Email catcher

caduc

Définition

Définition de caduc ​​​ , caduque ​​​ adjectif

littéraire Qui n'a plus cours. ➙ démodé, dépassé, périmé, vieux.
Arbres à feuilles caduques, qui tombent en hiver (opposé à persistant).
Qui tombe après avoir rempli sa fonction. Les bois du cerf sont caducs.

Synonymes

Synonymes de caduc, caduque adjectif

démodé, dépassé, désuet, obsolète, périmé, vieux

annulé, nul

[feuilles] décidu

Exemples

Phrases avec le mot caduc

Son bec-de-lièvre le faisait saliver, il bégayait sans pouvoir expliquer les choses, l'air caduc pour ses vingt-quatre ans, d'une hideur bestiale de crétin.Émile Zola (1840-1902)
Les mélanges de feuillages et leurs tons sont harmonieux, les caducs et les persistants se côtoient, car il faut assurer le décor même en hiver.Ouest-France, 09/08/2018
Mais derrière, dans la tente de vaccination, aucune dose n'a été transmise par le soignant et le pass sanitaire en question est en fait complètement caduc.Capital, 16/07/2021, « Après les annonces sur le pass sanitaire, attention aux arnaques… »
Qui se retrouve rapidement caduc suite aux merveilles que recèle un sous-sol rezéen décidément plein de surprises.Ouest-France, Elsa GAMBIN, 22/02/2017
Un troisième lit est réservé à une jeune femme qui tombe du mal caduc.Ernest Michel (1837-1896)
Si vous n'avez pas entrepris de travaux pendant plus d'un an, il devient caduc.Capital, 03/02/2012, « Permis de construire : le parcours du combattant »
Disons, pour finir, quelques mots sur les /e/ parasites et leur opposé, les /e/ caducs, apparus pendant la transmission.Le Moyen Age, 2014, Christophe Chaguinian (Cairn.info)
Et tout le monde nous dit que le compromis est caduc.Ouest-France, 21/10/2016
Contrairement aux sujets à feuillage persistant, les caducs ont souvent de larges feuilles qui transpirent toutes leur quota d'eau.Ouest-France, Christel TRINQUIER, 10/10/2016
Cet usage du caractère caduc de toute théorie fait bien apparaître une fermeture à la vérité, du moins à l'idée d'une vérité définitive.Revue de métaphysique et de morale, 2010, Stéphane Marchand (Cairn.info)
Devenu l'ombre de lui-même, cet ordre caduc laisse place à un monde fragmenté.Sécurité globale, 2019, Xavier Raufer (Cairn.info)
Or, faute d'un démarrage des travaux dans les trois ans qui ont suivi le dépôt du permis, celui-ci était devenu caduc.Ouest-France, Marie LENGLET, 06/07/2021
Lors de la journée de visite, les curieux pourront ainsi découvrir des arbres caducs ou persistants, arbres tiges ou en cépée, topiaires ou formes libre.Ouest-France, 29/09/2018
Ce qui ne rend évidemment pas tout jugement moral caduc.Cahiers de psychologie clinique, 2004, Claude Javeau (Cairn.info)
La grand-mère est sur un escabeau, filant à sa quenouille, la tête basse ; son air déjà devenu caduc et égaré.Pierre Loti (1850-1923)
Cela n'a cependant aucun sens d'adopter aveuglément un règlement caduc s'il existe des moyens de l'améliorer.Europarl
Les esprits qui se développent à 12 ans sont caducs à 40 et meurent à 48.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Un avant-contrat peut être rendu caduc si une clause suspensive n'est pas respectée.Capital, 11/04/2020, « Ventes immobilières, crédits : ce qui se négocie en coulisse… »
Dans la fièvre rationalisatrice et organisatrice des années vingt et trente, la concession s'apparentait de plus en plus à un mode d'exploitation caduc.Entreprises et histoire, 2005, Bruno Marnot (Cairn.info)
Elle dispense désormais de publier les tests de fiabilité, puisque leurs résultats seront caducs avant publication du fait des modifications permanentes de la nomenclature.Cliniques méditerranéennes, 2005, Michel Lapeyre, Marie-Jean Sauret (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CADUC, CADUQUE adj.

Qui a perdu ses forces, soit par l'âge, soit par les maladies. Quand on a passé 60. ans, on est dans un âge caduc. Ce mot vient du Latin caducus, sujet à cheoir, de cadere.
 
CADUC, se dit aussi des bastiments qui menacent ruine. Il faut estayer une maison caduque, de peur qu'elle ne tombe.
 
CADUC, se dit figurément en choses morales. La faveur de ce Courtisan est bien diminuée, sa fortune est fort caduque.
 
CADUC, en termes de Jurisprudence, se dit d'un legs, d'une institution d'heritier qui n'ont point d'effet. Ce legs est devenu caduc par la mort du legataire avant le testateur. cette succession est devenuë caduque, parce que personne ne s'est porté pour heritier. il y a un titre dans le Droit de caducis tollendis.
 
En termes de Medecine, on appelle le mal caduc, le haut mal, le mal St. Jean, ou l'épilepsie : c'est une maladie qui fait tomber un homme quand l'accés luy prend, qui le tourmente cruellement. Voyez Epilepsie.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa) Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa)

Comment peut-on encore expliquer qu'à chaque sortie d'un énième manuel de dégustation, les buveurs affolés se jettent dessus comme la petite vérole...

19/12/2022