âprement

 

définitions

âprement ​​​ adverbe

Avec une énergie dure. Une victoire âprement disputée. ➙ farouchement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au fond, il était très pratique, et s'il eût trouvé un fauteuil de sénateur à acheter il en aurait âprement débattu le prix.Émile Zola (1840-1902)
Avant que ne se fasse la grande relève, il faudra besogner encore, se battre âprement, regagner le terrain pied à pied.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Cet accord va permettre l'entrée en vigueur de nombreuses avancées pour les consommateurs, parfois âprement négociées.Europarl
Le sentier monta plus âprement, se resserra jusqu'à n'être plus qu'un couloir entre des blocs sourcilleux, où ruisselait l'humidité sous le feutre des lichens.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le certificat de capture aussi a été jugé trop lourd ou trop complexe, et le niveau et la nature des sanctions ont également été âprement discutés.Europarl
Il sévissait âprement au dehors, étoilant au dedans l'unique petit carreau qui éclairait la cabine.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Les deux partis se livrèrent en ce lieu un combat dans lequel le damoiseau victorieux fit trente-cinq prisonniers, qu'ensuite il rançonna très âprement, selon l'usage.Anatole France (1844-1924)
Les spécifications les plus âprement discutées ont été celles relatives au soufre et aux aromatiques.Europarl
Mais, tout en avançant d'un pas nonchalant, sous le soleil qui dardait âprement, il avait l'œil aux aguets et la main sur la garde de l'épée.Michel Zévaco (1860-1918)
Oui, mais céder, c'était pour elle-même perdre tout le terrain si âprement conquis depuis quelques jours...Oscar Méténier (1859-1913)
Il était lui-même à bout de force, sourdement fâché contre le sort, cherchant âprement à sortir de cette situation sans issue.Pierre Zaccone (1818-1895)
Nous autres, madame, nous allons continuer la lutte, nous battre demain pour la justice aussi âprement qu'hier.Émile Zola (1840-1902)
Comme tel, il soutenait âprement les droits du roi contre les barons, contre les évêques normands.Jules Michelet (1798-1874)
De grands malheurs en ont résulté ; mieux aurait valu les châtier âprement, car le bon justicier, quand il pend un homme, en sauve cent.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Je voudrais remercier mes collègues députés qui ont âprement défendu ce point de vue pendant les négociations de conciliation.Europarl
Pendant une année et demie, nous avons âprement discuté de cette nouvelle législation ; cela n'a pas été une mince affaire et nos efforts n'ont pas été vains.Europarl
Immédiatement, elle avait exigé du jeune homme une explication, mais celui-ci s'y était âprement dérobé.Gaston Leroux (1868-1927)
Mon père lui reprochait, de plus en plus âprement, avec brutalité dans les derniers temps, de ne pas avoir payé sa dot.Georges Darien (1862-1921)
Cette visite m'arracha âprement à une tranquille joie de l'esprit, et j'en fus presque dégoûté.Paul Mariéton (1862-1911)
Jeanne le poussait âprement, désolée de l'inertie du pauvre homme et ne devait jamais s'apercevoir qu'elle-même n'avait pas l'ensemble des qualités qu'il faut pour faire même un médiocre politique.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ASPREMENT » adv.

D'une maniere aspre. Ce goinfre masche asprement & goulument. ce valet a esté reprimendé asprement & vertement par son maistre.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020