avertisseur

 

définitions

avertisseur ​​​ , avertisseuse ​​​ nom masculin et adjectif

nom masculin Appareil destiné à avertir, à donner un signal. Avertisseur d'incendie. —  spécialement ➙ klaxon. Un concert d'avertisseurs.
adjectif Qui avertit. Panneau avertisseur.
 

synonymes

avertisseur nom masculin

klaxon (nom déposé), corne (vieux)

sonnerie, sonnette, trompe

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il inscrit sur un long registre les noms des coupables avec, en regard, la faute dont on les accuse ; et ce registre passe d'avertisseur en avertisseur.Jacques Boulenger (1879-1944)
L'avertisseur allait, frappant aux portes ici et là.Paul Bourget (1852-1935)
Tout juste, le temps lui était donné de revêtir sa robe blanche du soir ; et elle était à peine prête, quand sonna le coup de cloche, avertisseur du dîner.Henri Ardel (1863-1938)
Mais l'avertisseur avait reparu, essoufflé, la voix chantante.Émile Zola (1840-1902)
Je me suis alors demandé si cette vision que j'ai eue n'était pas un signe avertisseur.Europarl
Nous assumons la charge gratuite de nous servir à nous-mêmes de moniteur financier et d'avertisseur judiciaire.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Ceux qui se trouvent accusés de fautes graves, c'est-à-dire ayant causé du « scandale », sont cités à comparaître par l'avertisseur ou les anciens.Jacques Boulenger (1879-1944)
C'est de l'amour seul que doit me venir le vol de mon mépris et de mon oiseau avertisseur : et non du marécage !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
On a aussi proposé d'appliquer le microphone comme un avertisseur des fuites de gaz dans les mines à charbon.Théodose du Moncel (1821-1884)
C'était un signe avertisseur des désastres prochains que les hommes préparent à leurs âmes !Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le moment venu d'opérer une coulée, un timbre avertisseur donnait le signal à tous les surveillants de fusion.Jules Verne (1828-1905)
L'enseignement des mosquees, des synagogues et des presbyteres, est le meme ; il a l'identite de l'affirmation dans la chimere ; il substitue le dogme, cet empirique, a la conscience, cet avertisseur.Victor Hugo (1802-1885)
Dans de plus petites villes, où l'avertisseur est moins occupé, il cumule encore d'autres métiers.Jacques Boulenger (1879-1944)
Son geste avertisseur doit troubler profondément toute notre civilisation actuelle, dès l'instant que se taisent les rires ironiques qu'il avait soulevés par ses parodies.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ADVERTISSEUR » s. m.

est un Officier chez le Roy, qui advertit lors que le Roy vient disner.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020