Email catcher

bombance

Définition

Définition de bombance ​​​ nom féminin

Faire bombance : faire un repas excellent et abondant. ➙ festoyer ; familier faire ripaille.

Synonymes

Synonymes de bombance nom féminin

Synonymes de faire bombance

festoyer, ripailler, gueuletonner (familier), se taper la cloche (familier), faire la bombe (familier, vieilli), faire ripaille (familier, vieilli), faire grande chère (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot bombance

Ultime conseil : ne soyez pas trop gourmand lors de la première récolte et attendez plutôt la quatrième année pour faire bombance.Ouest-France, Christel TRINQUIER, 20/02/2017
Autant dire qu'après une telle bombance, il est préférable soit de manger léger lors des repas suivants, soit de pratiquer une activité physique.Ça m'intéresse, 08/04/2020, « Le petit secret du croissant au beurre »
Contretype où s'épanche la joie de faire bombance de l'instant, d'avaler les temps parfaits et imparfaits en dehors des axes de l'expression qui grugent.Chimères, 2011, Nathalie Warren (Cairn.info)
Cela posait donc le problème délicat suivant : que faire des domestiques pendant que l'élite faisait bombance ?Histoire urbaine, 2013, Peter Borsay, Paula Salnot (Cairn.info)
Eh oui, ce n'est pas demain que les dirigeants de grands groupes cesseront de faire bombance.Capital, 19/11/2015, « Salaires des patrons : des rémunérations toujours plus conséquentes ! »
Et tous rentrent à la maison du défunt pour faire bombance et licence aussi, parfois.Insistance, 2012, Olivier Douville (Cairn.info)
Ce premier, des six goûters annoncés au programme de l'été, a fait bombance à plus d'un titre.Ouest-France, 20/07/2019
Notre palmarès des plus gros revenus du monde des affaires le prouve : après deux ans de vaches maigres (toutes proportions gardées), les dirigeants ont recommencé à faire bombance.Capital, 23/08/2011, « Revenus des grands patrons : à nouveau le jackpot… mais… »
Rien de ses démonstrations de spleen et de bombance ne peut sérieusement l'assurer.Études, 2004, Claude Tuduri (Cairn.info)
Légendes alors, ces fameuses histoires de poulets, de bombances diverses dont une certaine littérature s'est plue à nous entretenir ?Les Études Sociales, 2019, Marie-Emmanuelle Chessel, Anna Egea (Cairn.info)
C'est la période idéale, avant la lune et les volatiles ont fait bombance, servis gratis !Ouest-France, 11/02/2021
S'ils ont à ce point fait bombance, c'est que leurs entreprises ont affiché de remarquables résultats.Capital, 23/08/2011, « Actionnaires : leurs dividendes ont retrouvé les sommets »
Opera en mineur, ces œuvres ont pour contrepoints bombances et réplétion.Revue française de psychanalyse, 2001, Murielle Gagnebin (Cairn.info)
Après avoir fait bombance, le moment est venu de s'échanger des cadeaux.Ouest-France, Jean-Philippe GAUTIER, 18/12/2019
Drame affreux dans une société où, depuis 1960, les bombances des plus fortunés signifient leur bonheur de vivre.Communications, 2012, Jean-Paul Aron (Cairn.info)
À l'étal des bouchers, de grosses mouches, par milliers, leurs pattes plantées dans les quartiers de viande, font bombance ; personne ne les chasse.Fernand Neurey (1874-1934)
Depuis, la bombance du mois de mai est devenue une institution.Ouest-France, Thomas DELUEN, 07/11/2018
Les deux hommes ont laissé triompher les vapeurs de la bombance.Revue de la Bibliothèque nationale de France, 2016, Thierry Éloi (Cairn.info)
Écoute, quand tu reviendras au pays, viens me voir ; la bombance durera trois jours chez moi.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Mais pourquoi font-ils précéder le carême de tant de bombance ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BOMBANCE s. f.

Vieux mot qui signifioit, Grande despence faite pour la parade, pour la vanité. On a vescu toûjours dans cette maison avec grande bombance, ce n'est que bombance & que festins. Menage le derive de pompancia, qui a été fait de pompa. Borel le derive du vieux mot Gaulois bobance, & bobancier, qui signifient vanité, superfluité.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture L'affaire Colette L'affaire Colette

Saviez-vous qu'il existe une controverse autour de l'œuvre de Colette ? Quelle part de ses écrits faut-il attribuer à son époux Willy ? 

24/03/2022