biaiser

 

définitions

biaiser ​​​ verbe intransitif

Employer des moyens détournés, artificieux. Avec lui, inutile de biaiser. —  au participe passé Résultats biaisés.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je biaise

tu biaises

il biaise / elle biaise

nous biaisons

vous biaisez

ils biaisent / elles biaisent

imparfait

je biaisais

tu biaisais

il biaisait / elle biaisait

nous biaisions

vous biaisiez

ils biaisaient / elles biaisaient

passé simple

je biaisai

tu biaisas

il biaisa / elle biaisa

nous biaisâmes

vous biaisâtes

ils biaisèrent / elles biaisèrent

futur simple

je biaiserai

tu biaiseras

il biaisera / elle biaisera

nous biaiserons

vous biaiserez

ils biaiseront / elles biaiseront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il s'agissait donc, en employant utilement les gaffes, de le mettre en situation de biaiser avec le fil des eaux.Jules Verne (1828-1905)
Il n'était pas dans sa nature de biaiser.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Il ne faut biaiser, j'étois dans une angoisse mortelle de me voir assiéger de toutes parts.Simon Tyssot de Patot (1655-1727)
Allons, essayez un peu de vous défendre, de biaiser une fois de plus...Marie Quinton (1854-1933)
Quand on est franc, si l'on veut biaiser avec sa franchise, on ne fait que des maladresses, maladresses de paroles et, ce qui est plus grave, maladresses de conduite.Hector Malot (1830-1907)
Aujourd'hui, outre le fait de biaiser considérablement une concurrence potentielle, cette situation frise l'absurde.Europarl
Pourtant biaiser les faits dans une direction ou une autre ne permet pas de trouver une solution.Europarl
Désormais, elle fut obligée de rendre compte de ses actes, d'expliquer sa politique ou de ruser et biaiser.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Si un homme est assez pauvre d'imagination pour apporter des preuves à l'appui d'un mensonge, il ferait aussi bien de dire sans biaiser la vérité.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Il fallut biaiser vers le sud-ouest et s'engager de nouveau dans des taillis assez épais.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BIAISER » verb. neut.

N'estre pas droit, estre posé obliquement. L'aile de ce bastiment biaise du costé gauche.
 
BIAISER, se dit figurément de ceux qui cherchent des biais, des destours, de mauvaises finesses, des échappatoires pour sortir d'une méchante affaire, ou pour surprendre quelqu'un.
 
On le dit quelquefois en bonne part dans des negociations importantes, quand on y cherche des temperaments, un milieu pour contenter aucunement les deux parties. Il n'y a gueres d'arbitres qui ne biaisent un peu pour juger entre leurs amis.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020