cabotin

définitions

cabotin ​​​ , cabotine ​​​ nom et adjectif

Mauvais acteur.
Personne qui cherche à se faire remarquer par des manières affectées. ➙ cabot. —  adjectif Elle est un peu cabotine.

synonymes

cabotin, cabotine nom et adjectif

prétentieux, m'as-tu-vu, poseur

cabot, histrion (littéraire, péjoratif), ringard (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une tête qui est un mélange de cabotin et de séminariste méridional, au-dessus d'une taille d'une petitesse ridicule.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Toujours une part de virtuosité, ô cabotin, rhéteur invétéré !Camille Lemonnier (1844-1913)
Le cabotin diplomate avait même soin de faire toujours glisser dans les réclames une phrase poétique sur la fascination de sa personne et la sensibilité de son âme.Gustave Flaubert (1821-1880)
Dans le monologue, le cabotin fait au spectateur une commission de l'auteur.Han Ryner (1861-1938)
Il se trouva que c'était un cabotin gagé pour jouer avec les amateurs, et qui devint très-poli, quand il vit qu'il ne gagnerait rien de bon par la rudesse.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Pourtant, elle la défendait : ça ne tiendrait pas avec ce cabotin, il fallait laisser passer cette rage-là.Émile Zola (1840-1902)
J'essayai de me démontrer qu'il y avait plus d'affectation que de perversité réelle dans sa nature, au demeurant inoffensive, de cabotin littéraire.Paul Bourget (1852-1935)
Et tu l'avouerais, si tu pouvais une fois dire la vérité : tu n'as jamais aimé que ce misérable cabotin.Anatole France (1844-1924)
Booth était un vrai cabotin, il l'était jusque dans la moelle des os, cabotin partout, le jour, la nuit, en chambre et à la ville.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Je trouve cependant chez elle un sentiment sincère : l'admiration éperdue pour le cabotin.Han Ryner (1861-1938)
Tout cela dit et joué avec de savantes intonations, et une mimique, où semblait mêlée l'ironie du cabotin et du prêtre.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
A ce vieillard illusionné, elle annexait un poète, deux officiers de cavalerie, et un cabotin de la banlieue.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Le cabotin, du moment que son futur collègue visait la province, se déclara son serviteur et offrit de le piloter dans les clubs.Gustave Flaubert (1821-1880)
J'en suis à me demander si je n'ai pas été le cabotin qui se laisse empoigner par son rôle, le rhéteur qui se laisse emballer par ses sophismes !Georges Darien (1862-1921)
Au fond de plus d'un ouvrier parisien, il y a toujours un germe de cabotin qui ne demande qu'à fleurir.Jules Claretie (1840-1913)
Es-tu donc un misérable cabotin, que tu veux te préparer à me faire un compte rendu.Charles Péguy (1873-1914)
A ses cheveux courts, à son visage glabre enfariné de poudre, à sa mise râpée, on pouvait le prendre pour un cabotin de province en quête d'engagement.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Vient-il à s'égayer, à être spirituel, c'est de l'esprit de cabotin qui monte sur sa mince lèvre.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Afficher toutRéduire