bile

 

définitions

bile ​​​ nom féminin

Liquide visqueux et amer sécrété par le foie. ➙ fiel.
locution Se faire de la bile, s'inquiéter, se tourmenter. ➙ familier se biler.
 

synonymes

bile nom féminin

fiel (vieux), atrabile (vieux)

se faire de la bile

s'inquiéter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'air mauvais des figures, cette fatigue de la lutte, cette bile de l'envie tirant et jaunissant la peau, qu'il avait remarquées d'abord, s'attendrissaient ici, dans l'unanime régal d'un mensonge aimable.Émile Zola (1840-1902)
Il s'habilla en grognant, et même dans le fiacre il continua à expectorer sa bile.Guy de Maupassant (1850-1893)
S'ils vous disent du mal de moi, mon cher ami, ne vous échauffez pas la bile à me défendre ; laissez les dire.George Sand (1804-1876)
Un pas de plus, et la substitution du pus des bubons à la bile eût probablement épargné à l'avenir bien des discussions oiseuses.Charles Anglada (1806-?)
Les longs ne sont pas bons ; et les meilleurs, s'ils ne sont pas soigneusement écalés, risquent bien de sentir un peu le rance, à cause de la bile.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Ici repose une veuve qui avait le chant du cygne sur les lèvres et de la bile de chouette dans le cœur.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Il est composé de sept peaux de dragon mises l'une sur l'autre, jointes par des vis de diamant, et qui ont été tannées dans de la bile de parricide.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ce livre exerçait sur lui une grande influence ; il ne le lisait quavec une extrême attention, et cette lecture avait le don de lui remuer prodigieusement la bile.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il ne souffrait pas comme sa nièce d'une hépatite chronique ; son foie et sa bile ne l'incommodaient point.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Je sens un volcan gronder dans ma tête, une bile corrosive s'amasser dans mon foie !George Sand (1804-1876)
Si vous parlez de déranger un placard ou une porte, de pratiquer la plus nécessaire des ventouses, leurs yeux brillent, leur bile s'émeut, ils se cabrent comme des chevaux effrayés.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les autres renferment, comme dans des abîmes sans fond, les noirceurs, la bile amère qui les anime contre tout ce qui porte le nom d'homme.Eugène Delacroix (1798-1863)
Avec ces deux défauts, qui dans le cas présent sont des qualités, il ne peut mourir de faim, ni se faire trop de bile.Émile Zola (1840-1902)
Ce sont bien les vilains yeux noirs fricassés dans de la bile, qui, jamais, ne m'ont rien dit de bon.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ce livre exerçait sur lui une grande influence ; il ne le lisait qu'avec une extrême attention, et cette lecture avait le don de lui remuer prodigieusement la bile.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Louise, tu m'as fait une fière peur, et la bile m'en a frémi dans sa vésicule !Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Notre beau rêve s'écroule à demi, et je sens comme ma bile se remuer, prête à l'épanchement, me donnant un vague malaise, une sorte de mal de mer.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il n'y trouverait jamais le fluide impondérable qui l'anime et il pourrait dire que l'appareil secrète le son comme le foie secrète la bile.Émile Hureau (1877-1922)
La cour pontificale, à laquelle on laissait librement exhaler sa bile, s'imagina qu'on la craignait et devint plus audacieuse.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Enfin, ma fille, cela n'est rien ; vous savez que d'ailleurs il est très-bon ami : mais il y a des jours où la bile domine, et ces jours-là sont malheureux.Madame de Sévigné (1626-1696)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BILE » s. f.

Humeur jaune & acre qui est dans le corps des animaux. Le fiel est le receptacle de la bile. Un degorgement de bile, quand il n'est pas trop violent, est fort bon pour la santé. Il y a deux sortes de bile, la bile jaune, & la bile noire, qu'on nomme autrement melancolie. Ce mot vient du Latin bilis, que quelques-uns font venir du Grec bia, violence. Les bilieux sont sujets à la colere. Les autres font venir ce mot de bullire, bouillir.
 
BILE, signifie figurément, la colere. Un Satyrique descharge sa bile sur le papier. Il est aisé d'émouvoir la bile des Poëtes & des Auteurs.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020