armoire

 

définitions

armoire ​​​ nom féminin

Haut meuble de rangement fermé par des battants. Armoire à linge. —  Armoire à glace, dont la porte est un miroir ; au figuré, familier personne de carrure impressionnante.
Armoire à pharmacie, de toilette : petit meuble fixé au mur.
 

synonymes

armoire nom féminin

placard, garde-robe, penderie

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je remarquai qu'il continuait, pendant que je tirais de mon armoire les débris du pâté de pigeons, et quelques autres restes du festin.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Autour des murs sont d'immenses armoire vitrées où sont rangés, avec ordre, les squelettes des plu fameux criminels de la province.Philippe Aubert de Gaspé (1814-1841)
Alors le valet du bourreau ouvre une armoire dans laquelle il prend une ceinture de cuir et des courroies.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Il est onze heures ; ouvre cette armoire, et donne-nous deux verres et cette carafe de vin.Philippe Aubert de Gaspé (1814-1841)
Une fois la procession passée, les rideaux se refermaient, la femme était à nouveau battue, la bouteille sortie de l'armoire, et l'on recommençait à pécher jusqu'à l'année suivante.Europarl
Elle ne quitte jamais un hôtel sans se soulager dans une armoire, une commode, pour laisser un petit souvenir à la femme de chambre qui aura à nettoyer.Marcel Proust (1871-1922)
Baisemeaux prit le registre, le reporta vivement vers l'armoire qu'il ferma, et dont il mit la clef dans sa poche.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il y en a dans cette tasse fêlée.... il y en a aussi dans cette armoire.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Il est sorti de la cabane après qu'elle était tombée, et son bel habit était aussi propre que s'il venait de le tirer d'une armoire.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Elle était jolie encore, conservée dans cette existence tranquille comme un fruit d'hiver dans une armoire close ; mais rongée, ravagée, bouleversée d'ardeurs secrètes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Elle se leva alors en silence, et, la tête retournée du côté du lit, marcha vers l'armoire.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Toutes les explications étant faites, la bonne dame tira de son armoire une vénérable robe de taffetas qui avait été sa robe de noce.Alfred de Musset (1810-1857)
La couverture d'un bouquin poudreux, que vous retrouvez sur les rayons d'une armoire oubliée, ne vous a-t-elle jamais retracé les gracieux tableaux de vos jeunes années ?Albert le Roy (1856-1905)
A peine eus-je compris que l'intendant du diable s'était éloigné que je sortis de mon armoire.Michel Zévaco (1860-1918)
Au moment de renoncer et d'aller cacher sa tête dans l'oreiller, elle se rappela que sa mère gardait des photographies dans son armoire à glace.Anatole France (1844-1924)
Longtemps, elle regarda d'un air hébété la table de toilette, l'armoire, toute cette nudité d'hôtel garni.Émile Zola (1840-1902)
Il prit une clef qu'il tira de la poche de son habit, et il ouvrit une énorme armoire en chêne toute doublée de fer.Ernest Capendu (1826-1868)
Retrouver le chandelier n'était pas le difficile, il n'y avait qu'à chercher par terre, à droite de l'armoire ; mais avec quoi rallumer le bout de bougie ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Kiriloff se baissant jusqu'à terre étendit le bras sous l'armoire pour tâcher de trouver la balle.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Mais le cas est bien différent quand la porte de derrière de l'armoire n° 1 est ouverte.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARMOIRE » s. f.

Meuble de bois fait en forme de buffet, qui sert à serrer des habits, ou autres hardes. Armoire à tant de tiroirs, de guichets. On l'appelle ainsi du Latin armarium, à cause qu'on y serroit autrefois les armes, & maintenant les tiltres des familles & mille autres choses. C'étoit aussi le lieu où les anciens Chevaliers tenoient leurs habits de Joustes & de Tournois, leurs Escus & leurs armes.
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020