angora

 

définitions

angora ​​​ adjectif et nom

Se dit de races d'animaux (chèvres, chats, lapins) aux poils longs et soyeux. Des chattes angoras. —  nom Un, une angora.
Laine angora, textile fait de ces poils. —  nom masculin Pull-over en angora.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Onze personnes l'encombrèrent, car je veux bien ne pas compter dans la troupe la perruche de la soubrette, l'angora de l'ingénue, et le carlin du premier rôle.Ida Saint-Elme (1776-1845)
C'était un vrai chat angora de la plus belle espèce.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Ses cheveux, ses sourcils et ses cils étaient comme de la soie blanche ; ses yeux, bleu clair et rouges, pareils à ceux d'un lapin angora.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Tremblant de tout son corps, les yeux constamment attachés sur le chien, l'angora semble fasciné.Champfleury (1821-1889)
Louison se coucha aux pieds de la princesse en se pelotonnant joyeusement et mollement comme un chat angora.Alfred Assollant (1827-1886)
J'emmenai un ami qui ni jour ni nuit ne me quittait, un énorme chat angora gris, au poil long et soyeux.Jules Massenet (1842-1912)
Ce poil est excellent pour la chapellerie ; on en fait aussi des gants, des bonnets, etc., dits d'angora.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Il s'étirait avec des airs câlins, des mines de gros chat angora, et bâillait en montrant deux rangées de dents toutes petites, aussi brillantes que des perles.Pierre Loti (1850-1923)
Et parlant ainsi d'une voix douce et traînante, elle passait sa main de neige sur le dos tigré du magnifique angora qui se jouait adroitement parmi les porcelaines du comptoir.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020