bride

 

définitions

bride ​​​ nom féminin

Pièce du harnais fixée à la tête du cheval pour le diriger.
locution Tenir son cheval en bride, le maintenir à l'aide de la bride. —  au figuré Tenir qqn en bride. —  Lâcher la bride, laisser libre de ses mouvements. —  Avoir la bride sur le cou : être libre. —  À bride abattue : très vite ; sans retenue. —  Tourner bride : rebrousser chemin ; au figuré changer d'avis, de conduite.
Lien servant à retenir ou à relier. Les brides d'un bonnet.

bridé ​​​ , bridée ​​​ adjectif

Yeux bridés, présentant un repli qui retient la paupière supérieure quand l'œil est ouvert ; par extension yeux dont les paupières sont comme étirées latéralement.
 

synonymes

bride nom féminin

rêne, bridon

jugulaire, mentonnière

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « bride »

Puis, chaque homme se dirige vers son cheval, les piquets sont arrachés : les bêtes menées à l'eau ; on les bride, on les harnache et on les sangle.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Là, il devait mettre pied à terre, tandis que le maréchal, conduisant les chevaux par la bride, amènerait la voiture à l'entrée de la maison.Michel Zévaco (1860-1918)
Ces dernières années, nous avons serré fortement la bride à l'industrie automobile, et je pense qu'elle a fait beaucoup d'efforts.Europarl
Son cheval grattait la terre du pied, ce qui prouve que, dans sa préoccupation à écouter, il lui lâchait la bride.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il souleva son chapeau, agita sa bride et disparut au galop sur la route dans un nuage mobile de poussière.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Et le malheureux roi lâchant la bride de son cheval, étendant les bras, tomba en arrière, soutenu par les courtisans épouvantés de cette seconde attaque.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il est bon de maintenir la bride sur les dépenses et de reconnaître ce qu'exige le bon sens.Europarl
Ils avaient à peine commencé à se mettre en route, que nous vîmes deux cavaliers ennemis s'élancer sur eux à toute bride la lance en l'air.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Sans m'embarrasser davantage, je pris un de mes pistolets, je visai la bride, je rentrai heureusement par ce moyen en possession de mon cheval, et poursuivis mon voyage.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Un jeune page, montant un cheval superbe (non pas anglais ; dans ce temps-là les jambes maigres n'étaient pas à la mode), accourait à toute bride et au triple galop.Alfred de Musset (1810-1857)
Le roi fit au mousquetaire un signe de remerciement, et jeta la bride au bras du page.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il empêche la croissance, bride la concurrence et l’innovation et est, dans bien des cas, parfaitement injuste.Europarl
La résolution encourage la commission à ne pas lâcher la bride plus longtemps pour les nitrates.Europarl
Accordons-leur des régimes de transition plus longs, davantage de liberté d'action et lâchons la bride !Europarl
Heureusement, le rapporteur est conscient qu'il est important de serrer la bride aux pires excès de la mondialisation.Europarl
La tentation était trop grande dans ce contexte de lâcher la bride à un capitalisme sans rivages.Europarl
Je faisais une assez triste figure au milieu de la cour du vieux château, monté sur un cheval, et en tenant un autre par la bride.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Mes camarades se rapprochaient, criant tout en courant ; mais leurs cris cessèrent, et, l'un après l'autre, ils tirèrent la bride, comme j'avais fait, et demeurèrent confondus et consternés.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Il fallait maintenant un mors et une bride, et cette pensée m'embarrassait fort, car j'étais obligé de travailler sans modèle.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
En outre, cette manie d'en conter à toutes celles qu'il trouvait à son gré, c'était une complexion naturelle et particulière qu'il ne pouvait tenir en bride.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Afficher toutRéduire

Exemples de « bridé »

