Email catcher

aliter

Définition

Définition de aliter ​​​ verbe transitif

Faire prendre le lit à (un malade). pronominal Il a dû s'aliter hier. au participe passé Malade alité depuis des années.

Conjugaison

Conjugaison du verbe aliter

actif

indicatif
présent

j'alite

tu alites

il alite / elle alite

nous alitons

vous alitez

ils alitent / elles alitent

imparfait

j'alitais

tu alitais

il alitait / elle alitait

nous alitions

vous alitiez

ils alitaient / elles alitaient

passé simple

j'alitai

tu alitas

il alita / elle alita

nous alitâmes

vous alitâtes

ils alitèrent / elles alitèrent

futur simple

j'aliterai

tu aliteras

il alitera / elle alitera

nous aliterons

vous aliterez

ils aliteront / elles aliteront

Synonymes

Synonymes de alité, alitée adjectif

couché, grabataire, au lit

Synonymes de aliter verbe transitif

coucher, mettre au lit

Synonymes de aliter s' verbe pronominal

se coucher, garder le lit, se mettre au lit

Exemples

Phrases avec le mot aliter

Une malheureuse chute qu'il fit, il y a quelques jours, en sortant de table, l'obligea à s'aliter.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Peu de jours après l'emprisonnement du père, vers la mi-novembre, le garçon attrapait une mauvaise fièvre dans sa féculerie et était obligé de s'aliter.André Theuriet (1833-1907)
Depuis quelque temps, la jeune fille s'affaiblissait de jour en jour, et elle avait dû s'aliter l'avant-veille.Émile Zola (1840-1902)
Elle fut malade, obligée de s'aliter, veillée par ceux qui craignaient un transport au cerveau.Maurice Fleury (1856-1921)
Trois jours après, il fut obligé de s'aliter.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Et ideo, licet questio hec se posset extendere ad uirtutes et intelligibiles species, tamen, specialiter, ut de uirtutibus est intentio, de speciebus aliter poterit dici.Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 2012, Antoine Coté (Cairn.info)
Entre écriture littéraire et écriture psychanalytique, ce n'est pas eadem sed aliter (la même chose autrement), c'est : autre chose, autrement (alter et aliter).Revue française de psychanalyse, 2010, Michel Schneider (Cairn.info)
Pour achever le désarroi, sa femme se trouvait enceinte, sur le point de s'aliter, incapable de le soigner.Auguste Angellier (1848-1911)
Ad primam dico quod mobile quando movetur se habet aliter quam quando quiescebat, per motum oppositum illi quieti et non per alium.Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 2008, Jean Celeyrette (Cairn.info)
Necessarium enim vere est quod semper est et fuit et erit verum, et quod non potest nec potuit aliter se habere.Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 2002, Alain de Libera (Cairn.info)
A peine arrivé, il fut pris d'un catarrhe et il dut s'aliter.Gaston Maugras (1850-1927)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ALITER verb. neut.

Garder le lit malgré soy, & faute de santé. Cette blessure l'a alité pendant trois mois. il a long-temps traisné dans la chambre, & enfin il s'est alité. il faut qu'il soit bien malade, puis qu'il est alité.
 
ALITÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
Ce mot vient de lit, de lectus, de lectron en Grec.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année

Les conversations en famille ou entre amis vont toujours bon train pendant vos repas de fin d’année et vous tenez cette fois à faire étalage de votre...

Marjorie Jean 20/12/2023
sondage de la semaine