âtre

définitions

âtre ​​​ nom masculin

Partie dallée de la cheminée où l'on fait le feu ; la cheminée elle-même. ➙ foyer.

synonymes

âtre nom masculin

foyer, cheminée

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Hier soir, la servante m'a raconté bien des choses, tout en tournant son rouet devant l'âtre de sa cuisine.Laure Conan (1845-1924)
Il y arrivait et il y trouvait la pauvreté, la détresse, et, ce qui est plus triste, aucun sourire ; le froid dans l'âtre et le froid dans les cœurs.Victor Hugo (1802-1885)
Pour les vieux de bonnes causeries près de l'âtre, l'évocation du passé et des souvenirs de là-bas !....Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Il vit la vieille servante assise au coin de l'âtre, sur un tabouret de bois, un torchon sur les genoux, en train de graisser ses souliers de fatigue.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Bientôt chacune des maisons eut son feu brûlant et pétillant dans l'âtre, et colorant les murs vieux et blêmes d'une clarté vive et gaie.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Il cuisait sur la braise d'un âtre en pierre à hauteur de ceinture, en des chaudrons étincelants et cabossés.Aimery de Comminges (1862-1925)
Aussitôt, prenant le tronc dans leurs mains brunes, ils le jettent entier dans l'âtre vaste.Alphonse Chabot (?-1921)
René ne vit plus rien, sinon une forme inerte, couchée en travers du tapis qui était devant l'âtre.Paul Féval (1816-1887)
L'homme ouvrit une autre porte, elle donnait sur une sorte de salle d'auberge qu'éclairait la flambée de l'âtre.Michel Zévaco (1860-1918)
L'homme se relevait et allait s'en aller lorsqu'il aperçut au fond, à l'écart, dans le coin le plus obscur de l'âtre, un autre objet.Victor Hugo (1802-1885)
L'âtre ne possède pas de chenets, ces ustensiles ne servant point aux personnes qui se passent de feu.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Il semblait bien que cette région devait âtre occupée par une mer, couverte d'une carapace glacée d'épaisseur considérable.Jules Verne (1828-1905)
Un âtre, creusé dans la terre, au milieu même du cercle, promène les reflets de sa flamme sur la figure des pères conscrits.Edmon Texier (1815-1887)
Dans l'âtre une grosse bûche brûlait sans flammes, toute noire avec un cœur de braise.Marcel Prévost (1862-1941)
Un chien de chasse dormait, le museau dans les pattes, sur le carreau de l'âtre.Amédée Achard (1814-1875)
Pendant que le feu flambait déjà dans l'âtre, il s'approcha d'une fenêtre et jeta ses regards sur la campagne.Paul Féval (1816-1887)
Dans un coin, un petit poêle bosniaque qui lance sa fumée, à travers la cloison de terre glaise, dans l'âtre attenant.Émile de Laveleye (1822-1892)
Aux dernières lueurs de l'âtre, il vit l'aubergiste, un couteau à la main et ses deux garçons portant des cordes.Michel Zévaco (1860-1918)
Si notre escapade nous avait causé quelques remords, ils s'évaporèrent à la chaleur de l'âtre de notre hôte.Amédée Delorme (1850-1936)
On le dépose dans l'âtre, au moment où sonne la messe nocturne, et le chef de famille, après l'avoir aspergé d'eau bénite, y met le feu.Alphonse Chabot (?-1921)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ATRE » subst. masc.

Le sol ou le bas d'une cheminée, qui est garni de carreau, de brique, de pavé, ou de fer ; le lieu où on fait le feu. La reparation des atres est une des menuës reparations dont sont tenus les locataires. On appelle aussi l'atre d'un four.
 
Ce mot vient, selon quelques-uns, de atrium, qui signifie cour. Menage dit qu'il vient de atrum, parce qu'il est noir par la fumée. Mais Du Cange soûtient qu'il vient du mot astrum, qui signifioit autrefois une maison toute entiere, & que c'est un mot Saxon qui signifioit un foyer, ou une fournaise. Il ajouste que ce nom a été étendu à tout le logis, comme nous avons appellé un feu toute une famille. Il dit aussi que tous les foyers s'appelloient autrefois astre, & aistre, dont on voit encore une marque en cette phrase, Sçavoir les aistres du logis, pour dire, en connoistre les chambres & les foyers.
 
On dit proverbialement, qu'en telle maison il n'y a rien si froid que l'atre, pour dire, qu'on y fait mauvaise chere, qu'il n'y a point d'ordinaire.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

15/07/2021