Le cheval sera amené sur le terrain, sellé et bridé, les rênes passées sur l'encolure.François Baucher (1796-1873)
Et le fils, bridé par l'apparente froideur du père, se tenait à distance.Hippolyte Castille (1820-1886)
Il était grave, regardait la route d'un œil légèrement bridé, et il écoutait chanter la belle chanson des cylindres.Octave Mirbeau (1848-1917)
Mais celui-ci était trop bien bridé pour pouvoir reprendre sa liberté facilement.Georges Ohnet (1848-1918)
L'instrument des taux de change n'existera plus et l'effet tampon du budget sera bridé par le pacte de stabilité.Europarl
L'œil bridé cachait la petitesse de son regard sous une broussaille de sourcils.Victor Hugo (1802-1885)
Si cette femme eût été seule, l'enfant était bridé, elle peut-être et toute la maison ; car, à cette vue, elle ne fit que pousser un cri et tomber évanouie.Denis Diderot (1713-1784)
Et lorsqu'il est sanglé, caparaçonné, bridé, empanaché, peut-on voir un plus triomphant, un plus glorieux, un plus fier, un plus bel... animal ?Eugène Sue (1804-1857)
Le journaliste parisien accepte à la rigueur d'être traité de pédant, même bridé, même guédé !Arvède Barine (1840-1908)
Bientôt ils arrivèrent près d'un cheval sellé et bridé.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il n'était que furieux de se sentir bridé.Émile Gaboriau (1832-1873)
A la manœuvre, j'ai toujours le meilleur cheval, je le trouve tout sellé, tout bridé, tenu en main par ces braves gens qui, pour un peu, me tiendraient l'étrier.George Sand (1804-1876)
Les politiques adoptées par les gouvernements socialistes ont bridé la croissance de nos économies et ont noyé nos concitoyens et nos entreprises clés dans des cadres réglementaires dispendieux.Europarl
Un cheval sellé et bridé attendait le docteur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un paysan, la face rouge, inondée de sueur, et les cheveux hérissés, arriva sur nous au grand galop, et arrêta avec peine son cheval qui n'était pas bridé.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRIDE » s. f.

Assortiment de bandes de cuir & de pieces de fer propres à tenir la teste d'un cheval sujette & obeïssante. La bride est composée de deux resnes, d'une testiere, & d'un mords. On dit en termes de Manege, Tenir, rendre, lascher, donner la bride ; & plus élegamment, Tenir, rendre, donner, lascher la main. Menage derive ce mot du Latin brida, qui a esté fait du Grec rhyo, qui signifie traho, je tire. Boire la bride ou le mors, se dit quand le mors remonte trop haut, & se deplace de dessus les barres où se fait l'appuy. Se tenir à la bride, c'est s'y attacher comme on fait aux crins. La main de la bride, c'est la main gauche du Cavalier.
 
On dit, Courir à bride abatuë, ou à bride avalée, ou à toute bride, pour dire, Courir viste, non seulement des chevaux, mais même des hommes.
 
BRIDE, se dit figurément de tout ce qui arreste, qui borne la puissance de quelqu'un, qui le retient, dans son devoir. Les Ephores de Sparte étoient établis pour tenir en bride la Puissance Royale. les loix tiennent en bride les peuples. il faut tenir la bride haute aux jeunes gens qui sont trop fougueux. On dit aussi, qu'un homme a lasché la bride à ses passions, à ses appetits sensuels, lors qu'il vit dans le desreglement ; qu'il a lasché la bride à son imagination, quand il a eu des pensées extraordinaires, peu vraisemblables & outrées. On dit aussi, qu'une citadelle, une place forte tient en bride toute une ville, toute une Province, pour dire, qu'elle la tient dans la sujettion, dans l'obeïssance.
 
BRIDE, se dit aussi de ce qui serre & qui attache une chose à une autre. Il faut refaire des brides à cette dentelle. la poche de ce haut-de-chausse est decousuë, faute d'y avoir fait une bride. cette femme se fait une bride pour tenir son bonnet quand elle se coëffe. on met des brides aux beguins des enfants pour les attacher.
 
On appelle proverbialement des brides à veaux, les raisons qui persuadent les sots, & dont se mocquent les gens éclairez. On dit aussi, qu'il faut aller bride en main en quelque affaire, pour dire, qu'il faut agir lentement & aprés une meure deliberation. On dit aussi, Mettre la bride sur le cou à quelqu'un, lors qu'il est incorrigible, & qu'on l'abandonne à son sens reprouvé. On dit aussi, qu'on a hoché la bride à quelqu'un, pour dire, qu'on a sondé ses intentions, pour sçavoir s'il voudroit faire quelque chose qu'on ne luy a pas demandée ouvertement.
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020