amollissant

 

définitions

amollissant ​​​ , amollissante ​​​ adjectif

Qui amollit, ôte l'énergie. ➙ débilitant.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Miraut cependant commença et mordilla la coupante arête, amollissant par la salive et rongeant par les dents.Louis Pergaud (1882-1915)
J'avais déjà lu dans les livres que cet art est un art amollissant.Anatole France (1844-1924)
Et, alors, se produit un phénomène dont le désagrément aurait dû calmer les têtes en amollissant les cœurs.Jules Verne (1828-1905)
Une lumière humide, une eau de clarté perla dans un battement de cils, amollissant aussitôt ses iris acérés.Camille Lemonnier (1844-1913)
But héroïque, comme l'effort ; l'amour ici n'a rien d'amollissant ; la grâce de la femme, c'est sa force, sa taille colossale.Jules Michelet (1798-1874)
Le chloroforme, en amollissant son corps et son âme, avait calmé sa peine, et endormi sa volonté de mourir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Car qu'on ne croie point que leurs villes pompeuses, que leur luxe exotique et forcé les pourront retenir ; qu'en les amollissant il les fixera, ou les rendra moins redoutables.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Les mots de l’époque Sommes-nous envahis par les anglicismes ? Sommes-nous envahis par les anglicismes ?

Quand on demande aux gens ce qui pourrait mettre la langue française en danger, on entend souvent citer les anglicismes et la place trop importante que l’anglais prendrait aujourd’hui dans notre langue.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 26/11/2020