bijou

 

définitions

bijou ​​​ nom masculin

Petit objet ouvragé, précieux par la matière ou par le travail et servant à la parure. ➙ joyau. Bijou en or. Une femme couverte de bijoux.
Ouvrage d'une grande beauté de détails. Un bijou d'architecture.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais ce bijou trop lourd et trop grand ne lui plut pas longtemps et elle imagina d'en faire de la soupe.George Sand (1804-1876)
Jeannin, avec toutes les faveurs qu'il recevoit, n'eut qu'un bijou de fort peu de valeur.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Arrêtez, beau masque ; ne soyez point insensible à l'ardeur d'un bijou qui brûle pour vous.Denis Diderot (1713-1784)
Jamais vous n'oserez faire entendre le souffle ardent, généreux, indiscipliné, de la passion toute-puissante ; vous ferez d'elle un jouet d'enfants honnêtes ou un joli bijou de mariage.Hippolyte Taine (1828-1893)
Mais lui, auquel il appartenait de disposer d'un si riche bijou, demeurait irrésolu, sans pouvoir décider à qui des nombreux prétendants qui le sollicitaient il en ferait le cadeau.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Husseim s'assit, et le bijou de sa femme se mit à jaser comme une pie.Denis Diderot (1713-1784)
Comme ma tête me semble claire et brillante, je ne crois pas qu'un bijou puisse briller davantage.Hans Christian Andersen (1805-1875)
On avait inutilement cherché le bijou dans toute la maison, et l'on soupçonnait une jeune servante d'avoir commis ce vol.Zulma Carraud (1796-1889)
Partout on les rencontrait échangeant une fleur, un bijou, lisant le même livre et se faisant une mutuelle communication de leurs pensées, de leurs réflexions.Jean-Nicolas Bouilly (1763-1842)
Bijou regardait attentivement les deux hommes qui venaient à elle sans la voir, très absorbés.Gyp (1849-1932)
Au travers de la fenêtre il vous a surveillé et vous a vu cacher le bijou.Maurice Leblanc (1864-1941)
Depuis un an elle vivait de son travail, vendant çà et là un bijou ou un objet de toilette.Paul Féval (1816-1887)
Dans de rares occasions, à travers les riches fourrures, toujours doublées de satin blanc, on aperçoit l'heureux bijou, l'inséparable collier.Jules Michelet (1798-1874)
Ainsi, la femme voluptueuse est celle dont l'âme occupe le bijou, et ne s'en écarte jamais.Denis Diderot (1713-1784)
Cette femme avait fait, avec son bijou, une fortune à comparer à celle d'un fermier général.Denis Diderot (1713-1784)
Orcotome se vantait-il d'avoir réduit au silence quelque bijou qui n'avait jamais soufflé le mot ?Denis Diderot (1713-1784)
Il n'y aurait qu'une chimère d'honneur qui pût les y porter ; mais un bijou n'a point de ces chimères : ce n'est pas là le lieu des préjugés.Denis Diderot (1713-1784)
Elle ne partait plus, attachée à lui par la pensée du bijou qu'elle essayait déjà d'apercevoir, d'imaginer.Guy de Maupassant (1850-1893)
La loque est, selon moi, un bijou ; le chapeau noir et rose, tout ce qu'il y a de plus distingué pour faire des visites, quand il gèle.George Sand (1804-1876)
Et la nudité absolue du col et des bras, sans un fil, sans un bijou, était chaste à force d'éclat.Marcel Prévost (1862-1941)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BIJOU Quelques-uns disent Bigeou » s. m.

Ce qu'on donne ordinairement aux femmes, ou aux enfants, pour les divertir, ou pour les parer. Cette femme a des bijous de prix garnis de diamants, des ouvrages de filigrane. Borel derive ce mot de bis & de joye. Menage le derive de bis joculum.
 
BIJOU, se dit aussi de toutes les petites curiositez qui ornent une chambre ou un cabinet.
 
On dit aussi d'une femme jeune & belle, que c'est un joli bijou.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020