Email catcher

âtre

Définition

Définition de âtre ​​​ nom masculin

Partie dallée de la cheminée où l'on fait le feu ; la cheminée elle-même. ➙ foyer.

Synonymes

Synonymes de âtre nom masculin

foyer, cheminée

Exemples

Phrases avec le mot âtre

Enfin, vient la première maison, un feu de cheminée, l'âtre accueillant.Les Cahiers de la Justice, 2011, Denis Salas (Cairn.info)
C'est en se penchant dans l'âtre de la cheminée qu'ils se sont aperçus qu'il était piégé dans le coude du conduit.Ouest-France, Cyrille CALMETS, 29/03/2019
Vous pouvez toutefois améliorer le rendement de votre cheminée traditionnelle en posant une plaque en fonte au fond de l'âtre, qui augmente le rayonnement de la chaleur.Géo, 20/10/2008, « Tout feu, tout flamme »
Cet été, elle en surveille trois autres trouvés dans l'âtre de sa cheminée.Ouest-France, 27/07/2020
Dans l'âtre une grosse bûche brûlait sans flammes, toute noire avec un cœur de braise.Marcel Prévost (1862-1941)
Ce suffixe -âtre, difficilement séparable d'une appréciation, généralement négative, dénote avant tout une couleur à reflets, mobile, hésitant entre deux teintes, changeante.Poétique, 2010, Philippe Jousset (Cairn.info)
Au mur, une cheminée à l'âtre détruite, et un graffiti non loin.Ouest-France, Mariette THOM, 08/09/2021
Au milieu du restaurant, un âtre d'origine sépare la salle en deux parties.Ouest-France, Isabelle JÉGOUZO, 07/02/2018
La vieille mère lavait ses tabliers ; le père infirme sommeillait près de l'âtre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ils font office d'âtre portatif mais sont d'un intérêt limité, puisqu'il faut toujours une flamme à portée de main pour les allumer.Ça m'intéresse, 16/04/2017, « Qui a inventé l'allumette ? »
Inviolables, les trois pierres disposées en âtre et la quatrième, autel du lignage.Po&sie, 2011, Habib Tengour (Cairn.info)
Ober arc'hant war an oaled (faire de l'argent dans l'âtre = rouler sur l'or).Ouest-France, Martial MÉNARD, 19/01/2013
Dans l'âtre grille un hareng qu'auréole en montant et descendant une colonne de fumée.Vacarme, 2003, Emmanuel Burdeau (Cairn.info)
Un chien de chasse dormait, le museau dans les pattes, sur le carreau de l'âtre.Amédée Achard (1814-1875)
D'abord, nettoyez l'âtre : enlevez les cendres et mettez de côté les braises et autres morceaux de charbon qui pourront être réutilisés.Ça m'intéresse, 25/10/2021, « Comment allumer sa cheminée rapidement et sans effort ? »
Quelle ne fut pas la surprise de voir à nouveau trois bébés chouettes dans le même âtre !Ouest-France, 27/07/2020
C'était ce logis si doux, avec sa cuisine traditionnelle éclairée par un feu brillant dans l'âtre et envahie par l'odeur de l'étable.L'année psychologique, 2014, Michaël Fartoukh, Lucile Chanquoy, Annie Piolat (Cairn.info)
Si notre escapade nous avait causé quelques remords, ils s'évaporèrent à la chaleur de l'âtre de notre hôte.Amédée Delorme (1850-1936)
On pouvait encore apercevoir des restes de murs et de l'âtre d'une cheminée.Ouest-France, 13/08/2020
Cuisines et buanderies tendent à se trouver côte à côte et, intégré au mur de l'âtre se trouve un four.Dix-huitième siècle, 2010 (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ATRE subst. masc.

Le sol ou le bas d'une cheminée, qui est garni de carreau, de brique, de pavé, ou de fer ; le lieu où on fait le feu. La reparation des atres est une des menuës reparations dont sont tenus les locataires. On appelle aussi l'atre d'un four.
 
Ce mot vient, selon quelques-uns, de atrium, qui signifie cour. Menage dit qu'il vient de atrum, parce qu'il est noir par la fumée. Mais Du Cange soûtient qu'il vient du mot astrum, qui signifioit autrefois une maison toute entiere, & que c'est un mot Saxon qui signifioit un foyer, ou une fournaise. Il ajouste que ce nom a été étendu à tout le logis, comme nous avons appellé un feu toute une famille. Il dit aussi que tous les foyers s'appelloient autrefois astre, & aistre, dont on voit encore une marque en cette phrase, Sçavoir les aistres du logis, pour dire, en connoistre les chambres & les foyers.
 
On dit proverbialement, qu'en telle maison il n'y a rien si froid que l'atre, pour dire, qu'on y fait mauvaise chere, qu'il n'y a point d'ordinaire.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.