appeler

 

définitions

appeler ​​​ | ​​​ verbe transitif

S'adresser à (qqn) pour l'inviter à venir, à répondre. ➙ apostropher, interpeler ; appel. Appeler qqn au secours. —  sans complément Appeler (à l'aide, etc.).
Joindre (qqn) par téléphone. Je vous appellerai mardi.
Faire venir par un appel. ➙ convoquer, demander. Appeler le médecin.
Appeler l'ascenseur.
Appeler qqn à une fonction, le choisir, le désigner pour.
(choses) Demander, exiger, entraîner. ➙ réclamer. Le mensonge appelle le mensonge.
Appeler l'attention de qqn sur qqch. ➙ attirer.
Droit En appeler : faire appel d'un jugement devant une juridiction supérieure. —  au figuré En appeler à : s'en remettre à.
Informatique Faire fonctionner (un programme). Appeler un programme.
Donner un nom à (qqn ou qqch.). Ils ont appelé leur fille Hélène. ➙ nommer ; appellation. —  locution Appeler les choses par leur nom, ne pas atténuer la vérité en parlant. Appeler un chat* un chat.

s'appeler ​​​ | ​​​ verbe pronominal

Avoir pour nom. Je m'appelle Paul. —  familier Cela s'appelle parler, voilà un langage ferme et franc.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'appelle

tu appelles

il appelle / elle appelle

nous appelons

vous appelez

ils appellent / elles appellent

imparfait

j'appelais

tu appelais

il appelait / elle appelait

nous appelions

vous appeliez

ils appelaient / elles appelaient

passé simple

j'appelai

tu appelas

il appela / elle appela

nous appelâmes

vous appelâtes

ils appelèrent / elles appelèrent

futur simple

j'appellerai

tu appelleras

il appellera / elle appellera

nous appellerons

vous appellerez

ils appelleront / elles appelleront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il préconise ce qu'il a le culot d'appeler le vieillissement actif, c'est-à-dire faire travailler plus longtemps et repousser l'âge de la retraite.Europarl
En effet, comment peut-on prôner le respect de l'intérêt commun, d'un côté, et appeler, de l'autre, à une gouvernance partagée public-privé n'entravant pas la libre concurrence ?Europarl
Certaines personnes ignorantes et stupides peuvent se permettre d'attaquer ce qu'on peut appeler, en fait, les réalités tragiques vécues par des citoyens, des personnes et, surtout, des gouvernements nationaux.Europarl
Je suppose que vous n'allez pas me demander d'appeler les gendarmes pour y mettre fin.Europarl
Et malheureusement, nous n'en sommes pas à une première tentative de ce qu'on peut appeler un vrai détricotage des prérogatives de notre institution, lequel pourrait s'assimiler à un fâcheux précédent.Europarl
L'identité de chacun d'entre nous, en dehors de nos caractéristiques innées d'êtres uniques, est constituée des multiples niveaux de ce que l'on pourrait appeler notre identité collective.Europarl
Créé à l'époque de la guerre froide, ce réseau d'espionnage économique et politique a pour fonction de défendre ce que certains osent appeler le monde libre.Europarl
Cela revient au même que d'appeler une collision entre plusieurs voitures ou camions sur l'autoroute une catastrophe naturelle !Europarl
Il est dérisoire d'appeler à une faible augmentation ou à un gel, alors que c'est une réduction radicale du budget qui est nécessaire pour permettre aux contribuables de souffler.Europarl
Permettez-moi d'en douter et d'en appeler à un sixième programme rationnel, réaliste et humaniste dans son application.Europarl
Je vous rappelle que cette communication a pour but d'appeler l'attention sur l'urgence qu'il y a à accélérer la restructuration, le regroupement, dans le secteur aérospatial européen.Europarl
En revanche, l'importance accordée à ce qu'il est convenu d'appeler les solutions de marché, et notamment aux échanges de quotas d'émission, est indiscutable.Europarl
L'absence actuelle d'uniformité du système a induit une segmentation effective de ce que devrait être le marché unique, ou plutôt le marché intérieur, comme nous préférons l'appeler.Europarl
Avant d'appeler l'orateur suivant, j'invite nos collègues présents dans l'hémicycle à prendre place afin que nous puissions écouter la réponse de la présidence avec un minimum de dignité parlementaire.Europarl
Il est très inhabituel d'appeler un vote de cette façon, avec seulement une dizaine de députés présents dans l'hémicycle.Europarl
Je voudrais appeler l'attention sur ce point, pour qu'il ne se crée pas de malentendus.Europarl
Tout ce qu'il pouvait faire, a-t-il dit, était appeler les hommes à réfréner leurs actes malveillants.Europarl
On pourrait l'appeler la police douce, mais elle a réussi à panser les blessures d'une guerre civile et à rendre crédible l'idée de la loi et de l'ordre.Europarl
Je partage la déception qui a déjà été exprimée, quand on assiste aux continuelles hésitations de ce qu'il est convenu d'appeler la bureaucratie bruxelloise.Europarl
Je ne puis qu'appeler la conférence des présidents à parvenir au plus vite à un accord quant à la bonne procédure comitologique en matière de citation.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APPELLER » v. act.

