aine

 

définitions

aine ​​​ nom féminin

Partie du corps entre le haut de la cuisse et le bas-ventre. De l'aine. ➙ inguinal.

aîné ​​​ , aînée ​​​ adjectif et nom

adjectif Qui est né le premier (par rapport aux frères et sœurs). C'est leur fils aîné. —  nom L'aîné et le cadet.
nom Personne plus âgée que telle autre. Elle est mon aînée de deux ans. —  Les aînés : les personnes âgées.
var. ro ainé ​​​ , ainée ​​​ .
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « aine »

Il ne manquai à mon malheur que la sertitude de votre mépris et de votre aine ; maintenant que je l'é, j'orai le couraje que mon projet exije.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cette dernière attaque nous coûte notre lieutenant, qui reçoit une balle dans l'aine.Charles Des Écores (1852-1905)
Puis, il y a deux ans, c'a ete son fils aine.Victor Hugo (1802-1885)
Il se fait en l'aine de la jeune fille comme une chute profonde.Hector Bernier (1886-1947)
Dès la première heure du jour, on ferait une nouvelle tentative pour extraire la balle, qui avait contourné l'os iliaque et se trouvait sans doute vers la hauteur de l'aine.Daniel Lesueur (1854-1921)
Un bœuf l'avait percé d'un coup de corne dans l'aine.Jules Michelet (1798-1874)
Il reconcilierait le frere avec le frere, l'aine avec le puine, le bourgeois avec l'ouvrier, le capital avec le travail, l'outil avec la main.Victor Hugo (1802-1885)
A cette époque, notre aine commençait déjà à se perdre, et bientôt il nous quitta tout à fait et ne nous donna plus de ses nouvelles qu'à de rares intervalles.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Mais, comme il se dirigeait vers l'échelle, une balle l'atteignit dans l'aine et le renversa.Émile Zola (1840-1902)
Et on aime à réentendre aine chose si douce.René Boylesve (1867-1926)
Amiet eut la cuisse cassée près de l'aine.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire

Exemples de « aîné »

Le frère aîné épousa cette femme... qui depuis longtemps est dans le ciel et légua une fille à son mari.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Philippe l'aîné, sans parler de la succession au trône qui le regardait, avait déjà eu son apanage dès l'année 1265.Richard de Bury (1730?-1794?)
Jeunes tous les trois – l'aîné paraissait avoir vingt-cinq ans à peine – mais dans quel état !Michel Zévaco (1860-1918)
L'exemple de leur frère aîné leur donnait une émulation qui les excitait à lui ressembler, en acquérant les mêmes connaissances, et pratiquant les mêmes vertus.Richard de Bury (1730?-1794?)
Le premier mouvement du frère aîné fut, naturellement, pour se retourner et prendre la fuite.Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Elle avait donné à l'aîné quatre mille francs, la moitié de ses économies, pour qu'il pût installer son ménage.Émile Zola (1840-1902)
Ici, c'était bien le logis de l'aîné, l'appartement auquel on n'avait pas osé touché depuis deux siècles.Pierre Sales (1854-1914)
L'aîné de ces enfants lui dit que son père était aux champs, que sa mère était dans la vallée et ne tarderait pas à revenir.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Elle m'a dit que son fils aîné (s'il était maintenant en vie) aurait soixante-dix ans.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
De temps en temps son frère aîné interrompait la conférence par quelque incise d'amicale et paterne ironie.Marcel Prévost (1862-1941)
Pierre, qui était plus effrayé que son frère aîné, fut, cette fois, de l'avis du grand-père.George Sand (1804-1876)
Et, tout d'un coup, elle songeait aux changements qui pouvaient se produire dans son existence, maintenant que le fils cadet était devenu l'aîné, le chef de la maison.Pierre Sales (1854-1914)
Ce n'est pas en fils aîné, en chef de famille toujours obéi que je vous écris, c'est en fils humble, soumis.Pierre Sales (1854-1914)
Elle n'aimait pas même son aîné, qui, étant destiné à passer avant tout, ne lui appartenait pas plus que ses autres enfants.George Sand (1804-1876)
D'ailleurs, cette perspective de vie laborieuse n'avait rien pour effrayer le cadet, ou contrarier ses goûts qui dès l'enfance s'étaient affirmés tout différents de ceux de son aîné.Hector Malot (1830-1907)
A l'égard de l'école française moderne, ce fut un frère aîné des plus empressés et des plus influents.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
L'aîné, qui n'était bon à rien, fut nommé sous-préfet et marié sur-le-champ à une riche héritière, avant qu'on pût apercevoir sa nullité.Alfred Assollant (1827-1886)
J'ai eu d'elle treize enfants, et il y a juste vingt et un ans de différence entre le plus jeune et l'aîné.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Mon fils aîné, que voici, est déjà gâté par les insinuations de ce vaurien, dont il a eu la faiblesse de se faire le complice.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Elle était le dernier enfant d'une famille qui en comptait trois : un garçon, l'aîné, et deux filles.Hector Malot (1830-1907)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AINE » subst. fem.

Partie du corps où se fait la jonction de la cuisse & du ventre. Il y a dans l'aine une glande ou émonctoire où se forment les bubons pestiferés, ou ceux du mal Venerien. Ce mot vient ab inguine, signifiant la même chose. Menage.

Définition de « AISNÉ, ÉE » adject. & subst.

Enfant qui naist le premier d'un mariage. Les aisnés ont de grandes prerogatives sur les cadets. il a été partagé en aisné, c'est à dire, avec advantage. Les aisnés en Normandie emportent tout le bien, & donnent seulement une pension aux filles & aux cadets. Dans les autres pays coûtumiers les aisnés nobles ont le principal fief ou manoir par preciput, ou le vol du chapon.
 
Ce mot vient de ains né, comme qui diroit, né auparavant, par opposition à puisné. Nicod. Menage le derive de antè natus. On appelloit autrefois maisné, le cadet ou le dernier né des enfans.
 
AISNÉ, se dit aussi des autres enfans par subordination. Le second est aisné du troisiéme, le troisiéme du quatriéme, &c.
 
AISNÉ, se dit aussi du plus advancé en âge comparé à un plus jeune. Il est mon aisné, mon doyen de plus de sept ans.
 
AISNÉ, se dit aussi en choses morales. Le Roy tres-Chrêtien est le Fils aisné de l'Eglise. l'Université de Paris se dit la Fille aisnée du Roy. de ces deux Metropoles l'une est l'aisnée, & l'autre la cadette, c'est à dire, l'une est fondée devant l'autre.
 
En la Coustume de Normandie on appelle, Rente aisnée, celle qui est la premiere en datte.
Drôles d'expressions Noter sur ses tablettes Noter sur ses tablettes

Noter sur ses tablettes : prendre bonne note de quelque chose.

Alain Rey 28/09/2020