Email catcher

balbutier

définitions

balbutier ​​​ verbe

verbe intransitif Articuler d'une manière hésitante et imparfaite les mots que l'on veut prononcer. ➙ bafouiller, bégayer, bredouiller.
verbe transitif Dire en balbutiant. Balbutier des excuses.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je balbutie

tu balbuties

il balbutie / elle balbutie

nous balbutions

vous balbutiez

ils balbutient / elles balbutient

imparfait

je balbutiais

tu balbutiais

il balbutiait / elle balbutiait

nous balbutiions

vous balbutiiez

ils balbutiaient / elles balbutiaient

passé simple

je balbutiai

tu balbutias

il balbutia / elle balbutia

nous balbutiâmes

vous balbutiâtes

ils balbutièrent / elles balbutièrent

futur simple

je balbutierai

tu balbutieras

il balbutiera / elle balbutiera

nous balbutierons

vous balbutierez

ils balbutieront / elles balbutieront

synonymes

balbutier verbe intransitif et transitif

bégayer, ânonner, bredouiller

babiller

commencer, débuter, faire ses premiers pas

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sa reconnaissance cherchait à balbutier la consolation ; mais les sanglots coupèrent sa voix.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il voulut parler ; mais à peine put-il balbutier quelques mots sans suite, et il expira.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais dès l'ouverture du championnat, l'équipe fougeraise s'est mise à balbutier son football.Ouest-France, 09/11/2019
Comme si tout désir excédait ce qui voudrait le rendre palpable, se logeait là où l'humain ne peut que balbutier : face au trou.Esprit, 2009, Sylvie Garcin (Cairn.info)
On s'attendait à ce match très disputé et pourtant, arrivés à plus cinq, on se met à balbutier notre handball (soupir).Ouest-France, 21/02/2021
À quoi bon lire et relire ce texte biblique, si ce n'est que pour balbutier et non posséder la vérité ?Études théologiques et religieuses, 2020, Élian Cuvillier (Cairn.info)
Il retrouve rapidement son mode d'expression coutumier, mais c'est alors pour balbutier et vomir des mots qui n'ont plus rien de tendre.Imaginaire & Inconscient, 2005, Pascal Hachet (Cairn.info)
Comment tenter de répondre de l'embryon sans balbutier sur notre propre énigme ?LAENNEC Santé Médecine Éthique, 2005, Bruno Saintôt s.j. (Cairn.info)
La voyant peu à peu, gracieuse, balbutier des mots, il pensait au temps où elle serait jeune fille, à la nécessité de la marier.Paul Margueritte (1860-1918)
Tout citoyen en âge de balbutier ou de parader est requis, et comme la fascination du petit écran reste forte, les candidatures ne manquent pas.Études, 2002, Dominique Chivot (Cairn.info)
Agressif au milieu de terrain, il a parfois eu un temps de retard dans les transmissions, faisant balbutier la machine.Ouest-France, 20/04/2019
Il est pourtant toujours capable de balbutier ses entames de match.Ouest-France, Clément HEBERT, 08/05/2019
La sœur voulut parler, mais elle put à peine balbutier quelques sons inarticulés.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BALBUTIER » verb. neut.

Parler avec difficulté, soit par le defaut de l'organe, quand on a la langue grasse, soit faute de presence d'esprit, ou de memoire. Celuy qui est sujet à balbutier ne peut jamais estre un grand Orateur. quand on a trop bû on commence à balbutier.
Drôles d'expressions Avoir un cœur d'artichaut Avoir un cœur d'artichaut

«Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point », dit-on parfois à propos d’un amoureux déraisonnable...

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 10/02/2022