bélier

 

définitions

bélier ​​​ nom masculin

Mâle non châtré de la brebis (opposé à mouton).
Histoire Machine de guerre servant à enfoncer les murailles des villes assiégées. locution Coup de bélier : choc violent. —  Voiture*-bélier.
Technique Machine à enfoncer les pieux. ➙ mouton. —  Machine hydraulique.
(avec majuscule) Constellation zodiacale et premier signe du zodiaque (21 mars-20 avril). —  Être Bélier, de ce signe. Elles sont Bélier.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils m'ont pris le bélier qui portait la clochette, dont la toison était couleur d'or, et la corne d'argent.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le prisonnier brisa sa chaise trop lourde pour ses mains, et s'en servit comme d'un bélier pour frapper dans la porte.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ils prirent dans l'étable vide une longue poutre comme bélier, et la lancèrent à toute volée.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ces beaux animaux, grands comme des daims, les cornes plus fortes que celles du bélier, la toison grisâtre et mêlée de longs poils, ressemblaient à des argalis.Jules Verne (1828-1905)
Aucun pouvoir ici-bas, un bélier même, un tonneau de poudre ne fera jamais bouger cette porte.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
Déjà plus de vingt fois l'épaisse porte sur laquelle ils s'acharnaient avait tremblé sous la pesanteur de leur bélier de chêne multipliée par la force de cent hommes.Victor Hugo (1802-1885)
Puis, poussé par sa puissante hélice, il attaqua l'ice-field par en dessous comme un formidable bélier.Jules Verne (1828-1905)
Sous la puissance des coups de bélier et du coinçonnage destiné à le soulever, l'immense bâtiment, immobile jusqu'à présent, commence à se mouvoir insensiblement.Georges Eekhoud (1854-1927)
Son poing tendu, lancé en manière de bélier, menaçait quelque chose, là-bas, dans le vide.Émile Zola (1840-1902)
Hector la balance facilement à lui tout seul ; ainsi le berger porte légèrement et d'une seule main la toison d'un bélier !...Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le bélier solaire dont il faut conquérir la toison d'or pour être souverain du monde est la figure du grand œuvre.Éliphas Lévi (1810-1875)
Restaient la sape, la mine, le bélier et tous les engins qui obligeaient l'assaillant à se porter au pied même des défenses.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
D'abord une petite charrette fleurie, attelée d'un bélier enrubanné, caparaçonné d'or, où repose un agneau couché.Alphonse Chabot (?-1921)
A ce moment, de l'étage inférieur, montèrent des clameurs étouffées, des coups sourds comme si on eût ébranlé une porte à coups de bélier.Michel Zévaco (1860-1918)
Pour les éviter, il faisait des sauts de bélier, poursuivi toujours par le même bruit de chaînes et les mêmes ricanements.Charles Deguise (1827-1884)
Ce train, bélier à ressort, frappait une bille qui tourbillonnait dans une arène semblable à celle décrite plus haut.Charles Des Écores (1852-1905)
Puis il égorge au bord de la fosse qu'il a creusée un bélier et une brebis noire.Anatole France (1844-1924)
Puis, sous les coups incessants du bélier qui martèle avec une rage toujours nouvelle cette barre en principe infranchissable, la glace désarticulée s'écarte enfin à droite et à gauche.Louis Boussenard (1847-1910)
Alors le bélier se jeta de toutes ses forces contre la glace et il la brisa en mille morceaux.Jules Lemaître (1853-1914)
Le bélier qui paît l'herbe qui croît autour de sa cabane n'est pas plus libertin ; le vent qui agite la feuille du lierre qui la tapisse est moins changeant.Denis Diderot (1713-1784)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BELIER » s. m.

C'est le masle de la brebis qui engendre les agneaux, qui a une toison de laine, & des cornes en forme de volute. Menage derive ce mot de vellarius, qui a été fait de vellus, toison. D'autres le derivent de balarius ou de balare. Borel le derive de belin, vieux mot François qui signifioit sot & mouton.
 
BELIER, est aussi une grosse poutre de bois ferrée par le bout, & qui a quelquefois des pointes en forme de cornes de belier. Les Anciens s'en servoient auparavant l'invention du canon pour battre les murailles d'une ville. Il y a plusieurs sortes de beliers décrites dans Juste Lipse, Vegece, & autres. Vitruve assure que ce furent les Carthaginois qui inventerent le belier pendant qu'ils assiegeoient Cadis. Ils se servirent d'abord d'une grosse piece de bois que plusieurs hommes tenoient entre leurs bras, & dont ils donnoient de grands coups contre la muraille. Pephasmenos Tyrien trouva le moyen de suspendre cette grosse piece de bois à une autre. Enfin Polydus Thessalien donna sa perfection à cette machine, pendant un siege que Philippe Roy de Macedoine & fils d'Amintas tenoit devant Bisance, qui est aujourd'huy Constantinople.
 
BELIER, autrement Aries, est un signe du Zodiaque où le soleil entre au mois de Mars : c'est le point d'où on commence à compter les degrez du Zodiaque suivant la succession des signes. Cette Constellation est composée de treize estoiles, selon Ptolomée : c'est le domicile de Mars, & l'exaltation du soleil, & fait avec le Lion & le Sagittaire le trigone de feu.
Le mot du jour Soignant(s) Soignant(s)

Ainsi nommés, les infirmières et les infirmiers, les médecins – généralistes, urgentistes, réanimateurs… –, les personnels hospitaliers, les aides-soignants… sont représentés dans l’exercice de leur mission, salvatrice. Sur eux reposent la guérison, le rétablissement de la santé, la préservation de la vie.

Émilie Née 12/11/2020