa poitrine et lui donna l'accolade.Paul Féval (1816-1887)
Puis, deux à deux, en accolade, elles se joignent, se mêlent, et, sur le bleu du ciel, elles font tache d'encre.Jules Renard (1864-1910)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ACCOLADE » s. f.

Caresse qu'on fait en sautant au cou de quelqu'un en l'embrassant. Les amis qui ont esté long-temps sans se voir, se font mille embrassades & accolades.
 
ACCOLADE, se dit aussi d'une ceremonie dont on use quand on fait un Chevalier, lequel on embrasse en signe d'amitié.
 
ACCOLADE, se dit aussi de deux lapereaux qu'on sert, qu'on presente attachez ensemble.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020