brin

définitions

brin ​​​ nom masculin

Filament qui constitue un fil, une corde.
Tige, jeune pousse (d'un végétal). Un brin d'herbe, de muguet. —  locution Un beau brin de fille : une fille grande et bien faite.
Petite partie longue et mince (de qqch.). Un brin de paille. ➙ fétu.
au figuré Un brin de : une quantité infime de. Faire un brin de toilette. —  Un brin locution adverbiale : un petit peu. Elle est un brin jalouse.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le brin d'herbe est-il moins fécondé par la rosée du ciel que par la grande nappe de la prairie ?George Sand (1804-1876)
Voici encore un autre article sur quoi je veux que vous me contentiez, s'il vous reste un brin d'amitié pour moi.Madame de Sévigné (1626-1696)
Entendant tout ça, elle cependant nous regardait avec ses yeux clairs et étonnés un brin, de manière que je vis bien qu'elle n'y était pour rien.Eugène Le Roy (1836-1907)
Nous pourrions un peu démêler ce faisceau serré et en examiner chaque brin et chaque fascine l'un après l'autre, – mais laissons ce soin à la presse elle-même.Alphonse Karr (1808-1890)
Ajoutons-y un brin, un seul brin, de l'enthousiasme initial des années 1950, car nous restons engagés dans une aventure sans précédent.Europarl
Il faut avoir la sonde en main, l'œil au guet, être prêt à la manœuvre et ne pas s'y tromper d'un brin de fil.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Il se raccroche à une signature comme un homme qui se noie à un brin d'herbe.Émile Gaboriau (1832-1873)
Dès que son père approchait d'elle, son brin de raison tremblait dans sa tête d'ange....................Jules Vallès (1832-1885)
Voilà un brin de bois qui passe ; il ne pense à rien au monde qu'à lui-même, à un brin de bois !...Hans Christian Andersen (1805-1875)
Si nous avions été grondées un brin, nous en aurions été, je crois, encore plus contentes.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les petits étaient nés, et, toutes les cinq minutes, l'hirondelle arrivait avec un brin de quelque chose dans le bec.Eugène Fromentin (1820-1876)
C'est fort bien, mais comme de temps à autre il faut bien rire un brin, dans le vide laissé par l'opéra-comique s'est logée l'opérette.Camille Saint-Saëns (1835-1921)
Quand on se noie, qu'on se sent couler, qu'on en est à la dernière gorgée, le brin d'herbe qui flotte semble une planche de salut et on s'y raccroche...Émile Gaboriau (1832-1873)
Un jour, la jeune fille laisse par inadvertance ses chèvres et ses chevreaux s'échapper pour aller marauder un brin d'herbe dans la partie du domaine qu'ils avaient l'habitude de paître.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Quelle joie n'est-ce pas pour un voyageur de recueillir un brin d'herbe, une feuille inconnue, s'il a risqué sa vie dans cette recherche !Honoré de Balzac (1799-1850)
Mon oncle me racontait ces affaires-là, le soir, pour me distraire un brin, car j'étais bien triste comme on peut penser.Eugène Le Roy (1836-1907)
Morise, je te le répète, pourquoi ce brin de paille n'a-t-il pas été un poignard !...Eugène Sue (1804-1857)
Au travers du bois, passaient des bestiaux exténués cherchant vainement un brin de verdure dans les ronces du taillis.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Votre marquis ne vous a donc point dit des bêtises pour vous dérider un brin ?René Boylesve (1867-1926)
Pendant ces trêves d'une minute, la gourmande cueillait en hâte encore un brin de sa chère herbe ; puis elle retournait au combat, la bouche pleine...Alphonse Daudet (1840-1897)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRIN » s. m.

Jet de bois. Quand on coupe les taillis, on est obligé de laisser les brins les plus hauts & les plus droits qui sont sur les souches au nombre de seize par chaque arpent, pour venir en haute fustaye. Les meilleurs planchers se font de bois de brin, c'est à dire, de troncs d'arbres qui ne sont point sciez, mais seulement équarris. En ce sens on dit, qu'une picque est faite d'un beau brin de bois. Le plus haut du buisson où se tient l'oiseau s'appelle le brin en termes de Chasse.
 
BRIN, se dit aussi des menus jets des herbes, des joncs, des cheveux, & de tout ce que des racines poussent. Il faut mettre deux ou trois brins de ciboulette dans cette salade. il n'est resté à ce convalescent que deux ou trois brins de cheveux. les brins des vergettes sont faits de petits joncs. les tresses de cheveux se font brin à brin.
 
BRIN D'ESTOC. Grand baston qui sert à sauter les canaux en Flandres, en forme de petite pique ferrée par les deux bouts. Ce mot vient du Flamand springstok, qui veut dire la même chose, composé de stok, bâton, & de springen, sauter. Menage.
 
BRIN, se dit aussi de ce qui est menu & deslié, & qui étant multiplié & tortillé, fait des cordons & des cordes. un brin de fil. Un brin de soye. ce cordon de chapeau est fait de trois, de quatre brins tortillez ensemble. On dit aussi, un brin de natte.
 
BRIN, sert quelquefois à faire une negation. Il n'y a pas ceans un brin de fagot, un brin de paille. il n'y a pas un brin de provisions en cette maison.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020