arçon

définitions

arçon ​​​ nom masculin

L'une des deux parties arquées qui forment le corps de la selle. locution Vider les arçons : tomber de cheval (➙ désarçonner). —  Cheval* d'arçons.
Viticulture Sarment de vigne que l'on courbe pour le faire fructifier.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Samson fit trois enjambées dans la chambre, ramena ses pieds en équerre, et décrocha une paire de pistolets d'arçon pendus dans une panoplie à la muraille.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
L'intendant prit un cornet de cuivre suspendu à l'arçon de sa selle, sonna quelques appels ; aussitôt une porte bardée de fer, faisant face à la jetée, s'ouvrit.Eugène Sue (1804-1857)
L'arçon est une espèce d'archet d'une grande dimension, qu'on 88 suspend au plancher vers son milieu, afin de pouvoir le placer dans toutes les directions possibles.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Vortigern arrêta soudain son cheval, déboucla le ceinturon de son épée, ceinturon et épée qu'il plaça à l'arçon de sa selle, afin de pouvoir se dévêtir de sa saie.Eugène Sue (1804-1857)
Ôter la bride et la pendre à l'arçon de la selle, bien ; mais ôter la selle au cheval, halte-là !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Un de ces dragons fit halte à l'entrée du parc, et sa monture se mit à dévorer avidement quelques pousses feuillues, tandis que l'homme, courbé sur l'arçon, paraissait dormir.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Vous ignorez cela, monsieur, sans quoi vous n'auriez pas commis l'imprudence de voyager seul, avec, pendu à l'arçon, un portemanteau d'apparence aussi respectable que celui que je vois là.Michel Zévaco (1860-1918)
Mais je porte à l'arçon de ma selle un remède à décoller la langue, qui n'est pas à dédaigner.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Ces gens, poussiéreux et hâlés par le soleil comme s'ils eussent fait une longue étape, portaient à la ceinture de forts pistolets d'arçon et des dagues fort aiguisées.Michel Zévaco (1860-1918)
Elle fut trouvée si insupportable que beaucoup prirent l'habitude de ne la plus porter autrement qu'accrochée à l'arçon de leur selle.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Ce drôle suivait la galère à cheval, le couteau dans la ceinture, la carabine à l'arçon de la selle.Théophile Gautier (1811-1872)
Un tapis de selle en drap rouge ou en basane, fendu au troussequin et à l'arçon, remplace les quartiers et tombe de chaque côté du cheval en deux longues pointes.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Pas de berger rassemblant à cheval ses nombreux troupeaux pour la rentrée du soir, qui ne portât une carabine suspendue à l'arçon de sa selle.Jules Verne (1828-1905)
Une balle brisa l'arçon de sa selle, et il fut obligé de revenir sur ses pas sans avoir pu faire connaître à l'ennemi la proclamation du général.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'arçon est une espèce d'archet d'une grande dimension, qu'on suspend au plancher vers son milieu, afin de pouvoir le placer dans toutes les directions possibles.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Quant à moi, je porte des viandes froides pour l'occasion, ainsi que cette outre pendue à l'arçon de la selle.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il en était là, lorsque quatre cavaliers bien équipés et portant l'escopette à l'arçon de leurs selles, vinrent frapper à la porte de l'hôtellerie.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
La tête du cheval est garnie d'un licol en cuir dont la longe est passée à l'arçon, et d'une têtière sans sous-gorge.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Chacun avait une carabine accrochée à l'arçon de sa selle dont les fontes étaient garnies de pistolets.Eugène Chavette (1827-1902)
Un matin d'hiver, il partit avant le jour, bien équipé, une arbalète sur l'épaule et un trousseau de flèches à l'arçon de la selle.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARÇON » s. m.

C'est une espece d'arc composé de deux pieces de bois qui soustiennent une selle de cheval, & qui luy donnent sa forme. Il y a un arçon de devant, & un arçon de derriere. Les parties de l'arçon sont, le pommeau ou petite poignée de cuivre qui est élevée au devant de la selle. Le garrot est la petite arcade qui est un peu élevée au dessus du garrot du cheval. Les mammelles sont l'endroit où aboutit le garrot, & les pointes sont au bas de l'arçon. Il y a des arçons mobiles pour les selles à tous chevaux, qui changent l'ouverture de la selle. L'arçon de derriere porte le troussequin. Les arçons doivent estre nervez & ferrez. Le chef-d'oeuvre des Selliers est un arçon à corps, qu'on faisoit autrefois pour les Gendarmes, dont le troussequin alloit jusqu'au milieu du dos.
 
On appelle Pistolets d'arçon, ceux qu'on porte ordinairement à l'arçon de la selle.
 
On dit encore, Il portoit toûjours un tel livre à l'arçon de la selle, pour dire, il l'avoit toûjours avec luy. Dans les Tournois & combats de lance, on dit qu'un Cavalier a fait perdre à un autre les arçons, qu'il luy a fait vuider les arçons, qu'il n'étoit pas ferme sur les arçons, pour dire, qu'on luy a fait de si rudes attaques, qu'on a mis son esprit ou ses affaires en grand desordre. St. Amant a dit plaisamment,
 
Où le luxe mis hors d'arçon
 
Ne monstroit pour tout équipage
 
Qu'un peigne dedans un chausson.
 
Ce mot vient d'arcus, à cause que les arçons sont courbés en arc. Menage aprés Saumaise.