Email catcher

bravade

Définition

Définition de bravade ​​​ nom féminin

Ostentation de bravoure. S'exposer par bravade.
Action ou attitude de défi insolent envers une autorité.

Synonymes

Synonymes de bravade nom féminin

défi, provocation

fanfaronnade, rodomontade, vantardise, bravacherie (rare)

Exemples

Phrases avec le mot bravade

La bravade au printemps, quand il pressait les gouverneurs de déconfiner.Ouest-France, Bruno RIPOCHE, 02/10/2020
C'est interdit par la loi mais il est difficile de savoir dans quelle mesure c'est de la bravade.Ouest-France, Nicolas BLANDIN, 25/06/2020
Non, ce n'était pas une bravade, un pari stupide, cet effort de quelques jeunes gens pour attirer sur eux toutes les forces de la réaction.Les temps modernes, 2008, Jean-Paul Sartre (Cairn.info)
Mais les bravades des cochers étouffèrent tous les propos.Paul Adam (1862-1920)
Voire à des menaces, qui relèvent pour l'heure de la bravade.Ouest-France, Laurent NEVEU, 18/09/2020
Des conduites collectives (par exemple : bravades, conjurations) ont pour but d'occulter des dimensions de travail qui engendrent de la peur.Travailler, 2003, Virginie Sadock (Cairn.info)
La vindicative jeune femme était prête à jurer que c'était une insulte et une bravade à son adresse.Émile Gaboriau (1832-1873)
Cette réponse ressemblait à la bravade farouche d'un homme qui a de mauvaises intentions.George Sand (1804-1876)
A une vague accusation, il répondait par une bravade.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Le fruit du hasard, se souvient-il, teinté d'un zeste de bravade.Ouest-France, 19/01/2020
Elle eut un geste d'insouciance et de bravade à la fois ; et la conversation tomba.Émile Zola (1840-1902)
En cachette, le garçon enregistre le numéro de l'adolescente, lui écrit à son tour, par bravade.Ouest-France, Mélissa BOUFIGI, 22/07/2021
Cette dérision marchande se superpose à des jeux et bravades qui manifestent autant d'appropriations populaires de l'événement.Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine, 2013, Emmanuel Fureix (Cairn.info)
Les derniers mots du prince n'étaient-ils qu'une suprême bravade ?Albert Vandal (1853-1910)
La bravade est bien souvent un forçage phobique qui n'efface pas l'angoisse en prétendant la dépasser.La psychiatrie de l'enfant, 2003, Gilbert Diebold, Jean Gillibert, Pierre Sullivan (Cairn.info)
Pas par bravade symbolique, en allant chercher ailleurs des joueurs expérimentés, mais en considérant le personnel de sa propre banque comme le seul vivier envisageable.Vacarme, 2011, Serge Daney (Cairn.info)
Pour qui connaissait son caractère fougueux et l'exaltation de son royalisme, que partageait sa femme, le langage qu'il tenait n'était point une vaine bravade.Ernest Daudet (1837-1921)
Il a arraché un balai d'essuie-glace de leur véhicule et a poursuivi sa bravade en les insultant.Ouest-France, 19/02/2021
Il y a d'abord l'acting out théâtral, puis le passage à l'acte quand, au dénouement de la pièce, la bravade fait long feu.Critique, 2014, Pedro Cordoba (Cairn.info)
Signer un pamphlet relevait à l'époque de la bravade et peu de pamphlétaires osaient courir les risques que supposait la révélation de leur nom.Littératures classiques, 2013, Marie-Christine Pioffet (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BRAVADE s. f.

Menace d'un fanfaron. Ceux qui font le plus de bravades à l'entrée d'un combat, sont ceux qui fuyent les premiers.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.