Email catcher

âcreté

Définition

Définition de âcreté ​​​ nom féminin

Qualité de ce qui est âcre.
au figuré Acrimonie, amertume. L'âcreté de son ironie.

Synonymes

Synonymes de âcreté nom féminin

aigreur

acrimonie, amertume, âpreté

Exemples

Phrases avec le mot âcreté

Ou si le soc d'automne énumère les champs : en âcreté d'orange dispersée.Po&sie, 2014, Guillaume Artous-Bouvet (Cairn.info)
Son désespoir et sa furie d'orgueil s'émiettèrent en tout petits sentiments d'une âcreté corrosive et d'une nauséabonde mesquinerie.Daniel Lesueur (1854-1921)
Je ne sais comment m'expliquer, et je crains d'être brutal ; car je suis aujourd'hui d'une singulière âcreté.Albert le Roy (1856-1905)
Nous trouvâmes le lait très-doux et exempt de toute espèce d'âcreté, mais différent un peu, ayant un goût de lait frais.Nicolas Appert (1749-1841)
On y sent partout une maturité puissante, une douce et riche saveur d'automne ; il n'y a plus là les âcretés de la jeune passion.Jules Michelet (1798-1874)
Cependant le vaincu revanchard pensera aussitôt le traumatisme passé à se remettre en selle pour oublier l'âcreté de sa défaite et de sa débâcle.TOPIQUE, 2008, Eric Toubiana (Cairn.info)
Le bruit n'a pas la noirceur du mazout, ni l'âcreté des rejets chimiques ; il en condense cependant leur nocivité.Europarl
Odeurs de pop-corn, de caramel, odeurs sucrées qui se mélangent à l'âcreté de la bière.Nord', 2019 (Cairn.info)
Et une insupportable odeur s'exhalait, la nausée de l'incendie, l'âcreté du pétrole surtout, versé à flots sur les parquets.Émile Zola (1840-1902)
Les poètes continuèrent alors la comédie moyenne, dans laquelle ils se contentèrent de désigner les objets de leur censure, dont ils adoucirent l'âcreté.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
C'est sa commensurabilité avec un canal sensitif qui la fait devenir couleur, chaleur ou encore âcreté.Les Études philosophiques, 2021, Clément Heidsieck (Cairn.info)
Après avoir fait nettoyer et laver les asperges, je les plonge dans l'eau bouillante, pour ôter leur âcreté.Nicolas Appert (1749-1841)
Le sel porte dans les substances qu'il conserve une âcreté désagréable, détruit la fibre animale.......Nicolas Appert (1749-1841)
Contre les évêques, qui étaient vivants et puissants, sa haine s'épancha plus violemment encore, et l'âcreté des métaphores venimeuses suffit à peine à l'exprimer.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il doit avoir une longueur en bouche appréciable, une amertume sans âcreté avec une pointe d'acidité.Ouest-France, 20/04/2013
Toute la luxure de la rue s'y étalait dans sa saleté et son âcreté de poison.Émile Zola (1840-1902)
La sueur coulait des corps, ajoutait son âcreté à la puanteur filante des lampes.Émile Zola (1840-1902)
Cette énorme apostume d'âcretés, de satires, traits haineux, mots mordants, avait mis six ans à mûrir.Jules Michelet (1798-1874)
L'âcreté de l'effort est aussi volupté à rejoindre une région de soi.Journal français de psychiatrie, 2018, Claudine Hunault (Cairn.info)
Si, au contraire, l'héritier inconnu se présentait, il ne restait au pauvre artiste que l'âcreté d'une convoitise inutile, que l'amertume d'une terrible déconvenue.Louis Ulbach (1822-1889)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ACRETÉ s. f.

Qualité de ce qui est acre, qui picque la langue. Quand les arbres sont entez, les fruits perdent beaucoup de leur acreté.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022