Nommer quelque chose, la designer. On ne doit pas appeller charitable celuy qui preste avec interest. cet homme est sincere, il appelle toutes les choses par leur nom. il l'a appellé par son nom & surnom. C'étoit une civilité à Rome d'appeller quelqu'un par son nom ; en France c'est une incivilité.
 
APPELLER, signifie aussi, Invoquer. Appeller Dieu à son aide, implorer son assistance. appeller ses voisins au secours. appeller un Medecin à son aide. appeller du conseil.
 
APPELLER, signifie encore, Obliger quelqu'un à s'approcher de quelque endroit. Appeller les domestiques. les Barbares furent appellés en Italie par la richesse du pays. les oiseaux s'appellent l'un l'autre par leurs chants & par leurs cris.
 
On dit en termes de Chasse, qu'un chien appelle en faux, quand il abboye & clatit où les perdrix ont été à la rencontre du fray de perdrix.
 
APPELLER, se dit figurément en Morale, en parlant des choses muettes qui nous advertissent ou nous excitent à faire quelque chose. Ce Gentilhomme est allé où l'honneur l'appelle. cette cloche nous appelle au Sermon. la trompette appelle les soldats au combat. plusieurs ont été appellés, mais il y en a peu d'eslûs. Dieu ne l'a pas appellé à cette profession. Dieu l'a appellé à luy pour rendre compte de ses actions.
 
APPELLER, signifie aussi, Nommer tout haut ceux qui doivent se trouver à quelque montre ou à quelque exercice, ou à quelque recepte, à quelque comparution. Ce soldat ne s'est point trouvé à la montre quand on appelloit. cet ouvrier n'a point respondu quand on l'a appellé, il sera picqué. ce rentier ne s'est point entendu appeller, il ne recevra rien aujourd'huy.
 
APPELLER, signifie aussi, Deffier, provoquer à un combat singulier. Autrefois les braves faisoient vanité de s'appeller en duel pour la moindre chose.
 
APPELLER, signifie quelquefois simplement, Surnommer : ce qui se dit principalement des surnoms qu'on donne aux hommes illustres en guerre, ou en science : comme, Alexandre qu'on appelle le Grand. Denis appellé le Tyran. Pierre d'Appone qu'on appelle le Conciliateur. Jacques Suisser qu'on appelle le Calculateur.
 
APPELLER, signifie aussi, Citer en jugement, en témoignage. On a mis sur la requeste, Soit partie appellée. on l'a assigné, appellé en témoignage. il a été appellé à trois briefs jours. il a fait appeller son garent.
 
APPELLER, se dit plus particulierement de la citation qui se fait en l'Audience, lors que la cause doit être plaidée. Laissez moy passer au Barreau, voilà qu'on appelle ma cause, elle a été appellée à tour de rolle.
 
APPELLER, signifie aussi, Assigner une partie devant un Juge superieur, quand on pretend qu'on a été mal jugé par un Juge inferieur ; reclamer son secours & sa protection. Cet innocent qu'on avoit condamné en appelle au tribunal de Dieu. il en a appellé à la Cour. On dit encore au Palais, Appeller en adherant, quand on appelle d'une seconde sentence renduë par le même Juge en execution de la premiere, au prejudice de l'instance pendante devant le Juge superieur.
 
On dit figurément & en discours familier, quand on reclame contre quelque proposition ou sentence que quelqu'un a avancée, qu'on en appelle. Vous dites que je suis obligé à vous donner à disner : j'en appelle. le Medecin croyoit que son malade devoit mourir, mais il en a appellé. on ne vous a fait payer que tant de cette marchandise ; c'est bon marché, il n'en faut point appeller.
 
On dit proverbialement, en parlant d'un homme qui ne fait rien de ce qu'on souhaitte, qu'il est comme le chien de Jean de Nivelle, qu'il s'enfuit quand on l'appelle. Voyez l'origine de ce proverbe au mot Jean. Le peuple dit aussi, Je ne m'enqueste, je m'appelle la Roche.
 
APPELLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020