bégayer

 

définitions

bégayer ​​​ verbe intransitif

Souffrir de bégaiement.
S'exprimer d'une manière maladroite, hésitante, confuse. —  transitif Bégayer une excuse. ➙ balbutier.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bégaie / je bégaye

tu bégaies / tu bégayes

il bégaie / il bégaye / elle bégaie / elle bégaye

nous bégayons

vous bégayez

ils bégaient / ils bégayent / elles bégaient / elles bégayent

imparfait

je bégayais

tu bégayais

il bégayait / elle bégayait

nous bégayions

vous bégayiez

ils bégayaient / elles bégayaient

passé simple

je bégayai

tu bégayas

il bégaya / elle bégaya

nous bégayâmes

vous bégayâtes

ils bégayèrent / elles bégayèrent

futur simple

je bégaierai / je bégayerai

tu bégaieras / tu bégayeras

il bégaiera / il bégayera / elle bégaiera / elle bégayera

nous bégaierons / nous bégayerons

vous bégaierez / vous bégayerez

ils bégaieront / ils bégayeront / elles bégaieront / elles bégayeront

 

synonymes

bégayer verbe intransitif

balbutier, bredouiller

commencer, tâtonner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La jeune fille s'était levée la première, et l'homme, intimidé par cet accueil brusque, se mit à bégayer une explication confuse.Émile Zola (1840-1902)
Ils vous parlent vice et vertu sans bégayer, sans rougir.Denis Diderot (1713-1784)
C'est en filant le lin que ma mère m'a bercée, et m'a appris à bégayer mes premières chansons.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Je pus cependant bégayer quelques mots à peine compréhensibles.Jules de Gastyne (1847-1920)
Elle voulait apprendre à lire, à écrire et à parler le français qu'elle commençait à bégayer.George Sand (1804-1876)
Elle devint toute blême, les mains tremblantes, ne trouvant à bégayer qu'une plainte sourde.Émile Zola (1840-1902)
Ses déclarations précises, les détails qu'il fournit sur leur marche, tout, jusqu'à la description qu'il donna de la blessure du plus grand les fit bégayer, se contredire...Maurice Level (1875-1926)
Il sembla que la prose toscane n'avait encore fait que bégayer, qu'elle parlait enfin, que la langue était fixée, et que le vrai modèle de l'éloquence italienne existait pour toujours.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Et je préfère encore les bonnes écolières de tout à l'heure aux petites filles que j'entends maintenant bégayer de vieilles histoires indifférentes.Han Ryner (1861-1938)
Nous aussi, nous essayâmes de bégayer quelques mots, nous avions l'éloquence persuasive de l'émotion.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Alors, son cœur se serra tellement, qu'elle étrangla, sans pouvoir bégayer d'autres paroles d'excuse.Émile Zola (1840-1902)
Il en devenait presque éloquent de matérialité, ce géant velu, à lourde mâchoire, si timide à lordinaire quil ne pouvait pas dire deux mots sans rougir et sans bégayer.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il se demanda, à la vue de ces larmes, comment il avait pu être si cruel et se mit à bégayer quelques excuses.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Tantôt je m'arrête à chaque fin de vers, à chaque hémistiche, souvent ailleurs : j'ai l'air de bégayer ; tantôt un courant m'entraîne : je flotte à l'aventure.Jules Renard (1864-1910)
Toujours aux pieds du vieillard, elle continuait à bégayer des phrases sans suite, au milieu desquelles revenait à chaque instant le nom de sa mère.Émile Souvestre (1806-1854)
Elle tressaillit et recula d'un pas ; sa pâleur augmenta encore, elle ne put que bégayer ces mots.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Ce mot magique et sublime : amour, si doux à bégayer et si doux à entendre, ne monta pas une seule fois de leur cœur à leurs lèvres.Émile Gaboriau (1832-1873)
Vous êtes de bien excellentes nourrices et il fait bon bégayer au bout de votre lisière !René Boylesve (1867-1926)
La fossette riante qui siége sur sa joue, les éclairs qui rayonnent de ses yeux, les paroles qu'elle essaiera de bégayer, tout enfin mêlera un soupir à tes sourires.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Pardieu, mon homme, au lieu de bégayer et de rouler de gros yeux, dites votre affaire.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BEGAYER » v. n.

Prononcer mal, ou avec difficulté, repeter plusieurs fois les mots & les syllabes. Les enfans begayent en apprenant à parler. ceux qui ont la langue grasse begayent toute leur vie. quand un homme a bû beaucoup, il commence à begayer.
 
BEGAYER, terme de Manege, qui se dit d'un cheval qui bat à la main, qui leve le nez, qui bransle la teste, & qui secouë la bride.
 
BEGAYER, se dit figurément des choses qu'on a peine d'expliquer, ou de faire entendre. Ce Commentateur n'a fait que begayer en voulant expliquer l'Apocalypse.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020