balancier

 

définitions

balancier ​​​ nom masculin

Pièce dont les oscillations régularisent le mouvement d'une machine. Le balancier d'une horloge.
Long bâton utilisé par les danseurs de corde pour maintenir leur équilibre.
Flotteur de bois stabilisant une embarcation. Pirogue à balancier.
Technique Presse servant à frapper des monnaies, des médailles.
Zoologie Organe stabilisateur des diptères.
 

synonymes

balancier nom masculin

contrepoids

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'écoutais le bruit de l'horloge comtoise posée à terre dans sa gaine, et dont le balancier de cuivre passait et repassait par la lucarne ronde découpée au milieu du bois.Paul Bourget (1852-1935)
Durant que rôtit l'oie grasse, le cuisinier improvisé se laisse éblouir par les miroitements alternés du balancier de cuivre qui danse au cœur de la vieille horloge.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
On écouta, et l'on entendit battre le balancier de l'horloge qui ornait la salle à manger.Lucien Biart (1828-1897)
En tout cas, ces deux noms se gravèrent dans sa mémoire comme le poinçon dans le métal sous le puissant effort du balancier.Émile Gaboriau (1832-1873)
Lorsque le balancier aura opéré son mouvement de retour – et il reviendra, soyez-en assurés -, il balayera au loin ce projet européen raté.Europarl
Bientôt plus de cent pirogues de grandeurs différentes, et toutes à balancier, environnèrent les deux vaisseaux.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Ces pirogues, creusées dans des troncs d'arbre, longues, étroites, bien combinées pour la marche, s'équilibraient au moyen d'un double balancier en bambous qui flottait à la surface de l'eau.Jules Verne (1828-1905)
Je crois donc préférable de laisser ma main presque en contact avec l'extrémité de droite du balancier, mais je cesse de manœuvrer cette extrémité.Alfred Binet (1857-1911)
Et la machine excitée se mit tout entière en motion, comme lorsque vous touchez le balancier d'une pendule et que le reste du mécanisme se trouve entraîné par cet effort.Jules Lermina (1839-1915)
Ces demoiselles avaient arrêté le balancier, prétextant qu'il les empêchait de dormir, et la maison s'en alla toute au caprice du cadran désheuré.Alphonse Daudet (1840-1897)
Lorsqu'elle est à la voile, une planche s'étend en dehors, de l'autre côté du balancier.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Aussi le corps vient-il régler l'âme, et, comme le balancier, est-il soumis à des oscillations régulières.Jules Verne (1828-1905)
Pour le rendre utile, il faut que l'artiste le mette en lingot, l'affine, l'essaie, et lui imprime sous le balancier des caractères auxquels tous les yeux puissent le reconnaître.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
D'abord, on a toujours un cœur ; et pourvu qu'il accomplisse sa fonction de balancier, on n'a pas besoin de lui en demander davantage.Henry Murger (1822-1861)
Elles n'entendaient que le tic-tac du balancier marquant les secondes, le cliquetis des aiguilles agiles et les battements de leurs cœurs rythmant leur angoisse.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Dans sa frayeur irréfléchie, il brandit le fragment de balancier, qui tournoya et vint tomber sur la tête du lion.Paul Féval (1816-1887)
Six heures du soir venaient de sonner à l'antique pendule dont le balancier allait et venait en grondant.Paul Féval (1816-1887)
Le silence de la chambre était profond ; on n'entendait que le balancier de la pendule qui battait sur la cheminée son tic tac métallique et régulier.Guy de Maupassant (1850-1893)
On place ensuite le tout sous une presse à balancier, où on fait prendre forme au schako par une forte pression.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Elle lui occupait les deux bras, et, à qui chemine sur le verglas, les deux bras sont un balancier naturel et nécessaire.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BALANCIER » s. m.

Rouë ou verge de fer d'une horloge ou d'une montre, qui se meut sur un pivot qui a deux palettes au bas de son pivot, qui moderent ou arrestent l'effort ou le mouvement du ressort, qui sans cela se lascheroit tout d'un coup. Selon qu'une horloge avance, ou retarde, il faut charger, ou alleger le balancier.
 
BALANCIER, chez les ouvriers en monnoye, est une presse ou machine qui sert à marquer la monnoye, composée d'une vis qui se meut par un fleau de fer fort chargé de plomb par les deux bouts, & qui est tiré avec des cordes par plusieurs hommes. L'invention de ce balancier a esté d'abord proposée en France par Nicolas Briot Tailleur general des monnoyes, par le moyen duquel un seul homme fait plus d'ouvrage en un jour, que vingt autres avec le marteau. On appelle le Balancier du Roy, le lieu où est la presse qui sert aux empreintes des medailles & des jettons.
 
BALANCIER, est aussi l'artisan qui vend & qui fait des poids & des balances. Il est sujet à la jurisdiction des Monnoyes.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Retrouvez ici les mots récemment inclus à notre dictionnaire gratuit Dico en ligne Le Robert - et notamment, les mots de la crise sanitaire du coronavirus. 

10/06/2020