bâillon

 

définitions

bâillon ​​​ nom masculin

Ce que l'on met contre la bouche de qqn pour l'empêcher de parler, de crier.
 

synonymes

bâillon nom masculin

muselière

mettre un bâillon à

bâillonner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est une invention des sots pour se rapprocher à peu près des gens d'esprit, une sorte de bâillon social qui gêne le fort et qui ne sert que le médiocre.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Mais il aurait les fers aux pieds, des cordes aux poignets et un bâillon sur la bouche, que je ne changerais pas d'avis.Maurice Leblanc (1864-1941)
Il la déposa sur le lit, lui faisant un bâillon avec sa main, l'immobilisant sous le poids de son corps...Oscar Méténier (1859-1913)
On l'emmena hurlant ; on lui mit un bâillon ; on le mit dans un tombereau, on le frappa, on le manqua ; enfin on lui scia la tête (1766).Jules Michelet (1798-1874)
Dès qu'on eut reconnu la situation dans laquelle il se trouvait, on s'empressa de le délivrer de son bâillon, et de couper les courroies qui le garrottaient.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Quant à ceux-ci, enchaînés à leurs bancs, les menottes aux mains et le bâillon à la bouche, ils eussent eu bien de la peine à faire quelque tentative de défense.Charles Alfred de Janzé (1822-1892)
Il s'était vu saisi par des domestiques, garrotté, conduit dans une cave, avec un bâillon dans la bouche.Stendhal (1783-1842)
Si cela arrive, au moindre signe que vous me ferez, je mettrai un sceau sur ma bouche et un bâillon à ma langue.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il avançait la main vers le bâillon quand il arrêta son mouvement au bruit des voix qui susurrait de l'autre côté de la porte.Eugène Chavette (1827-1902)
Il voulut crier, mais un bâillon solide appliqué sur sa bouche étouffa le son, et il retomba garrotté sur son lit.Henry Gréville (1842-1902)
Il ne put dire davantage ; sur un geste du colonel, deux gardawoï lui avaient posé sur la bouche un bâillon qu'ils assujettirent solidement par derrière la tête.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Ils escortaient une femme d'une taille élancée, mais dont il était malaisé de voir les traits à demi cachés par un bâillon.Jules Verne (1828-1905)
En agissant de la sorte, vous n'avez pas réévalué le travail à fournir, mais vous avez mis un bâillon à des spécialistes très calés.Europarl
Si l'on avait jugé un bâillon inutile, c'est évidemment que personne ne pouvait entendre ses cris, et la suppression de son bandeau ne lui était pas d'un plus grand secours.Jules Verne (1828-1905)
Il est là pieds et poings liés, mourant, ensanglanté, et un bâillon dans la bouche.George Sand (1804-1876)
En même temps un mouchoir se noua sur ses yeux et un bâillon comprima sa bouche.Paul Féval (1816-1887)
La preuve que je ne me trompe pas, c'est qu'une odeur caractéristique d'éther s'est introduite sous mon bâillon.Jules Verne (1828-1905)
Oui, avec un bâillon ; et c'est à ce maudit bâillon que je dois la rage de parler.Denis Diderot (1713-1784)
Cela est très-préférable à des coups, à une lutte, à des cris étouffés par un bâillon !George Sand (1804-1876)
On lui avait mis dans la bouche un large bâillon, qui, débordant sur ses lèvres et défigurant son visage, offrait un spectacle affreux.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BÂILLON » s. m.

Piece de bois ou de fer qu'on met en la bouche d'un homme, ou d'un animal pour l'empêcher de crier, ou de mordre. C'est une peine Monachale de mettre un bâillon à la bouche de ceux qui ont rompu le silence.
 
On dit figurément, qu'on met un bâillon en la bouche de quelqu'un, quand on le corrompt par argent, ou par quelque autre voye, pour l'empêcher de parler, de dire ce qu'il sçait d'une affaire, dont on apprehende que le secret ne se decouvre.
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020