arboré

 

définitions

arboré ​​​ , arborée ​​​ adjectif

Géographie Parsemé d'arbres isolés ou en bouquet. Savane arborée.
Planté d'arbres. Terrasse arborée.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vous doutez que le licenciement soit nécessaire : avez-vous oublié que des officiers ont arboré la cocarde blanche ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Le pavillon national français continuera d'être arboré sur tous les postes militaires et sur les points défensifs de l'île.François Guizot (1787-1874)
A peine avions-nous arboré cette couleur, que la bannière américaine qui flottait sur le navire chassé, fut amenée et qu'un large pavillon anglais s'éleva sur le couronnement de notre adversaire.Édouard Corbière (1793-1875)
La deuxième raison est la surexploitation du couvert arboré, y compris des buissons, par les populations locales, qui l'utilisent pour se chauffer et pour cuisiner.Europarl
Vous êtes entrés sans ordre et tumultueusement dans une forteresse, en violant toutes les consignes, sans porter aucun respect au drapeau du peuple français, qui y était arboré.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Comme il arrive toujours, quand tout le monde parle à la fois, personne n'agit ; et le drapeau ne fut pas arboré.Frédéric Bastiat (1801-1850)
En huit jours il avait embrassé toutes les opinions les plus différentes, il avait arboré vingt drapeaux.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Celui sur l'arrière duquel s'étalait notre commandant n'avait pas arboré le signe distinctif qui devait le faire reconnaître.Édouard Corbière (1793-1875)
Le pavillon britannique avait été arboré au sommet de la falaise et devait s'apercevoir de loin.Jules Verne (1828-1905)
Les premiers rayons du soleil devaient éclairer le drapeau blanc, arboré par ses partisans sur un clocher de la ville ; c'était le signal pour y entrer.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Vêtue de deuil, elle avait arboré un air solennel, en harmonie avec cette chambre mortuaire.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je pense que nos amis ne doivent nullement agir comme s'ils étaient dans un journal franchement économiste et ayant arboré le drapeau.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il n'y avait pas à douter, d'ailleurs, de la signification qu'il convenait d'attacher à la couleur du pavillon arboré.Jules Verne (1828-1905)
Il disait cela, et de son poing crispé il menaçait le drapeau arboré au haut du clocher, un drapeau blanc qui cliquetait à la brise.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il l'avait déjà menée dans son cellier à vin ; il avait arboré sur son cœur l'étendard de l'amour.Victor Tissot (1845-1917)
Elle annonçait, ou du moins elle ne dissimulait pas ses vues, mais elle n'avait encore arboré aucun signe, pris aucune couleur que n'avouât pas la nation.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Bien que le temps fût beau, tous les militaires, pour dissimuler la cocarde blanche, avaient arboré ce signe de ralliement avec le bouquet de violettes.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Ceux-ci avaient massacré leur gouverneur, chassé la garnison milanaise, et arboré l'étendard de la liberté.Pierre Daru (1767-1829)
Dès les premiers mots, ma belle-mère, comme toutes les dames qui nous entouraient, avait ouvert son portefeuille, arboré du papier blanc, et s'était mise à écrire fiévreusement.Henry Gréville (1842-1902)
Dans le demi-jour qui filtrait à travers les persiennes, il aperçut sa mère vêtue de noir et qui avait arboré un air solennel en harmonie avec cette chambre mortuaire.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020