mouton

définitions

mouton ​​​ nom masculin

Mammifère ruminant domestiqué, à toison laineuse et frisée (➙ ovidé ; agneau, bélier, brebis). Troupeau de moutons. Le mouton bêle. La tonte des moutons.
(opposé à bélier, brebis, agneau) Bélier châtré, élevé pour la boucherie. —  locution, au figuré Revenons à nos moutons, à notre sujet (allusion à « La Farce de Maître Pathelin »).
Fourrure de mouton. Veste en mouton. —  Peau de mouton. ➙ basane.
Chair, viande de mouton. Gigot de mouton. Mouton à la broche (➙ méchoui).
au figuré
C'est un mouton, une personne qui se laisse mener passivement, n'a pas d'opinion personnelle. —  allusion littéraire Les moutons de Panurge.
Compagnon de cellule que la police donne à un détenu, avec mission de rapporter. ➙ délateur, espion, mouchard.
(souvent au pluriel) Petite vague surmontée d'écume. —  Petit nuage blanc et floconneux.
Flocon de poussière.
Technique Lourde masse servant à enfoncer (➙ bélier), à tester la résistance de matériaux.

synonymes

mouton nom masculin

ovin

[de poussière] chaton

[argot] mouchard, indicateur (de police), mouche (familier, vieilli)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Rappelons que pour le premier mouton cloné et vivant, il a tout de même fallu deux cent soixante-dix sept tentatives infructueuses.Europarl
Il lui montra les espèces d'épaules de mouton que la nature lui avait mises au bout des bras.Honoré de Balzac (1799-1850)
Alors la plus jeune donna un coup de baguette sur le mouton, la table parut, et elle mangea.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Le riche met sur sa table du mouton, des poulets, du riz, et quelques friandises, et mange fort peu.René Desgenettes (1762-1837)
La consommation de la viande de mouton est en baisse, certains estimant qu'elle est trop chère et difficile à cuisiner.Europarl
De mouton, il n'y en avait pas, parce que les gens chez nous ne l'aiment point, je ne sais pas pourquoi.Eugène Le Roy (1836-1907)
Les richesses immenses dont ce scélérat s'était emparé furent ensevelies avec lui dans la mer, et il n'y eut qu'un mouton de sauvé.Voltaire (1694-1778)
Cette réglementation est d'autant bienvenue que des doutes existent toujours sur la tremblante du mouton.Europarl
L'intérêt de cette nouvelle législation réside dans le fait que l'on crée une base juridique spécifique pour la lutte contre la tremblante du mouton.Europarl
L'omelette dorée brille sur la table, et l'odeur du mouton parfumé de thym emplit la chambre.Anatole France (1844-1924)
Moitié riant, moitié jurant, une porte s'entrebâilla, puis l'autre ; un nez prudent s'aventura ; suivit, la bête ; et sitôt que l'on vit un mouton hors du parc, tous les autres sortirent.Romain Rolland (1866-1944)
Pendant plusieurs jours, on se demande pourquoi on ne voit jamais de vaches sans un mouton.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ou bien elles y vont sus vn gros mouton noir qui les porte si viste en l'aër qu'elles ne se peuuent recongnoistre.Edmond Teinturier (1839-1902) et Désiré-Magloire Bourneville (1840-1909)
Ils se nourrissent de singes, de chiens, de chats, de rats, de poissons, de bœuf et de mouton.Jules Verne (1828-1905)
Le prince désobéit, et, à la suite de diverses circonstances, il est métamorphosé en mouton.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Quand il s'agit de partager, le vieillard fait trois tas de l'argent : le troisième sera pour celui qui a mangé le cœur du mouton.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Il avait les jambes trop courtes, les bras trop longs, terminés par des mains nerveuses, velues et larges comme des épaules de mouton.Gustave Aimard (1818-1883)
Il faut que les mesures prises dans les divers pays pour l'élimination des substances à risque, notamment les cervelles de bœuf et de mouton, puissent varier d'un pays à l'autre.Europarl
L'ancienne directive de l'année 2000 sur les mesures de lutte contre la fièvre catarrhale du mouton doit être améliorée et actualisée.Europarl
Je ne pus voir ce qui se passait à l'intérieur ; mais j'ai entendu dire que la cérémonie principale était le sacrifice d'un mouton.Gérard de Nerval (1808-1855)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOUTON » subst. masc.

