bronze

définitions

bronze ​​​ nom masculin

Alliage de cuivre et d'étain. ➙ airain. Statue de bronze. Médaille de bronze, 3e prix dans une compétition. —  en apposition (invariable) Vert bronze. —  L'âge du bronze : période préhistorique de diffusion de la technique du bronze (environ IIe millénaire avant J.-C.).
Objet d'art (surtout sculpture) en bronze.
Médaille, monnaie de bronze antique.
au figuré, littéraire De bronze : dur, insensible. Un cœur de bronze.

bronzé ​​​ , bronzée ​​​ adjectif

Hâlé. Visage bronzé. —  nom Personne bronzée.

synonymes

bronze nom masculin

airain (littéraire)

bronzé, bronzée adjectif

hâlé, basané, doré, tanné

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « bronze »

De ce sourire de bronze que nul diplomate ne se vanta jamais d'avoir traduit à sa guise.Paul Féval (1816-1887)
Cet escalier aboutissait à un vaste palier semi-circulaire, sur lequel, entre des colonnes de marbre précieux, ouvraient trois larges portes à huisserie et à entablement de bronze.Émile Gaboriau (1832-1873)
Anzoleto, vous avez un cœur de bronze, et moi je suis aussi peu de chose que le sable des grèves qui se laisse tourmenter et emporter par le flot rongeur.George Sand (1804-1876)
C'était donc un combat tout d'extermination qui allait commencer ; lions et léopards étaient en présence, et ils allaient se déchirer avec des dents de bronze et des rugissements de feu.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La large, haute et brillante porte de cet édifice était en bronze doré, et ciselé avec un soin exquis.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il prit entre ses doigts de bronze le bras du charbonnier, et le serra convulsivement.Paul Féval (1816-1887)
Le comte s'assit auprès de la table, sur laquelle était posée une grosse lampe en bronze, et il ouvrit une de ses lettres.Hector Malot (1830-1907)
Et il partit par le monde pour chercher le bronze, car il ne pouvait voir ses œuvres qu'en bronze.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
J'imagine que tu es fait de marbre ou de bronze, et qu'en toi n'existe ni mouvement ni sentiment.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il en dirigea l'exécution et surveilla soigneusement l'esquisse de cette longue spirale de bas-reliefs qui tourne autour du fut de bronze.Anatole France (1844-1924)
Je fis fabriquer un timbre, large coupe de bronze au son long, mat et lourd.Jules Lermina (1839-1915)
Une couche épaisse de noir couvre son visage et s'éclaircit seulement quelque peu aux angles saillants de la face, comme il arrive aux masques de bronze.Paul Féval (1816-1887)
Je le vis déployer le bras, lancer quelque chose, et aussitôt un coup sonore retentit sur le bronze.Prosper Mérimée (1803-1870)
Qu'on les taille en marbre, qu'on les coule en bronze, et qu'on n'en parle plus.George Sand (1804-1876)
Le dernier se fit entendre, frissonna dans lair comme un oiseau aux ailes de bronze, puis s'éteignit lentement, tristement, douloureusement.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le sou (cinq centimes) est une monnaie en bronze ; c'est la 20e partie du franc.Alfred Binet (1857-1911)
Le long des murailles, on voyait des armoires remplies de livres, et sur chacune un buste en bronze ; au-dessus d'une cheminée de marbre, une large glace.Prosper Mérimée (1803-1870)
Sa main se posa sur la tête d'une cariatide de bronze qui ornait l'un des angles.Ernest Capendu (1826-1868)
Sur cette table était posée une tête, à la manière des bustes d'empereurs romains, qui paraissait être de bronze.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il était très-grand, vieux, décharné, et portait sur la cuisse un coutelas dans une gaine de bronze.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire

Exemples de « bronzé »

