Email catcher

baptiser

Définition

Définition de baptiser ​​​ verbe transitif

Religion chrétienne Administrer le baptême à (qqn).
Baptiser une cloche, un navire.
familier Baptiser du vin, du lait, y mettre de l'eau.
Donner un surnom à (qqn), une appellation à (qqch.). ➙ appeler. au participe passé Une modeste pièce baptisée salon.

Conjugaison

Conjugaison du verbe baptiser

actif

indicatif
présent

je baptise

tu baptises

il baptise / elle baptise

nous baptisons

vous baptisez

ils baptisent / elles baptisent

imparfait

je baptisais

tu baptisais

il baptisait / elle baptisait

nous baptisions

vous baptisiez

ils baptisaient / elles baptisaient

passé simple

je baptisai

tu baptisas

il baptisa / elle baptisa

nous baptisâmes

vous baptisâtes

ils baptisèrent / elles baptisèrent

futur simple

je baptiserai

tu baptiseras

il baptisera / elle baptisera

nous baptiserons

vous baptiserez

ils baptiseront / elles baptiseront

Synonymes

Synonymes de baptiser verbe transitif

[Religion] ondoyer

appeler, dénommer, nommer, surnommer

[vin] couper, diluer, mouiller

Exemples

Phrases avec le mot baptiser

Ces dernières décennies, le désir d'originalité a élargi le choix des possibles pour baptiser son nouveau-né.Ouest-France, Marie TOUMIT, 18/02/2020
Elle ne pouvait que jaillir à sa place marquée : ce serait le francien qui, baptisé, baptiserait à son tour.Critique, 2008, Lucette Finas (Cairn.info)
L'extrême éloignement des temples conservés où l'on pouvait baptiser encore, causa aux nouveau-nés mille accidents cruels.Jules Michelet (1798-1874)
Arrivent l'entrepreneur et le propriétaire qui, inspection faite, finissent par se déclarer satisfaits et nous remettent de quoi baptiser largement la cambuse.Georges Eekhoud (1854-1927)
D'abord ils se faisaient baptiser pour avoir des habits.Jules Michelet (1798-1874)
Des parents responsables vont-ils, six ans après avoir fait baptiser leur enfant, changer son nom ?Europarl
Si nous arrivons à présent à baptiser ce pacte d'un nom correct, à savoir le « pacte pour l'euro », alors nous aurons peut-être enfin accompli quelque chose de valable.Europarl
C'est la même question qui s'élèverait au sujet des enfants qui mourraient avant qu'on ne pût les baptiser, parce que l'eau manquerait.Charles de Rémusat (1797-1875)
Avais-je donc tort de la baptiser une excursion ?Paul Mahalin (1838-1899)
D'une part, il ne s'applique qu'aux performatifs admettant une complétive et exclut d'entrée des verbes comme appeler, baptiser, dédier, renvoyer, etc.Langue Française, 2015, Jean-Claude Anscombre (Cairn.info)
C'est pourquoi je l'invite à soutenir mon idée qui consiste à dire que nous devrions baptiser les ouragans en leur attribuant des noms de compagnies pétrolières.Europarl
Elle a réformé l'ordonnance du juge des enfants qui avait refusé d'autoriser la mère à faire baptiser son enfant.Société, droit et religion, 2014, Nicolas Mathey (Cairn.info)
Mais avant de baptiser votre entreprise, vérifiez que son nom n'existe pas déjà !Capital, 21/02/2017, « Création d'entreprise : comment créer sa marque »
En guise d'hommage, la municipalité vient de le baptiser à leur nom.Ouest-France, Nicolas GUÉGAN, 28/06/2021
Pas question de baptiser le gîte du prénom de votre petit-fils : privilégiez une appellation géographique qui aura plus de chance d'intéresser les internautes.Capital, 30/08/2019, « Entrepreneuriat : ouvrir un gîte, un projet qui se mûrit »
Avant de baptiser votre entreprise, vérifiez que son nom n'existe pas déjà.Capital, 19/05/2015, « Futur entrepreneur : mettez toutes les chances de votre côté »
Considérer la pureté, c'est baptiser l'instinct, c'est humaniser l'art et diviniser la personnalité.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BAPTISER v. act.

Conferer le Baptesme. Nôtre Seigneur fut baptisé par St. Jean avec les eaux du Jourdain. on baptise aujourd'huy les enfans dés qu'ils sont nez. on baptise au nom du Pere, & du Fils, & du St. Esprit.
 
BAPTISER, se dit aussi de certaines ceremonies Ecclesiastiques qui ne sont que des benedictions. Ainsi on dit, Baptiser des cloches. Baptiser un enfant, pour reïterer les ceremonies d'un Baptesme d'un enfant, qui l'a dêja receu en effet, quand il a été ondoyé.
 
BAPTISER, se dit figurément en ces phrases. Baptiser son vin, pour dire, Mettre beaucoup d'eau dedans. Baptiser quelqu'un dans la ruë, se dit en parlant de ceux sur qui on a jetté de l'eau imprudemment par les fenestres. On dit aussi, qu'on le baptise, quand on luy donne quelque nom plaisant, ou injurieux qui luy demeure toute sa vie.
 
En termes de Palais, on dit Baptiser possession contraire, pour dire, Soûtenir chacun de son costé qu'on est en possession. On disoit aussi autrefois, Baptiser son appel, pour dire, en declarer les griefs apparents, & par devant quels Juges on pretendoit les relever. Car autrefois le mot de Baptiser ne signifioit autre chose que, Enoncer, declarer, comme on voit dans Masuer, Joannes Galli, & autres vieux Praticiens.
 
BAPTISÉ, ÉE. adj. Celuy, qui croira, & sera baptisé, entrera au Royaume des cieux.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots 10 idées écoresponsables pour donner une nouvelle vie à votre ancien Petit Robert 10 idées écoresponsables pour donner une nouvelle vie à votre ancien Petit Robert

Au mois de mai paraîtra la nouvelle édition du Petit Robert de la langue française, enrichie de nouveaux mots, de nouvelles expressions, de nouveaux...

La rédaction des Éditions Le Robert 01/04/2024
sondage de la semaine