brioche

définitions

brioche ​​​ nom féminin

Pâtisserie légère, souvent ronde, faite avec une pâte levée.
familier Ventre proéminent (d'un adulte). Prendre de la brioche.

brioché ​​​ , briochée ​​​ adjectif

Qui a la consistance, le goût de la brioche. Pain brioché.

synonymes

brioche nom féminin

ventre, panse, bedon (familier), bedaine (familier), bide (familier), bedondaine (familier, vieilli)

[gâteau] couque (région., Belgique), gâche (région.)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle avait faim, elle ne fit pas la rechignée et mangea la moitié de la brioche.Jules Janin (1804-1874)
Aussi, fus-je stupéfait en sentant dans une bouchée de brioche quelque chose de très dur qui faillit me casser une dent.Guy de Maupassant (1850-1893)
Félicité avait eu soin de mettre pour eux, sur la commode, une bouteille d'eau-de-vie, un fromage et une grosse brioche.Gustave Flaubert (1821-1880)
Dans le cadre de ce programme, tous les enfants des niveaux préscolaire et primaire reçoivent chaque jour un verre de lait et une brioche fraîche.Europarl
L'enfant donna un coup vif, ramena la brioche, effraya les cygnes, saisit le gâteau, et se redressa.Victor Hugo (1802-1885)
Le coup fut tel, qu'elle dut s'appuyer à une chaise, regardant avec désespoir la table nettoyée, où ne traînait que la tête brûlée de la brioche.Émile Zola (1840-1902)
Cependant, en même temps que les cygnes, les deux petits errants s'étaient approchés de la brioche.Victor Hugo (1802-1885)
D'abord paraissaient deux grives, grasses comme tu ne le seras jamais, et nonchalamment couchées sur une tranche de brioche qui leur servait de rôtie.Gaston Maugras (1850-1927)
C'est donc un morceau de pain, un morceau de brioche, que je ménage pour ma vieillesse.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Dans les jupes de leur mère, les petits ouvraient de grands yeux et contemplaient la brioche.Émile Zola (1840-1902)
Ils s'attablaient enfin, le chocolat fumait dans les bols, on ne parla longtemps que de la brioche.Émile Zola (1840-1902)
Cette ration ne suffisait-elle pas, on recourait au pâtissier, et faute de pain on mangeait de la brioche.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Le comte acheva de bon appétit toute sa confiture de coing, qu'il étalait maintenant sur la brioche, avec la spatule de vermeil.Paul Adam (1862-1920)
Pendant que la femme de chambre montait, la cuisinière s'oubliait, reposait le reste de la brioche sur la table, pour demeurer là, les mains ballantes.Émile Zola (1840-1902)
Mais que ce soir on mette la brioche au feu, et que j'aie de bons rôtis.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Les pauvres mioches, qui n'avaient pas de pain, s'en allèrent, en tenant cette brioche respectueusement, dans leurs menottes gourdes de froid.Émile Zola (1840-1902)
C'était, sur une nappe grise trop étroite, un de ces thés laborieusement servis, une brioche achetée chez un boulanger voisin, flanquée de petits fours et de sandwichs.Émile Zola (1840-1902)
Il rentra dans le salon, s'empressa auprès d'elle, finit par lui apporter du thé, des petits fours, de la brioche.Émile Zola (1840-1902)
Votre aventure ne laisse pas d'être fort comique ; mais comment avez-vous pu faire une telle brioche ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Cent brouettées de terre solidifiées avec des galets, et arrondies en cône avec des allées sinueuses sont la brioche et la vigie en même temps.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRIOCHE » s. f.

Patisserie delicate qu'on fait avec de la farine tres-deliée, du beurre, & des oeufs. On envoye maintenant des brioches à ses amis, quand on a rendu le pain beni, au lieu des parts du chanteau ou du cousin qu'on envoyoit autrefois.