anathème

 

définitions

anathème ​​​ nom

nom masculin Sentence d'excommunication prononcée par les Églises catholique ou orthodoxe. —  au figuré Condamnation totale. Jeter l'anathème sur qqn. ➙ malédiction.
nom Personne frappée de cette excommunication.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le pouvoir, ce mystère de la société, est le premier besoin de sa conservation : anathème à celui qui en compromet l'existence !Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Doit-on s'étonner, si l'on y réfléchit, que cette renommée brillante et orageuse oscillât, au souffle des opinions contraires, entre l'admiration et l'anathème ?Elme-Marie Caro (1826-1887)
Puis, il allongea son bras vers la jeune fille, comme pour lui lancer l'anathème, et fit un grand signe de croix sous la lune.Jean Rameau (1858-1942)
Contre son attente le peuple des tribunes s'échappa avec effroi, ne voulant pas partager l'anathème lancé par la convention.Adolphe Thiers (1797-1877)
De quelque côté que j'envisage un tel avenir, je n'y vois que lutte insensée, malheur pour vous, anathème sur moi !...George Sand (1804-1876)
La société les frappe d'un anathème spécial, et argue contre eux des vices que sa persécution leur a donnés.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Ainsi expédiée, elle n'a pas l'horrible poésie que le bûcher, que l'exorcisme, que l'anathème des conciles, lui donnent sur le continent.Jules Michelet (1798-1874)
Dans ces conditions, tu comprendras que souvent, refoulé et isolé, virtuellement anathème, je pensai perdre la raison !Georges Eekhoud (1854-1927)
Et ce vieux bandit s'étonne que ses victimes le traînent sur la claie et que le monde entier lui jette l'anathème !Jean Massart (1865-1925)
Grand embarras pour les dames jansénistes, placées entre l'anathème et le ridicule de garder les vieilles modes.Jules Michelet (1798-1874)
Et voici qu'on le retrouvait sous la robe de carme, plus beau que jamais, plus flamboyant, mais l'anathème aux lèvres, alors qu'autrefois ces lèvres n'avaient eu que des sourires.Michel Zévaco (1860-1918)
Aristote a rabaissé la dialectique presque au niveau de l'art des sophistes ; et bien d'autres après lui ont répété cet anathème.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Plutôt que d'assister à un pareil dénouement, nous aimons mieux encore voir se réveiller contre nous et nos amis la colère et l'anathème des tièdes.Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Néanmoins on était tombé d'accord que si la suppression de la puissance temporelle était décrétée, il fallait fulminer l'anathème.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ils crient à l'immoralité, jettent l'anathème, condamnent et exécuteraient volontiers ce prochain, au bien duquel ils prétendent consacrer leurs énergies et leurs sentiments.Dora Melegari (1849-1924)
A mesure que les faits se succèdent, ces rapports s'établissent, et l'anathème s'efface alors peu à peu des événements et des hommes auxquels nous l'avions appliqué.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Nous voulons qu'un débat serein puisse s'instaurer sur des bases impartiales, sans oukase, sans anathème.Europarl
Je les entendis frapper d'anathème l'ambition et la mauvaise foi, quelles que fussent les opinions politiques dont elles prennent soin de se couvrir.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Ce n'est ni une réhabilitation ni un anathème, je ne tresse point de couronnes, mais je ne prépare pas de claie.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'anathème, la malédiction des grandes foules a un magnétisme terrible, pour frapper d'impuissance, d'aveuglement, d'hébétement.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ANATHEME » s. m.

Excommunication, qui se dit proprement chez les Auteurs Ecclesiastiques de celle qui est faite par un Evêque ou un Concile avec grandes execrations & maledictions, qu'on ne prononce que contre ceux qui ont commis quelque grand crime, ou qui sont incorrigibles : & en cela il differe de la simple excommunication, qui deffend seulement l'entrée de l'Eglise, & la communication avec les Fidelles. On a fulminé anatheme contre cet Heretique relaps. Il y a trois sortes d'anathemes, les uns judiciaires, les autres applicatoires, & abjuratoires. Les judiciaires ne peuvent être faits que par personnes fondées en jurisdiction. Les abjuratoires le peuvent être même par des Laïques ; comme quand quelqu'un revient de l'heresie à l'Eglise Catholique, on luy fait toûjours anathematiser l'heresie dont il se depart : mais ces anathemes ne sont que simples executions & applications des anathemes. Mais le mot d'anathematiser en tels cas judiciaires ne veut dire autre chose, sinon, Abjurer, abhorrer, & tenir pour anathematisé. Ainsi l'excommunication est toûjours un acte de jurisdiction, & l'anatheme ne l'est pas toûjours.
 
ANATHEME, se dit aussi de celuy qui est excommunié par un Evêque ou un Concile. Si quelqu'un soûtient que les causes de mariage n'appartiennent point aux Ecclesiastiques, qu'il soit anatheme, dit le Concile.
 
Ces mots viennent du Grec anathema, qui signifie, ce qui est mis à part, ce qui est regardé comme le rebut.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020