berçant

 

définitions

berçant ​​​ , berçante ​​​ adjectif et nom féminin

Apaisant, endormant.
français du Canada Chaise berçante ou nom féminin berçante : chaise, fauteuil à bascule. ➙ berceuse, rocking-chair.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais, tout en la regardant et en la berçant sur mon cœur, mes souvenirs de la veille se ranimèrent.George Sand (1804-1876)
Et de vivre aimée, en berçant un doux enfant au sourire de lumière...Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il s'assit une minute au chevet du lit, indécis, la serra dans ses bras nerveux en la berçant comme une petite fille, avec des précautions et des délicatesses de père.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Heureuse reine qui gagne des batailles en berçant son fils ?Jules Michelet (1798-1874)
Pendant quelques minutes, il resta les paupières closes, la tête renversée et comme se berçant sur cette colère qu'il soulevait.Gustave Flaubert (1821-1880)
La jeune ménagère veilla jusque vers les onze heures, ravaudant des bas en berçant, du pied, l'enfant mignon.Pamphile Le May (1837-1918)
Il la regarda, surpris, et l'admira ; puis sachant qu'elle offrait l'impossible, et en tout cas l'inacceptable, il secoua doucement la tête, berçant sa mère de paroles douces, en refusant.Paul Margueritte (1860-1918)
La mère ravivée, berçant longuement entre ses bras le bébé retrouvé, oublia toutes les angoisses des dernières heures.Joséphine Marchand (1861-1925)
L'enfant ne criait plus, elle allait et venait toujours, le berçant, le serrant contre son cœur de bonne grand'mère.Émile Zola (1840-1902)
N'espérez pas, madame, échapper à la sentence en me berçant d'un puéril espoir.Michel Zévaco (1860-1918)
Elle le ramena à son lit, le tranquillisant comme un enfant, le berçant d'un mensonge.Émile Zola (1840-1902)
Parfois, comme échappant au présent et berçant sa pensée, elle laisse courir ses doigts sur les bras de son fauteuil, ainsi que sur un forte-piano.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Pierre ne me répond plus, il dort déjà ; j'en fais bientôt autant que lui en me berçant des souvenirs de mon enfance.Paul de Kock (1793-1871)
En berçant sur ses genoux par une chanson la fille venue quelques mois avant cette journée, elle se plut à évoquer les souvenirs du temps passé.Honoré de Balzac (1799-1850)
Tout cela très-sauvage et très-doux, d'un soave austero dont on se défie peu, mais trop puissant sur l'âme, l'endormant, la berçant d'amour et de vains rêves.Jules Michelet (1798-1874)
Puis, la symphonie du vicaire la berçant, tout en continuant à suivre les phrases mélodiques, elle se laissa aller y une demi-rêverie pleine de voluptés intimes.Émile Zola (1840-1902)
Mais, tout en berçant ce petit projet, je le laissais dormir avec tant d'autres plus graves et qui ont toute chance de ne jamais éclore.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Je le vois d'ici, à ce moment décisif de sa vie, comme s'il était devant moi, berçant sa rêverie voluptueusement triste au souvenir de la musique qu'il vient d'entendre.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
On endort peut-être bien son cœur en le berçant avec des chansons, mais on ne calme point sa bête, à moins de l'égorger.Marc Elder (1884-1933)
Sa seule supériorité d'orateur était son haleine, une haleine immense, infatigable, berçant les périodes, coulant magnifiquement pendant des heures, sans se soucier de ce qu'elle charriait.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020