Agneau qu'on chastre pour empescher qu'il ne devienne belier, afin qu'il s'engraisse plus facilement, & qu'il soit plus tendre. Les moutons de beauvais sont gras extraordinairement. La viande de la boucherie ou l'ordinaire bourgeois est boeuf, veau & mouton. L'esclanche, le gigot de mouton. La langue & les pieds de mouton se vendent parmy les trippes. Un quartier de mouton. C'est un franc mouton. La bonne chandelle se fait de suif de mouton. Les Bergers sont ceux qui gardent les moutons, qui menent aux champs les troupeaux de moutons, de bestes à laine. Ce mot vient de l'Italien moutone, qui a esté fait de mont, parce que les bons moutons paissent d'ordinaire un lieu haut & sec. Quand le mouton est representé en termes d'Armoiries autrement que passant, on l'appelle sautant. On a aussi appellé mouton dans la basse Latinité, multo & muto.
 
Il y a au Perou de certains moutons plus hauts que des asnes, qui portent ordinairement 200. liv. pesant, & servent à voiturer la mine aux lieux où on la purifie.
 
Il y a des moutons vers le Cap de Bonne Esperance qui n'ont point de laine, mais du poil comme les chevres. La seule queuë des moutons de Madagascar pese 15. ou 16. livres. Il y a aussi un mouton de Candie, que Belon appelle strepsiceros, à cause qu'il a les cornes tournées en vis.
 
Les moutons de Tartarie, selon le tesmoignage de Jean Kinson, ont des queuës si grosses, qu'elles pesent quelquefois 80. livres. Ceux de l'Indostan ont aussi la queuë large & pesante, & la l'aine fort courte & fort fine. Il y en a d'autres en Perse, dont toute la laine est tres-fine, & tombe en certain temps, en certaine saison.
 
MOUTON MARIN, est une espece de poisson ainsi nommé, à cause qu'il est blanc, & qu'il a les cornes recourbées comme le mouton terrestre.
 
MOUTON, se dit figurément des hommes innocents, paisibles, & qui se laissent conduire facilement. Cet homme est doux comme un mouton. Le peuple se laisse conduire comme les moutons, Il suit le premier qui marche. Il se laisse tondre comme un mouton.
 
MOUTON, se dit proverbialement en ces phrases. Boeuf saignant, mouton beslant, porc pourry, tout n'en vaut rien, s'il n'est bien cuit. On dit aussi, à l'ascension gras mouton. On appelle les hommes qui ont quelque marque sur le nez, moutons de Berry. On dit d'un homme qui veut tirer d'une chose plus que ce qu'elle peut fournir, qu'il cherche cinq pieds à un mouton. On dit de ceux qui puent par les aisselles, qu'ils sentent l'espaule de mouton. On dit aussi d'un avare, qu'il ne jette pas les espaules de mouton toutes rosties par les fenestres. On dit aussi, Revenir à ses moutons, pour dire, Revenir à un propos commencé & interrompu : proverbe tiré de la farce de Patelin, dans laquelle est introduit un Marchand qui en plaidant contre un Berger pour des moutons qu'on luy avoit volez, sortoit souvent hors de son propos pour parler d'un drap que l'Advocat de sa partie luy avoit volé ; de sorte que le Juge luy cria plusieurs fois de retourner à ses moutons, comme a remarqué Pasquier dans ses recherches.
 
MOUTON, est aussi une preparation de la peau de mouton, qui imite le maroquin. Ces botes né sont pas de vray maroquin, ce n'est que du mouton.
 
MOUTON, est aussi un lourd billot de bois garny de fer, qu'on esleve & qu'on laisse choir sur des pieux pour les enfoncer en terre. On a fait marché d'enfoncer tant de pieux jusqu'à refus de mouton, tant que le Mouton les pourra faire enfoncer.
 
MOUTON, se dit aussi des pieces de bois posées à plomb sur l'essieu des carrosses, où on attache les souspentes qui portent le corps du carrosse, & le soustiennent en l'air.
 
Les moutons sont debitez dans les forests de six pieds & demi de long, de cinq à six pouces de large, & de trois à quatre pouces d'espaisseur.
 
MOUTON. Est aussi un gros morceau de bois, dans lequel on fait entrer les anses de la cloche pour la pendre.
 
MOUTON, estoit aussi une ancienne monnoye d'or battue en l'an 1357. qui valoit 18. s. 6. d. & il y en avoit 52. au marc. Il portent l'empreinte de l'image de St. Jean Baptiste, & un mouton avec sa toison à sa gueule, d'où sortoit une banderolle avec ces mots, Ecce Agnus Dei. Rabelais l'appelle mouton à la grande laine.
 
Pain mouton, est un tres-petit pain semé par dessus de grains de bled, qu'on donne aux estreines aux enfans. Voyez pain.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020