amollissant

définitions

amollissant ​​​ , amollissante ​​​ adjectif

Qui amollit, ôte l'énergie. ➙ débilitant.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Miraut cependant commença et mordilla la coupante arête, amollissant par la salive et rongeant par les dents.Louis Pergaud (1882-1915)
J'avais déjà lu dans les livres que cet art est un art amollissant.Anatole France (1844-1924)
Et, alors, se produit un phénomène dont le désagrément aurait dû calmer les têtes en amollissant les cœurs.Jules Verne (1828-1905)
Une lumière humide, une eau de clarté perla dans un battement de cils, amollissant aussitôt ses iris acérés.Camille Lemonnier (1844-1913)
But héroïque, comme l'effort ; l'amour ici n'a rien d'amollissant ; la grâce de la femme, c'est sa force, sa taille colossale.Jules Michelet (1798-1874)
Le chloroforme, en amollissant son corps et son âme, avait calmé sa peine, et endormi sa volonté de mourir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Car qu'on ne croie point que leurs villes pompeuses, que leur luxe exotique et forcé les pourront retenir ; qu'en les amollissant il les fixera, ou les rendra moins redoutables.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Drôles d'expressions Être fleur bleue Être fleur bleue

Pourquoi est-on « fleur bleue » quand on lit des romans à l’eau de rose ?

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 15/09/2021