aigreur

 

définitions

aigreur ​​​ nom féminin

Saveur aigre. ➙ acidité.
au pluriel Sensation d'acidité au niveau de l'estomac. ➙ brûlure. Avoir des aigreurs (d'estomac).
Mauvaise humeur se traduisant par des remarques désobligeantes ou fielleuses. ➙ acrimonie, amertume, animosité.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il lui parla avec beaucoup d'aigreur, lui fit de grands reproches de l'avoir engagé mal à propos dans cette guerre, sans lui tenir les paroles qu'il lui avait données.Richard de Bury (1730?-1794?)
Vous avez eu ce soir un peu d'aigreur contre lui ; il ne faut plus que cela arrive.Alphonse Karr (1808-1890)
Puisque l'aigreur de la mère et la foiblesse du fils ont ruiné nos desseins, il faut prendre d'autres mesures.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Avec lui, tout ce qu'il y a de bon dans le féminisme tourne à l'aigreur et à l'outrance.Charles Turgeon (1855-1934)
Vos victoires et vos conquêtes ne le réjouissent plus ; il est plein d'aigreur et de désespoir.François de Fénelon (1651-1715)
Je m'amusai fort, durant les répétitions, de l'aigreur réciproque des deux sœurs, qui ne s'aimaient guère, et de l'embarras dans lequel l'auteur et le musicien se trouvaient.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Une injustice qu'il essuya vers la fin de sa carrière scolastique était faite pour lui inspirer cette aigreur qu'il ne montra que trop souvent dans ses démêlés littéraires.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Et je perdis l'usage de mes sens, au moment où nos ennemis témoignaient de leur désappointement et de leur aigreur.Paul Féval (1816-1887)
C'était l'accent de l'amitié paternelle, mêlé de je ne sais quelle aigreur profonde et invincible.George Sand (1804-1876)
Lambertini se montra plus doux, et ses reproches sans aigreur produisirent plus d'effet sur moi que le langage furieux de ma mère.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Le parti royaliste avait donc bien quelques plaintes rationnelles à faire valoir et il les exploitait avec l'aigreur qui lui est propre.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
On mit de l'aigreur de part et d'autre ; tous eurent à se reprocher des torts réciproques.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Ce ne fut qu'un des mille et un désagrémens que lui attira l'aigreur de sa critique.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Il a depuis soigneusement réparé cette erreur ; mais la chicane lui laissa de l'aigreur contre la gent pédante, en qui le savoir étouffe trop souvent le goût.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
J'ai vu des individus soutenir avec opiniâtreté et avec aigreur cette opinion, qu'ils ne pouvaient appuyer que sur des bruits vagues et populaires.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Madame en parlait avec une douceur angélique ; nous ne lui vîmes jamais un seul sentiment d'aigreur contre les auteurs de tous ses maux.Louise Élisabeth de Croÿ de Tourzel (1749-1832)
Entre cette perpétuelle colère de l'une et l'aigreur de l'autre, les apprenties avaient souvent à souffrir...Émile Gaboriau (1832-1873)
En présence de l'aigreur croissante qui perçait de toutes parts, c'est sans contredit à cette dernière hypothèse qu'il convient de donner la préférence.Rodolphe Reuss (1841-1924)
Si vous ne la trouvez pas, c'est que vous êtes ivre, répondit avec une aigreur croissante la voix à l'accent italien.Eugène Sue (1804-1857)
Il y a bien ses ressouvenirs de laquais, et l'aigreur que lui donnaient ses infirmités...Jules Lemaître (1853-1914)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AIGREUR » s. f.

Qualité de ce qui est aigre, qui se dit des metaux, des fruits, de la voix, des humeurs.
 
AIGREUR, se dit figurément en Morale des discours, des esprits. Les plaideurs ont beaucoup d'aigreur dans l'esprit, ne se parlent qu'avec aigreur.
 
On dit aussi, l'aigreur d'une peine, d'un tourment, d'une douleur. La Philosophie adoucit l'aigreur de tous les maux.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020