Email catcher

bordel

Définition

Définition de bordel ​​​ nom masculin

vulgaire Maison de prostitution. ➙ boxon.
au figuré et familier Grand désordre. ➙ foutoir. Quel bordel dans sa chambre !
Tout le bordel : tout le reste.
exclamatif, vulgaire Magne-toi, bordel !

Synonymes

Synonymes de bordel nom masculin

maison close, hôtel de passe, boxon (argot), clandé (argot), claque (argot), lupanar (vieux), maison de tolérance (vieux)

désordre, fouillis, bazar (familier), binz (familier), boxon (familier), foutoir (familier), pagaille (familier)

tapage, boucan (familier), raffut (familier), ramdam (familier)

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BORDEAU s. m.

Lieu de débauche où on fait venir des femmes de mauvaise vie pour se prostituer aux hommes, & où se retirent toutes sortes de filous & de coquins. Ainsi Regnier a dit dans ses Satires,
 
Et le plus saint d'entre eux, sauf le droit de cordeau,
 
Vivoit au cabaret pour mourir au bordeau.
 
Ce mot est vieux : on dit maintenant bordel, & vient de borde, parce que les femmes de mauvaise vie étoient logées dans de petites maisons. D'autres croyent que ce mot vient de bord & eau, parce que ces maisons étoient autrefois le long de l'eau.

Définition ancienne de BORDEL s. m.

Lieu de débauche où les femmes se prostituent. Les bordels publics ont été abolis du temps de François I. Ils ont subsisté à Madrid jusqu'à l'année 1627. Ils sont encore tolerez à Rome, & ont été soufferts du temps de St. Louïs. Il y avoit à Paris plusieurs endroits assignez à la demeure des femmes de débauche, où elles étoient maintenuës par autorité de Justice. Ainsi on disoit le bordel de Glatigni, du Heuleu, &c. On a appellé à Paris autrefois la Porte Bordel, celle qu'on nomme maintenant la Porte St. Marcel.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Être de bon, de mauvais augure Être de bon, de mauvais augure

Quand on dit d’un signe favorable ou défavorable qu’il est de bon ou de mauvais augure, on comprend que augure est synonyme de présage. Mais on...

Alain Rey 25/10/2022