adieu

 

définitions

adieu ​​​ interjection et nom masculin

interjection
Formule dont on se sert en prenant congé de qqn qu'on ne doit pas revoir de quelque temps ou qu'on ne doit plus revoir. —  Dire adieu à qqn, prendre congé de lui, d'elle.
(choses) Adieu, la belle vie ! —  Il peut dire adieu à sa tranquillité, y renoncer.
régional (Midi) Bonjour.
Au revoir.
nom masculin Fait de prendre congé, de se séparer de qqn. Faire ses adieux à qqn.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Valancourt restait à la portière après qu'ils furent montés ; aucun ne semblait avoir assez de courage pour dire adieu.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Voici l'ordre que vous m'avez envoyé de venir en toute hâte dire un dernier adieu è mon pauvre père !Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Eh bien, adieu, bons visiteurs ; mais écoute une minute ce que je vais te dire.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Maintenant il laisse errer ses doigts sur l'instrument docile, et il chante son adieu dans les ombres du crépuscule.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
J’espère et escompte que vous soutiendrez unanimement ce rapport, non pas comme cadeau d’adieu pour marquer la fin de la législature, mais, comme avant, par conviction.Europarl
Adieu, terre où le nuage de ma gloire s'éleva pour couvrir de son ombre l'univers entier !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Adieu donc, mon cher pasteur, vous m'avez donné l'exemple de la désobéissance à nos parens, et je l'ai suivi.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Si nous n'accomplissons pas la responsabilisation des femmes, si nous ne leur donnons pas les instruments du développement, nous pouvons tout simplement dire adieu à ce dernier !Europarl
Adieu, adieu, je ne veux pas vous arrêter plus long-temps, et diminuer peut-être l'intérêt que j'ai réveillé.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Le major, plus indigné de cette injustice que de sa disgrâce, se retira après un salut non moins provocateur que l'adieu qu'il obtint pour réponse.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Loin de vous, c'est une peine ; mais c'est encore une peine agréable que de repasser en mémoire ces jours et ces heures, et de soupirer encore le mot d'adieu !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Lorsque j'eus mangé à mon appétit, elle apporta, en outre, un morceau de cerf qu'elle me chargea de porter chez moi, à ma famille, et je leur dis adieu.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Nos relations de famille ne me permettaient pas de passer si près de vous sans vous voir, et je désirais vous faire tacitement un dernier adieu.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Peut-être aperçut-elle les ondulations d'un mouchoir agité ; peut-être entendit-elle son nom, et répondit-elle au tendre adieu qui lui fut porté par la brise du matin.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Adieu, batuchka, je ne connais ni votre prénom, ni votre dénomination patronymique, me dit la vieille dame.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Le jour de son départ, un grand nombre de ses paroissiens s'assembla autour de la porte pour lui dire adieu.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
La lune se leva bientôt, et, au moment où j'allais rentrer, le coq, réveillé par son éclat, me salua d'un cri d'adieu.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Toute l'assemblée fondait en larmes, et ce ne fut qu'après quelque temps que le roi lui-même retrouva le calme nécessaire pour adresser aux états son discours d'adieu.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Vous voyez, lui dit-il, j'use de la permission que vous m'avez accordée ; je viens vous dire adieu, et c'est hier seulement que j'ai en le bonheur de vous rencontrer.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Ainsi donc, que le comté vienne, et adieu jusqu'au revoir, comme se disent les aveugles.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ADIEU » adv.

Terme de compliment, dont on se sert quand deux personnes amies se separent, ou lors qu'on donne congé à quelqu'un, ou qu'on le prend. Adieu jusqu'au revoir. On dit, Sans adieu, pour marquer qu'on se reverra bientost. Je ne luy veux dire que bon jour & adieu, pour dire, Je ne luy veux dire qu'un mot.
 
ADIEU, est aussi un terme de commandement, ou de refus, qu'on dit lors qu'on chasse, ou qu'on éconduit quelqu'un. Adieu, vous m'importunez trop. adieu, j'entends vôtre affaire.
 
ADIEU, se dit aussi des choses qui se passent, qu'on perd, qu'on regrette. Dés que la St. Martin est venuë, adieu les beaux jours. Quand on a passé 60. ans, il faut dire adieu la joye, les plaisirs.
 
On dit aussi, Dire adieu au vin, au jeu, aux femmes, au commerce, pour dire, Se retirer de ces choses où on avoit de l'engagement.
 
On dit en termes de Marine, Adieu va, pour avertir l'équipage, lors qu'on veut faire virer le vaisseau pour changer de route.
 
ADIEU, est quelquefois substantif. Un tendre adieu est celuy que dit un amant à sa maistresse, une mere à ses enfans. il y a des gens incommodes qui sont longs à faire leurs adieux. On dit d'un homme qui se meurt, qu'il dit au monde un éternel adieu ; & figurément de ceux qui entrent en Religion, ou qui se retirent des affaires pour vivre dans la solitude.
 
On dit proverbialement, Adieu la voiture, adieu vous dis, c'est fait de luy, pour dire, qu'un homme se meurt, qu'il est perdu : Adieu paniers, vandanges sont faites, pour dire, qu'on n'a plus besoin de certaines choses, quand la saison où on s'en sert est passée : Adieu mon argent, adieu mes esperances, pour dire, qu'on a perdu son argent, ses pretentions.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020