bordée

définitions

bordée ​​​ nom féminin

vieux Ligne de canons rangés sur chaque bord d'un vaisseau. —  Décharge simultanée des canons d'un même bord. Tirer une bordée.
moderne, au figuré Une bordée d'injures.
Partie de l'équipage de service à bord.
Route parcourue par un navire qui louvoie sans virer de bord.
locution, familier Marins en bordée, qui courent les cabarets, les lieux de plaisir.

synonymes

bordée nom féminin

virée

[de jurons, etc.] avalanche, cascade, déluge, flot

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une dernière bordée pour le raser comme un ponton, puis nous l'escaladerons comme une forteresse.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Une allée étroite et mystérieuse, bordée de longs cyprès noirs, sévères, vieux de plusieurs siècles, escaladait une colline et semblait conduire jusqu'au ciel.Aimery de Comminges (1862-1925)
Il montait de cette rue piétinée et bordée de fritures une odeur de vase et de graisse qui me prenait au cœur.Jules Vallès (1832-1885)
Trois siècles, cette voie fut honorée par d'illustres et doctes libraires, et maintenant, ruinée et déchue, elle est encore bordée d'étalages de bouquins latins et grecs.Anatole France (1844-1924)
Une nouvelle bordée partit du navire de guerre, mais cette fois, il avait perdu toute trace, et tirait au jugé.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
A chaque mouvement du trois-mâts hors de la direction exacte de sa route accoutumée, l'inévitable brick gouvernait de façon à conserver sa position le long de son camarade de bordée.Édouard Corbière (1793-1875)
La route, en cet endroit, est large et bordée, de chaque côté, de grands bouleaux.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Cette construction, bordée, comme défense, des caisses qui contenaient nos provisions, était adossée à un rocher.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Cette riviere étoit bordée dun gazon le plus beau, le plus riant, le plus tendre quon puisse imaginer, et ce gazon étoit embelli de mille fleurs de différente espece.Guillaume Hyacinthe Bougeant (1690-1743)
Je m'amusais à l'essayer avec tous les navires que je rencontrais courant la même bordée que la mienne, et je les dépassais tous.Édouard Corbière (1793-1875)
La route est belle, et bordée, comme elles le sont toutes, par des arbres fruitiers qui y entretiennent l'ombre et la fraîcheur.Claude-François de Méneval (1778-1850)
J'avais bien deviné : mes gaillards ont décampé tous deux ensemble, s'en sont allés de conserve tirer une bordée, et les voici qui nous reviennent, toujours de compagnie !Albert Cim (1845-1924)
Quand, arrivé au haut du coteau, on quitte la mauvaise route, bordée de châtaigniers, si vieux que les anciens d'ici ne se souviennent pas de les avoir vus planter...Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
C'était un poids de deux cent cinquante livres qu'il lui fallait monter par une pente raide, hérissée de rochers, bordée de trous remplis de ronces et d'épines.Comtesse de Ségur (1799-1874)
L'allée où l'industriel marchait à grands pas était bordée, d'un côté, de buissons de rosiers et d'autres fleurs splendides.George Sand (1804-1876)
Du haut du phare, le capitaine avait vu un banc de brume se former à l'horizon, et à peine avions-nous couru une bordée au large, qu'il fallut capéer.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
La bordée de quart, sa longue gaffe sur l'épaule, rappelait un campement de cavaliers tartares.Jules Verne (1828-1905)
Nous suivons, le général et moi, une petite rue ; puis, une autre petite rue, bordée de murs de jardins.Georges Darien (1862-1921)
Cette fois les canonniers avaient pris l'ordre du capitaine à la lettre, et la bordée tout entière avait porté en belle et dans les bas mâts.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle est bordée de pauvres maisonnettes penchantes qui se soutiennent à grand'peine les unes les autres.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BORDÉE » s. f.

Pieces d'artillerie qui sont le long des costez d'un vaisseau. Ce Capitaine lascha sa bordée contre l'ennemi.
 
BORDÉE, signifie aussi le cours d'un vaisseau depuis un revirement jusqu'à l'autre. Ce vaisseau a fait son voyage tout d'une bordée sans revirer. quand on est obligé de louvier, il faut courir plusieurs bordées, revirer souvent.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 9 : Les machines savent-elles parler ?

Écouter les instructions d’un GPS, donner une requête à une enceinte connectée, obtenir une traduction grâce à un logiciel, demander une réponse sur...

Laélia Véron 13/07/2021