malédiction

 

définitions

malédiction ​​​ nom féminin et interjection

littéraire Paroles par lesquelles on souhaite du mal à qqn en appelant sur lui la colère de Dieu. ➙ anathème, imprécation. Proférer une malédiction contre qqn (➙ maudire). —  Condamnation au malheur prononcée par Dieu. Les malédictions des prophètes.
Malheur auquel on semble voué par le sort. ➙ fatalité, malchance. —  interjection Malédiction !
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Malédiction, pourquoi suis-je arrivé une demi-heure trop tard au voladero, ces rancheros damnés auraient trouvé à qui parler, et les choses se seraient passées autrement.Gustave Aimard (1818-1883)
Mais sachez bien que, pour l'épouser, il dut braver la malédiction paternelle ; il dut risquer de se mettre en révolte contre son père, haut et puissant seigneur...Michel Zévaco (1860-1918)
Mais elle n'osait donner des paroles à ses pensées, de peur d'attirer sur la tête chérie du fils la malédiction du père.Hector France (1837-1908)
À cette vue, comme il n'y avait plus de doute sur les intentions des fugitifs, le charbonnier poussa une malédiction et l'homme au manteau un cri de rage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je ne peux, en particulier, accepter que l'on parle de malédiction du plus bas offrant.Europarl
Vous voyez aussi qu'au lieu de vous adresser une malédiction, il vous exhorte à faire cause commune avec lui, dans l'occasion.George Sand (1804-1876)
Alors, il eut un geste de malédiction, il jeta son chagrin à toute cette campagne si changée, où il ne retrouvait pas un vestige de leur existence.Émile Zola (1840-1902)
Ils sont également le résultat des inégalités qui traversent la planète, le résultat de la pauvreté, malédiction de trop nombreuses régions dans le monde.Europarl
C'est que lui, qui devait un jour souffleter la patrie, venait de souffleter sa mère, et que la malédiction paternelle le poursuivait.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle sentit plus amèrement qu'elle ne l'avait encore fait que tout effort de sa part pour résister à la malédiction céleste était inutile.Alfred de Musset (1810-1857)
S'il ne lui faut que ma malédiction pour cela, je la lui donne, et à sa cathédrale, et à ses moulins !Victor Hugo (1802-1885)
Geneviève jeta un cri et se laissa tomber à genoux, la tête dans ses mains, penchée sur le fauteuil et comme écrasée sous cette malédiction posthume.Alexis Bouvier (1836-1892)
Je consentirais à vivre malheureux le restant de mon existence pour écarter de moi la malédiction dont elle m'a menacé.Paul Féval (1816-1887)
Car il avait quitté le logis maudit en jetant une dernière malédiction contre l'homme qui lui avait pris sa fille...Michel Zévaco (1860-1918)
La malédiction des richesses tombe plus encore que sur les riches sur ceux qui ont soif de le devenir.Joseph Bertrand (1822-1900)
En vain tu cherches la cause : la malédiction est leur seule réponse, ou la menace de quelque chose de pire.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Oui ; c'est un fait certain ; notre monde est resté sous le coup de la malédiction.Jean-Baptiste Mosneron de Launay (1738-1830)
Malédiction sur moi, – si je ne vous trouve pas heureuse de ce second mariage, – car il surpasse votre premier !Hippolyte Taine (1828-1893)
Heureusement, j'avais déjà quelques-unes d'elles pour amies et mon criminel ouvrage ne m'a point encore attiré leur malédiction.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Il semblait que de ce toit paternel, allait s'échapper comme une protestation contre lui, comme une malédiction dernière !Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALEDICTION » subst. fem.

Imprecation qu'on fait contre quelqu'un, en souhaittant qu'il luy arrive du mal. La malediction qu'un pere donne à ses enfants est extremement redoutable. Noé donna sa malediction à son fils Cham, pour n'avoir pas caché sa turpitude. Les Maletostiers & les Usuriers disent qu'ils engraissent de maledictions. Les Diables, les blasphemateurs vomissent mille maledictions contre le Ciel.
 
MALEDICTION, en termes de l'Ecriture, se dit de la condamnation des reprouvez. Dieu a donné sa malediction aux meschants, & les a envoyez au feu éternel. Au temps du Deluge les hommes avoient attiré la malediction de Dieu. Dés que JESUS-CHRIST eust donné sa malediction au figuier sterile, incontinent il devint sec.
 
On dit proverbialement, lors qu'on voit qu'une chose ne reüssit point, sans en voir de cause apparente, qu'il faut qu'il y ait quelque malediction là-dessous.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020