affidé

 

définitions

affidé ​​​ , affidée ​​​ adjectif et nom

littéraire, péjoratif Qui se prête en agent sûr à un mauvais coup. —  nom Un de ses affidés, de ses agents ou complices prêts à tout. ➙ acolyte.
 

synonymes

affidé, affidée nom

acolyte, agent, homme à tout faire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était un homme affidé et de probité ; quand on gagnait son affection, on ne la perdait pas aisément ; il avait témoigné toujours du zèle et de la prédilection pour moi.Catherine II de Russie (1729-1796)
L'objet volé passe entre les mains d'un troisième affidé, le coqueur, qui s'éloigne le plus vite possible, mais, cependant sans affectation.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Laverdure, son laquais affidé, instruit que la lettre venoit de ma part, soupçonna quelque chose, & en garçon intelligent il se transporta chez moi.Claude Godard d'Aucour (1716-1795)
C'est un affidé précieux ; il vaut mieux qu'il nous serve sous le manteau qu'au grand jour.Octave Féré (1815-1875)
En passant par la boutique du perruquier, il glissa quelques mots tout bas à l'oreille de l'affidé.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Il ne douta pas qu'elle ne fût avertie de cette visite, mais il voulut bien la lui faire savoir lui-même, et lui envoya cette lettre par un valet affidé.Bussy-Rabutin (1618-1693)
J'avais dicté les questions, et j'étais d'autant plus certain que la fruitière ne manquerait pas de divulguer la démarche, que j'avais prescrit à mon affidé de lui recommander la discrétion.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AFFIDÉ, ÉE » adj.

Confident, celuy en la foy & en la discretion de qui on se confie. Il faut toûjours avoir un amy affidé qui soit seur, à qui on puisse confier ses pensées. les plaideurs de Benefices ont toûjours quelque partie affidée, qui est leur confidentiaire. Ce mot est pris de fidus ou de fides.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020