excommunication

 

définitions

excommunication ​​​ nom féminin

Peine ecclésiastique par laquelle qqn est excommunié.
au figuré Exclusion d'un groupe constitué, d'un parti politique, etc.
 

synonymes

excommunication nom féminin

anathème, exclusion

censure, foudre de l'Église, glaive spirituel

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Non certes, et le silence suffit à réprouver, et l'excommunication ipso facto n'a pas besoin d'être fulminée nominativement.Joséphin Péladan (1859-1918)
Si cette excommunication était injuste à ses yeux, pourquoi l'observait-il en quittant ses habits sacerdotaux dans les provinces flamandes ?Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Il revient enfin, après des difficultés, des désagréments sans nombre et des périls personnels où son excommunication l'avait jeté.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Le gouvernement proclama à son tour que cette excommunication était nulle pour vice de forme.Émile Vincens (1764-1850)
Mais ce qui me gêne le plus, c'est que je suis encore sous le coup de l'excommunication papale.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Il est défendu aux prêtres de chanter la messe sous peine d'encourir l'excommunication et de perdre leurs bénéfices.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Cette excommunication majeure qui aurait dû me désespérer me rendit au sentiment de ma dignité individuelle, de mes devoirs envers ma nature.Georges Eekhoud (1854-1927)
On n'osait pas prétendre qu'un excommunié dût être privé de ses biens par la seule excommunication.Voltaire (1694-1778)
Pouvait-on dire qu'en s'évadant, elle encourait l'excommunication et les peines spirituelles et temporelles dues aux ennemis de la foi ?Anatole France (1844-1924)
Le temps était aux frayeurs ; les timides se réfugièrent en sûreté de conscience dans cette absence d'excommunication nominale.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Il déclara que tous ceux qui donneroient ou recevroient de l'argent, ces derniers fussent-ils revêtus de la dignité royale, encourroient l'excommunication par le fait seul.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Il n'y eut pas de véritable discussion au sujet de la bulle d'excommunication, sur laquelle cependant les évêques avaient eu occasion d'exprimer leurs sentiments.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Le deuxième omet une clause du premier, où l'alliance était déclarée perpétuelle nonobstant toute excommunication ecclésiastique, ou toute défense d'homme couronné ou non couronné.Émile Vincens (1764-1850)
Si j'étais délivré de mon excommunication, ma vie serait bien plus facile, je tenterais plus à l'aise de refaire fortune à la cour.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Enfin toutes cérémonies gardées, on donne sentence d'excommunication contre la vermine, si dans certain temps elle ne sort.Émile Agnel (1810-1882)
Elle recommande les brigands aux instructions épiscopales, et les menace, s'ils persistent, de les frapper du glaive spirituel de l'excommunication.Jules Michelet (1798-1874)
Ne s'attribuait-il point le pouvoir de lever seul les sentences d'excommunication prononcées par les évêques ou le pape ?Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Parfois, la défense d'emporter les livres était garantie par une peine beaucoup plus rigoureuse que l'interdiction du vin, par l'excommunication.Gabriel Richou (1852-1915)
Son excommunication injuste n'en est pas moins valable : il fait la justice et le droit.Jules Michelet (1798-1874)
Chez les premiers peuples, on ôtait le droit de cité par une sorte d'excommunication (aquâ et igne interdicebantur).Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EXCOMMUNICATION » s. f.

Peine ou censure ecclesiastique par laquelle on retranche les Heretiques, les pecheurs obstinez de la communion de l'Eglise, de l'usage des Sacrements, & on les livre à Satan. Rebuffe sur le Concordat rapporte soixante peines qui suivent l'excommunication. Quand on parle absolument de l'excommunication, cela s'entend, selon quelques-uns, de la majeure qui separe de la communion des Fideles, cap. 54. de sentent. excomm. au lieu que la mineure est une interdiction des Sacrements. D'autres disent que l'excommunication majeure est quand le Prelat excommunie personnellement quelqu'un, & le separe de la communion des Fideles, & de la participation des Sacrements ; & que l'excommunication mineure est encouruë, quand quelqu'un communique avec des excommuniez d'excommunication majeure, ce qui emporte aussi privation des Sacrements. Autrefois les excommuniez estoient obligés d'impetrer dans l'année leur absolution des Evêques, & de satisfaire à l'Eglise ; autrement ils y estoient contraints par les Juges seculiers par saisie de leurs biens & emprisonnement de leurs personnes, suivant un Edit de St. Louïs de l'an 1228. En Angleterre ils n'avoient que quarante jours. Les sujets étoient dispensez du serment de fidelité qu'ils devoient à leurs Seigneurs dominants, qui estoient mis en possession de leurs fiefs jusqu'à ce qu'ils eussent obeï. Il y a eu un temps où on estoit entesté de cette opinion, que le corps des excommuniez, s'ils n'estoient absous, ne pouvoit pourrir, mais demeuroit entier pendant plusieurs siecles pour servir d'un horrible spectacle à la posterité, comme témoignent Matthieu Paris & autres Auteurs. Les Grecs sont encore dans cette opinion, & disent qu'ils en ont une infinité d'experiences, comme prouve Du Cange par le témoignage d'un tres-grand nombre d'Auteurs. La forme de l'excommunication, c'est d'avoir des cierges allumez, & de les jetter à la fin de l'anatheme, & les fouler aux pieds, Caus. 11. Quest. 1. Chap. 106. On craignoit autrefois autant l'excommunication de St. Martin, que celle du Pape, comme on voit dans Sulpice Severe. Pierre de Blois témoigne qu'autrefois en Angleterre on se contentoit d'excommunier ceux qui avoient tué un Ecclesiastique ; au lieu qu'on punissoit de mort ceux qui avoient tué un Laïque. On croyoit alors que la peine d'excommunication estoit plus grande que celle de la mort. Il y a eu des Evêques qui ont prononcé des excommunications contre des chenilles & autres insectes, aprés une procedure juridique, & avoir donné à ces animaux un Advocat & un Procureur pour se deffendre.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020