bazar

définitions

bazar ​​​ nom masculin

Marché public en Orient. ➙ souk.
Lieu, magasin où l'on vend toutes sortes d'objets, d'ustensiles. —  au figuré C'est de la psychologie de bazar, de peu d'intérêt.
au figuré, familier Lieu en désordre. ➙ bordel, foutoir ; régional brol. Quel bazar ! —  Objets en désordre ; affaires, attirail.

synonymes

bazar nom masculin

marché, souk

attirail, bric-à-brac, barda (familier), bastringue (familier), fourbi (familier)

désordre, capharnaüm, fatras, fouillis, pagaille, pêle-mêle, binz (familier), bordel (familier), boxon (très familier), foutoir (très familier), merdier (très familier), souk (familier), brol (familier, Belgique), cheni (familier, région., Suisse)

et tout le bazar

et tout le tremblement (familier), et tout le bataclan (familier), et tout le tintouin (familier), et tout le toutim (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Avisant une sorte de bazar sur le bord de la route, il s'y précipite et supplie le propriétaire de le cacher.Adolphe Retté (1863-1930)
Le colossal bazar n'a-t-il pas une tentation pour chaque désir, une occasion pour chaque besoin ?Paul Bourget (1852-1935)
Je le posai sur un meuble et je le laissai là, souriant de l'importance donnée à ce vilain bibelot de bazar.Guy de Maupassant (1850-1893)
La beauté, les vertus ne sont pas des valeurs dans votre bazar humain, et vous nommez société ce repaire d'égoïsme.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cette situation morale a été voulue politiquement, car on a voulu humilier les valeurs familiales au nom d'un freudisme de bazar.Europarl
Public-house au rez-de-chaussée, bazar de la débauche à l'entresol, bal au premier étage et taverne dans les caves, cet établissement n'offre rien à désirer comme on voit.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Nous avions fait notre visite au bazar à une heure un peu tardive ; des échoppes se fermaient, le jour baissait sous les voûtes de briques ou de terre battue.Pierre Loti (1850-1923)
La rue principale qui y conduit était bordée de baraquements et de magasins où l'on vendait des images et des souvenirs pieux, de sorte qu'elle ressemblait à un immense bazar.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Si je reviens, je te rendrai tes habits et reprendrai les miens ; si je ne reviens pas, tu pourras conduire ce cheval au bazar et le vendre.George Sand (1804-1876)
La poussière, les chauves-souris, les toiles d'araignée, les décombres noirs ont envahi ce bazar décaissé, où sommeillent pourtant d'exquises choses.Pierre Loti (1850-1923)
Chacun de nous devra être muni dès demain de cet accessoire indispensable, et que notre trésorier se procurera dans le premier bazar venu.Henry de Graffigny (1863-1934)
Les marchandises qui s'écouleraient seraient remplacées au fur et à mesure, de manière que le bazar fût toujours approvisionné.Jules Verne (1828-1905)
On est sans doute très pauvre dans ce bazar, on a grand besoin de vendre, car on s'occupe de nous, on nous entoure.Pierre Loti (1850-1923)
Nous finîmes par arriver à une boutique voisine du bazar, occupée par un marchand arménien que connaissait mon ami.Gérard de Nerval (1808-1855)
Jamais je n'ai vu d'aussi beaux enfants que ceux qui couraient et jouaient dans la plus belle allée du bazar.Gérard de Nerval (1808-1855)
Il regarde, il cherche, il s'aperçoit que c'est devenu un bazar de jouets, et que le premier est occupé par un coiffeur.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Si tu en bois, tu deviendras fou et courras au bazar, proclamant tout haut que tu as amené neuf cents moutons.George Sand (1804-1876)
Et ce cube énorme, ce colossal bazar leur bouchait le ciel, leur paraissait être pour quelque chose dans le froid dont ils grelottaient, au fond de leurs comptoirs glacés.Émile Zola (1840-1902)
On croirait que ce sont des malles, des valises de sauvages achetées en quelque bazar par ceux qui partent pour le grand voyage, comme on aurait dit autrefois.Guy de Maupassant (1850-1893)
On y vendait, non comme aujourd'hui, des denrées alimentaires, mais toutes sortes de marchandises, et les halles gardèrent ce caractère de bazar universel jusqu'à la fin de la monarchie.Théophile Lavallée (1804-1867)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BAZAR » subst. masc.

Terme de Relation. C'est une espece de ruë longue, large & voutée à la hauteur de 40. ou 50. pieds, destinée au commerce. Ce terme est usité parmy les Orientaux, principalement dans la Perse.