balbutier

 

définitions

balbutier ​​​ verbe

verbe intransitif Articuler d'une manière hésitante et imparfaite les mots que l'on veut prononcer. ➙ bafouiller, bégayer, bredouiller.
verbe transitif Dire en balbutiant. Balbutier des excuses.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je balbutie

tu balbuties

il balbutie / elle balbutie

nous balbutions

vous balbutiez

ils balbutient / elles balbutient

imparfait

je balbutiais

tu balbutiais

il balbutiait / elle balbutiait

nous balbutiions

vous balbutiiez

ils balbutiaient / elles balbutiaient

passé simple

je balbutiai

tu balbutias

il balbutia / elle balbutia

nous balbutiâmes

vous balbutiâtes

ils balbutièrent / elles balbutièrent

futur simple

je balbutierai

tu balbutieras

il balbutiera / elle balbutiera

nous balbutierons

vous balbutierez

ils balbutieront / elles balbutieront

 

synonymes

balbutier verbe intransitif et transitif

bégayer, bredouiller, ânonner

babiller

commencer, débuter, faire ses premiers pas

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dès sept heures, on l'entendit balbutier dans sa chambre, sur un ton qui n'était pas celui de ses patenôtres ordinaires.René Boylesve (1867-1926)
Derrière le dos des adolescents, des mains se crispaient : l'un de ces adorants, jusqu'alors muet, se mit à balbutier ; ses lèvres tremblaient ; de pâle il devint tout rouge.Remy de Gourmont (1858-1915)
Mais, vite, se rappelant à la convenance de la situation, elle secoua dans un effort cette torpeur de ses souvenirs et se mit à balbutier des phrases rapides.Gustave Flaubert (1821-1880)
Devaux prit l'habitude d'appeler cette enfant sa femme, et celle-ci, dès qu'elle put balbutier, l'appela son mari.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Il n'articulait qu'avec peine quelques syllabes de bas-breton, et encore fallait-il prononcer plusieurs fois devant lui les mots qu'on s'amusait à lui faire balbutier.Édouard Corbière (1793-1875)
Continuez de balbutier votre paradis souterrain et de mener votre songe d'argile au bruit de la pioche du fossoyeur, non, vous ne persuaderez pas le genre humain.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Elle faisait sans doute allusion à quelqu'avanie précédemment infligée à l'orpheline pour son pauvre costume, car je la vis tout à coup rougir et balbutier.Émile Souvestre (1806-1854)
Il eut à peine la force de balbutier deux ou trois mots, et de remettre au principal la lettre d'introduction qu'il avait pour lui.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il voulut parler ; mais à peine put-il balbutier quelques mots sans suite, et il expira.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Quand elle voulut crier, appeler au secours, elle ne put balbutier que des sons rauques.Émile Zola (1840-1902)
Elle finit par balbutier, réfugiée derrière un fauteuil, tout d'un coup vaincue, comprenant qu'elle lui appartenait, sans qu'il eût encore avança les mains pour la prendre.Émile Zola (1840-1902)
Elle voulut se lever, faire un geste, balbutier une parole ; mais elle demeura paralysée, fascinée, se disant qu'elle allait mourir...Michel Zévaco (1860-1918)
Je commençai à balbutier que j'espérais ne pas être importun, quand le clerc poussa l'individu dehors avec si peu de cérémonie que j'en fus tout étonné.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Elle était maintenant un peu remise, mais elle ne sut que balbutier quelques mots inintelligibles pour toute réponse.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Son cœur se gonfla de gratitude, elle donna son amitié, dans les quelques paroles décousues que l'émotion lui permit de balbutier.Émile Zola (1840-1902)
Ils adoraient ce bébé, qui venait de balbutier le mot de « papa », à l'instant où le jeune capitaine allait se séparer de sa mère et de lui.Jules Verne (1828-1905)
Elles vous condamnent à entendre épeler et balbutier pendant un mois la fantaisie brillante qu'elles joueront plus tard avec tant de succès dans une autre maison...Alphonse Karr (1808-1890)
Il eut à peine la force de balbutier deux ou trois mots et de remettre au principal la lettre d'introduction qu'il avait pour lui.Ernest Daudet (1837-1921)
La voyant peu à peu, gracieuse, balbutier des mots, il pensait au temps où elle serait jeune fille, à la nécessité de la marier.Paul Margueritte (1860-1918)
Laissant l'infortuné balbutier des mots qu'elle n'écoutait pas, elle traversa la cour sans se retourner et elle disparut dans la maison.Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BALBUTIER » verb. neut.

Parler avec difficulté, soit par le defaut de l'organe, quand on a la langue grasse, soit faute de presence d'esprit, ou de memoire. Celuy qui est sujet à balbutier ne peut jamais estre un grand Orateur. quand on a trop bû on commence à balbutier.
Les mots de l’époque Féminicide Féminicide

Féminicide a été élu mot de l’année 2019 par les internautes, fidèles des Éditions Le Robert. Le mot n’était entré dans Le Petit Robert que quelques années auparavant, en 2015, et il témoigne d’une urgence de nommer des crimes jusque-là maintenus dans l’ombre. 

 

Aurore Vincenti 05/03/2020