Email catcher

ânonnement

Définition

Définition de ânonnement ​​​ nom masculin

Action d'ânonner ; paroles ânonnées.

Exemples

Phrases avec le mot ânonnement

Ce qui nous frappe surtout, c'est le long ânonnement que les acteurs mettent à dire.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Savoir lire est autre chose qu'une pratique confortable de déchiffrement, autre chose qu'un ânonnement appliqué du mot à mot, autre chose qu'un exercice.L'en-je lacanien, 2011, Marie-José Latour (Cairn.info)
La paresse intellectuelle entretient l'ensemble du pays dans un ânonnement de concepts mielleux, par médias interposés.Commentaire, 2019, Paul-François Schira (Cairn.info)
Le premier élément, ce sont les cris des opérateurs qui ponctuent les ânonnements de la chaîne, dont on ne saurait dire s'il s'agit d'interjections ou de hurlements d'animaux.Communications, 2011, Benoit Gautier (Cairn.info)
Elle introduit d'abord un dentier massif dans sa bouche tout en continuant de commenter ses gestes, et sa bouche obstruée produit des ânonnements de moins en moins articulés.Ligeia, 2017, Clélia Barbut (Cairn.info)
Cette perversion consisterait, le plus fréquemment, dans l'ânonnement d'un vague alphabet contre-culturel.Sociétés, 2005, Jean-Marie Seca (Cairn.info)
Comment permettre aux joueurs de dépasser le stade du déchiffrage et de l'ânonnement du texte ?Le Français aujourd'hui, 2013, Chantal Dulibine, Bernard Grosjean (Cairn.info)
Mais quand vient le goût de parler franc, vous ne savez nous répondre encore que par des ânonnements et des chansons à dormir.René Boylesve (1867-1926)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.