barde

 

définitions

barde ​​​ nom masculin

Poète celtique qui célébrait les héros et leurs exploits.

barde ​​​ nom féminin

Fine tranche de lard dont on entoure les viandes à rôtir.
 

synonymes

barde nom masculin

aède, rhapsode

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La seconde, c'est que le prétendu barde monté sur le char tient un arc et non une lyre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Véra, fière de ses avantages, prit une physionomie de barde ossianique.Henry Gréville (1842-1902)
Il récitait le poème à ses amis assis en cercle, et il fut de la sorte le dernier barde.Anatole France (1844-1924)
Le barde alors s'abreuvait de l'eau d'inspiration, recevait les leçons sacrées.Jules Michelet (1798-1874)
Ainsi donc le barde eut la faculté de plaider sa mauvaise cause, avec toutes les attitudes de l'homme le plus satisfait de lui-même.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Celui qui n'a pas vécu en hiver dans une tranchée où ça barde ne sait pas combien la vie peut être une chose simple.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Celle-ci raccomandait ses éternel filets, en murmurant une complainte que quelque barde rustique avait faite sur ses propres malheurs.Daniel Lesueur (1854-1921)
Cependant quelques-uns des plus anciens gondoliers commencent encore parfois et continuent une stance du barde qui leur était autrefois si familier.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et dans cette ruine, un barde solitaire touchait la harpe en chantant la magnificence de sa faiblesse.Paul Adam (1862-1920)
Un barde en cheveux blancs s'avance vers nous.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et tous les cœurs battaient vaillamment à ces chants du barde.Eugène Sue (1804-1857)
Il sera bientôt étendu dans son étroite demeure, et nul barde ne célébrera sa renommée !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Eh bien, ce grand poëte fut un des premiers à sentir avec enthousiasme la grandeur et la sauvage mélancolie des chants du barde écossais.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Roquet transporta ces moals sur son instrument, et il fut dès lors un barde incomparable.Louis Reybaud (1799-1879)
C'était un barde vraiment inspiré ; son feu ne fut ni faible ni mensonger : puisse l'amour qui fut sa récompense être aussi la tienne !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ô vents, que vos ailes légères vous emportent loin de ces lieux, vous ne pouvez plus troubler le repos du barde, ses yeux s'appesantissent.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
De tout cela, une seule chose subsiste : la chronique ... l'histoire ... le chant du barde ou du minnesinger ... le parchemin !Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Mais, au milieu de son chant, le barde hésita, et sa main laissa échapper la harpe ; il devint pâle, tourna sur lui-même, et serait tombé s'il n'eut été soutenu.Alfred Tennyson (1809-1892), traduction Francisque Michel (1809-1887)
Mais ce n'est pas ici le temps, ô barde, de s'asseoir pour disputer le prix du chant.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
C'était bien plus qu'un poëte, bien plus qu'un barde, bien plus qu'un lettré, bien plus qu'un pontife, bien plus qu'un roi, bien plus qu'un philosophe.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BARDE » s. f.

Vieux mot qui signifioit autrefois l'armure d'un cheval de gens d'armes, ou armez de toutes pieces. Il n'est plus en usage. La Crusca dit que barda è armatura di cuoio cotto, ò di ferro, con la quale s'armava la groppa, il collo, el petto di cavalli.
 
BARDE, est aussi une longue selle qui n'a ni fer, ni bois, ni arçons, qui est faite de grosse toile picquée, & de bourre. On l'appelle en quelques endroits panneau.
 
BARDE, se dit aussi d'une grande trenche de lard qu'on met sur les volailles, au lieu de les larder pour les rostir.
 
BARDES, parmi les anciens Gaulois étoient les Chantres & Poëtes, ou faiseurs de Romans, qui chantoient les loüanges des Heros. Bochart dit que mot vient de l'Hebreu parat, qui signifie chanter.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020