Il avait le teint bronzé, d'abondants cheveux crépus, qui lui faisaient une tête énorme, des yeux gais et des dents éblouissantes, entre les lèvres charnues.Judith Gautier (1845-1917)
Auprès du comptoir, dans un coin de la salle, un homme se tenait debout : teint bronzé, formes athlétiques, six pieds de haut, gros en proportion.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
D'un côté, cheveux blonds, teint d'albâtre, joues rosées, grâces enfantines et gentillesse ; de l'autre, teint bronzé, cheveux d'ébène, air mâle et hardi.Eugène Sue (1804-1857)
Nous avions pris place sur un divan dans le cabinet de conversation, et le domestique bronzé du révérend s'était agenouillé devant lui pour allumer son narghilé.Gérard de Nerval (1808-1855)
C'est un bel endroit, mais je suis un peu déçu de voir que personne n'est revenu bronzé.Europarl
Il y avait un homme au visage bronzé, encadré dans une barbe noire épaisse, qui se tenait à l'écart et suivait d'un œil fixe tous ses mouvements.Paul Féval (1816-1887)
Naturellement d'une nuance foncée, mon teint se brunit si bien, sous les feux du soleil, que je devins complétement bronzé.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Le cœur le plus bronzé se fût amolli, détendu à ces mélodies pénétrantes, douces comme une rosée de larmes.Eugène Sue (1804-1857)
Bronzé, modèle 1874, matricule 45293, mon revolver fut placé dans mes mains le 4 octobre 1879.Charles Des Écores (1852-1905)
Le visage bronzé du vieillard sabaissa convulsivement dans ses mains, et des larmes brûlantes jaillirent au travers de ses doigts.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Notre ami étouffa un soupir ; peut-être se croyait-il trop bronzé ; mais il se trompait en ce cas, car son vieux cœur était aussi jeune que le nôtre.Henry Gréville (1842-1902)
Il avait la physionomie dure, le visage bronzé, les yeux pleins d'un feu sombre et une épaisse barbe noire.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Une sueur abondante, qui m'attestait toute la peine qu'il s'était donnée dans sa longue inspection, ruisselait sur son visage tant soit peu bronzé au soleil.Édouard Corbière (1793-1875)
Garde, manche du couteau, fiche, demi-anneau d'attache, pommeau de la poignée, bout du fourreau, décorés de feuilles de momidi, dorées sur fond bronzé.Edmond de Goncourt (1822-1896)
En haut de leur piédestal, les muses de plâtre bronzé soulevaient noblement les draperies de leurs tuniques.Paul Adam (1862-1920)
Haute taille, belle prestance, charpente musculeuse, visage rude, bronzé, cheveux noirs, grisonnants, barbe longue, de même nuance que les cheveux, l'air d'un héros de légende, tel était ce dernier.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Leur teint était bronzé, leur face osseuse, leur front bas, souvent déprimé, leur mine audacieuse.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Tout est immobile, sauf parfois, dans la rougeur du ciel, le coup d'aile bronzé d'un aigle.Auguste Angellier (1848-1911)
Il s'était bronzé à l'endroit de toutes ces attaques, et s'était juré de ne pas se laisser émouvoir.Henry Gréville (1842-1902)
La pâleur olivâtre du peintre avait pris un ton bronzé ; sa barbe noire et frisée était longue ; il avait l'air fatigué, mais résolu.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRONZÉ, ÉE » adj.

On appelle du marroquin bronzé, celuy qui n'est point grenu, qui est passé en noir, & qu'on employe pour faire des souliers de deuil.

Définition de « BRONZE » s. m. & f.

Alliage de metaux, dont le principal est le cuivre fondu avec quelque partie d'estain ou de leton. Quelques-uns par espargne y mettent du plomb, parce qu'on ne sçauroit fondre de cuivre fin dans un fourneau de reverbere, qu'on ne le trouve percé & plein de trous comme une esponge. Il y a encore un autre cuivre composé qu'on appelle metail, qui n'est pourtant en effet que de la bronze ; & on luy donne ce nom selon la plus grande ou plus petite quantité qu'on y mesle d'estain, qui est de 12. jusqu'à 25. pour cent. La lie ou le marc de bronze s'appelle diphryges, & est en usage en Medecine. La fleur de bronze se fait, quand on jette de l'eau pure sur de la bronze fonduë, lors qu'elle s'escoule par les canaux. On met une platine de fer au dessus de la fumée, & dans ce congelement il s'y forme de petits grains en forme de millet, qui sont luisants & rougeastres : & c'est ce qu'on appelle fleur de bronze. Escaille de bronze, est ce qui tombe de l'airain, lors qu'on le bat, & qu'on le met en oeuvre. On dit, Jetter des figures en bronze, animer le bronze, graver sur le bronze, &c. Le Cheval de bronze qu'on voit dans la Place Royale à Paris est un ouvrage de Daniel Volterre fameux Sculpteur. Quelques-uns derivent ce mot à Brontibus, quasi brontium à Vulcani famulis fabrefactum. D'autres croyent qu'il vient de l'Italien abbronzare, qui signifie enduire d'une couleur brune.
 
On appelle proverbialement, les Courtisans du Cheval de bronze, plusieurs faineants, filous & gens de mauvaise vie qui sont ordinairement sur le Pont-neuf à Paris.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 9 : Les machines savent-elles parler ?

Écouter les instructions d’un GPS, donner une requête à une enceinte connectée, obtenir une traduction grâce à un logiciel, demander une réponse sur...

Laélia Véron 13/07/2021