balbutiement

 

définitions

balbutiement ​​​ nom masculin

Action de balbutier ; manière de parler de celui qui balbutie. Le balbutiement d'une personne émue.
au figuré, au pluriel Débuts maladroits (dans un domaine). Les balbutiements de l'aviation.
 

synonymes

balbutiements pluriel

commencement, début(s), premiers pas

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais il évitait de la regarder ; et, dans l'agitation où elle se trouvait, ce n'était pas ce balbutiement douloureux qui pouvait lui suffire.Émile Zola (1840-1902)
Un balbutiement confus d'enfant qui souffre venait de la réveiller.Émile Zola (1840-1902)
Dans le murmure et le balbutiement de ses réponses, dans les lambeaux de ses interrogatoires infidèlement rapportés !Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Et puis, ce n'est qu'un balbutiement, qu'une promesse.Michel Corday (1869-1937)
Ce balbutiement éructatoire n'était encore que le principe imitatif du langage, mais il ouvrait les champs verts de l'espérance.Émile Bergerat (1845-1923)
Était-elle déjà ravie de surprendre en flagrant délit de balbutiement un orateur si fameux ?Louis Ulbach (1822-1889)
Alors le rire atroce s'éleva plus haut et se continua un peu après que le balbutiement fut arrêté.René Boylesve (1867-1926)
Et cette trahison des organes s'accompagnait du sourd balbutiement par quoi elle croyait probablement exprimer sa pensée.René Boylesve (1867-1926)
Un balbutiement s'échappa de sa bouche, lorsque j'en détachai la petite tête de son enfant.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il n'avait qu'un balbutiement, il redoublait les syllabes, ne prononçant aucun mot avec netteté.Émile Zola (1840-1902)
Ses lèvres eurent un léger tremblement, un balbutiement silencieux de mépris.Émile Zola (1840-1902)
Moi je comprends de moins en moins ; je ne sais plus, j'en arrive au balbutiement.Jules Lemaître (1853-1914)
Sa timidité naturelle, une compressive éducation, puis, l'étouffoir de toutes les misères de sa jeunesse, avaient exceptionnellement prolongé pour lui le balbutiement de l'enfance.Léon Bloy (1846-1917)
D'abord, il n'avait eu qu'un balbutiement indistinct ; puis, des paroles s'étaient formulées, des lambeaux de phrase.Émile Zola (1840-1902)
A sa gauche, un secrétaire, myope, le nez sur le papier, lisait le procès-verbal de la dernière séance, d'un balbutiement rapide que pas un député n'écoutait.Émile Zola (1840-1902)
Il y eut alors, à voix basse, un balbutiement rapide de syllabes italiennes.Émile Zola (1840-1902)
Mouret sentait comme une odeur d'encens chez lui ; il lui semblait parfois, au balbutiement des voix, qu'on disait la messe, en haut.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020